École de prière (69) Découvrir son coeur

Pour aller à Dieu dans l’oraison intérieure, il est important de trouver le chemin de ce que la Bible appelle le « cœur ». L’Esprit Saint peut nous aider à découvrir ce lieu de notre cœur habité par le Père et le Fils. « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure » (Jn 14, 23). 

Esprit

Toute personne est dotée de ce cœur profond, ce « château intérieur », disait Thérèse d’Avila, où Dieu demeure en permanence. C’est le lieu de notre véritable identité, de notre unicité, de notre âme. « Qu’il faut qu’une âme soit grande pour contenir un Dieu », écrivait Thérèse de Lisieux à sa sœur Céline.

Le cistercien André Louf évoque cet éveil du cœur dans son livre Seigneur, apprends-nous à prier. Il signale que toute méthode de prière vise cet objectif : retrouver le cœur et l’éveiller en le débarrassant de tout ce qui l’encombre. Cette forme de vigilance intérieure rappelle l’injonction de Jésus à Gethsémani : « veillez et priez. » (Mt 22, 41) Jean de la Croix parle d’une attention amoureuse et paisible à Dieu, d’une infusion de l’Esprit qui donne la paix. 

L’oraison, appelée aussi prière contemplative, est une plongée en profondeur dans notre cœur intime. Celui-ci n’est pas d’abord le siège de l’affectivité, mais cet « organe » spirituel qui nous permet d’entrer en relation avec Dieu. « Le cœur parle au cœur », disait le bienheureux John Henry Newman. 

L’intériorité chrétienne 

Le père Henri Caffarel (1903-1996), fondateur des Équipes Notre-Dame et grand pédagogue de la prière, a montré dans ses écrits que la personne qui cherche Dieu au fond de son cœur prend conscience que Dieu y réside. Par l’oraison silencieuse, nous revenons au cœur et nous reconnaissons la source d’amour qui le fait battre. En ce sens on peut parler d’intériorité chrétienne, comme je le montre dans Henri Caffarel, maître d’oraison (Cerf).

Plus nous atteignons la profondeur de notre cœur, plus Dieu se fait proche de notre conscience. Nous devons ne pas nous laisser accaparer par toutes les distractions qui sollicitent notre « je » et qui nous empêchent de vivre à la hauteur du cœur nouveau au sein duquel souffle l’Esprit. Un jour viendra où nous pourrons dire comme la fiancée du Cantique des Cantiques : « Je dors, mais mon cœur veille » (Cantique 5, 2).

Plonger en soi-même

Pour aider à plonger dans notre cœur, nous pouvons suivre le conseil de frère Laurent de la Résurrection, humble cuisinier carme du dix-septième siècle. Il recommandait de plonger en soi-même quelques secondes plusieurs fois dans la journée pour adorer la Trinité présente au fond de notre cœur. Cette courte pratique de la présence de Dieu constitue un acte de foi qui nous intériorise et nous ouvre au souffle de l’Esprit de la Pentecôte.

L’enfant de Dieu qui prie en silence plonge dans le foyer de son cœur et écoute ce que l’Esprit lui murmure. Il rejoint et prolonge la prière même de Jésus. Il passe des prières à la prière, portant Dieu en lui comme un grand amour partout présent. Il sait que Dieu désire le rencontrer pour apprivoiser son cœur. « Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3, 20). 

Prière

Descends en nous, Esprit de paix. 
Que la douceur de ton feu 
console les cœurs blessés.
 
Ouvre nos yeux, Esprit d’amour. 
Que la puissance de ton souffle 
féconde notre prière au Père. 
 
Viens en nos familles, Esprit d’unité.
Que les paroles de Jésus Christ
nous renouvellent de l’intérieur.
 
Article paru en partie dans le Prions en Église Canada, 20 mai 2018, p. 36-37.
Un livre sur l'abbaye Val Notre-Dame
École de prière (68) Le combat spirituel

Sur le même sujet:

 

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
21 juillet 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Le 22 juillet, l'Église fait mémoire de sainte Mar...
3778 lectures
Jacques Gauthier
6 juillet 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
L’ordre de Citeaux voit le jour en réaction au fas...
2836 lectures
Jacques Gauthier
13 septembre 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Instrument de supplice réservé aux condamnés à mor...
2732 lectures
Jacques Gauthier
17 avril 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Chaque année, le quatrième dimanche de Pâques nous...
1779 lectures
Jacques Gauthier
14 octobre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
L’évangéliste Luc rapporte deux paraboles où Jésus...
2157 lectures