Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

École de prière (60) Rendre grâce

Action de grâce
La prière chrétienne s’accorde à notre corps comme une harpe et elle vibre au rythme de notre vie. Elle se greffe à l’image que nous nous faisons de Dieu et elle change à mesure que nous grandissons dans la foi. Individuelle ou communautaire, elle est essentiellement action de grâce filiale, car nous avons tout reçu du Père qui nous donne son Fils dans l’Esprit. Saint Paul nous invite à rendre grâce à Dieu avec fidélité pour sa miséricorde qui s’étend sur nous et sur sa création, malgré le mal et la souffrance. « Soyez assidus à la prière ; qu’elle vous tienne vigilants dans l’action de grâce. » (Col 4, 2). Comment ne pas rendre grâce pour toutes les merveilles que Dieu accomplit par son Fils Jésus! La prière d’action de grâce au Père se traduit par ces mots que Jésus a vécus de l’intérieur et qu’il exprimait avec tout son...
Lire la suite
Notez cet article:
657 lectures
0 commentaires

École de prière (51) Prier assis

Prière Humour
Le mois dernier, nous avons vu dans un article de ce blogue que le corps peut être une aide dans la prière qui est une relation de foi, une rencontre d’amour au Seigneur qui nous attend. Prenons, par exemple, la position assise. Prier assis permet au corps de se reposer dans une position qui favorise le regard, l’écoute, l’échange. « Écoute ma fille, regarde et tend l’oreille » (Ps 44, 11). Le corps se concentre sur ce qu’il voit et entend. Il est à l’écoute, les yeux ouverts ou fermés. À l’écoute La position assise est parfaite pour celui ou celle qui veut prier en silence ou en commun. Certes, la position idéale est celle où l’on se sent bien, c’est-à-dire celle qui détend le corps et qui favorise l’attention de l’esprit. Ce qui est en soi tout un défi, car le stress est partout présent aujourd’hui et le surmenage nous guette,...
Lire la suite
Notez cet article:
1823 lectures
0 commentaires

École de prière (40) Méditer la parole de Dieu

Priere Bible
La Bible nous révèle que notre Dieu est un Dieu qui parle lorsque nous lisons les Écritures. Il s’est dit totalement dans le Christ, la Parole faite chair. Prier n’est donc pas faire le vide, mais communier au Verbe qui a habité parmi nous. Quand l’Église parle de méditation, elle se réfère surtout à une « rumination » de la parole de Dieu, à la lectio divina , expression monastique qui signifie une lecture priée du texte biblique. L’important est que la lecture se change en prière, en oraison. « Cherchez en lisant, et vous trouverez en méditant ; frappez en priant, et il vous sera ouvert par la contemplation » ( Catéchisme de l’Église catholique , no 2654).   L’accueil de la Parole Il y a un lien essentiel entre chacun des quatre degrés, vus comme une progression de l’âme vers Dieu. Par la lecture de la parole de Dieu, nous cherchons Dieu;...
Lire la suite
Notez cet article:
2606 lectures
0 commentaires

École de prière (22) Présence de Dieu, trésor de l'âme

03-1
Marie-Léonie Paradis
 "Mettons-nous en présence de Dieu et adorons-le". Qui n'a pas entendu cette formule, à l'église ou dans un groupe de prière, avant de réciter un chapelet ou une autre prière? Dieu ne nous est-il pas toujours présent? Oui, mais sommes-nous présents à sa présence? Se mettre en présence de Dieu veut dire : s’arrêter un moment, se recueillir, prendre conscience de sa présence en nous. Qu’importe si nous ne la ressentons pas lorsque nous prions, l’important est « d’être » en sa présence. C’est dans la foi profonde que nous rencontrons Dieu, au-delà de tout sentiment. Il réalise sa présence en nous, au présent.  Un cœur qui écoute Si je me mets en présence de Dieu, ce n’est pas d’abord pour être bien dans ma peau, mais pour écouter ce que Dieu veut me dire. Cette écoute attentive se résume à un appel à aimer et à me laisser aimer au cœur même...
Lire la suite
Notez cet article:
3283 lectures
0 commentaires

École de prière (16) Prier, c'est ennuyant


La prière est un long chemin que l'on fait en priant. On y va parfois avec entrain, mais aussi à reculons. Il arrive si souvent qu'on ne ressente rien, que l'ennui nous tenaille, mais cela ne veut pas dire qu'il ne se passe rien, comme je l'indiquais au blogue précédent . Un religieux me disait l'autre jour: "Prier, c'est ennuyant". Qu’est-ce qui t’ennuie ? Les formules toutes faites que l’on répète et qui assèchent le cœur. Le fait que tu sois là, dans le vide, dans l’attente d’un Dieu qui ne vient pas, que tu n’aies rien à lui dire. Ou que le temps ne passe pas assez vite et que tu aies mille choses intéressantes à faire. Pourtant, il ne s’agit pas ici de quelque chose à faire, mais de Quelqu’un à aimer et à écouter. Et puis, les Écritures donnent les mots de Dieu lorsque nous trouvons les nôtres trop...
Lire la suite
Notez cet article:
2009 lectures
0 commentaires

Le don de la foi: écoute et réponse




"La foi est un don gratuit de Dieu qui demande l'humilité et le courage d'avoir confiance et de faire confiance, afin de voir le chemin lumineux de la rencontre entre Dieu et les hommes, l'histoire du salut" (Pape François,  Lumen Fidei , no 14).  Don de Dieu La foi en Dieu est un don qui provoque le don de soi, mais c’est Dieu qui a d’abord l’initiative. Les grands témoins bibliques en témoignent : la foi est un don que l’on reçoit de Dieu. Il y a cette ouverture en nous du salut de Dieu révélé en Jésus Christ par l’Esprit Saint qui nous rend capables de l’accueillir. L'être humain est capable de Dieu, dit-on en théologie. Mais alors, pourquoi tous ne reçoivent-ils pas ce don? On peut répondre ainsi: "C’est le mystère insondable de la grâce divine et de la liberté humaine". D'autres peuvent ajouter: "Les voies de Dieu ne...
Lire la suite
Notez cet article:
2684 lectures
0 commentaires

11 juillet: Saint Benoît



De 1973 à 1977, j'ai eu la grâce de m'initier à la vie monastique à l'ancienne abbaye cistercienne d'Oka, près de Montréal. J'ai saisi toute l'importance de saint Benoît, père des moines d'Occident. Nous connaissons saint Benoît à travers deux sources principales : sa vie, écrite par le pape saint Grégoire vers 594, et un texte législatif appelé « la règle des monastères ». La première source présente des faits de sa vie où se mêlent légende et histoire. La seconde, plus fiable, nous livre sa spiritualité et l’organisation du temps dans un monastère, cette « école où l’on apprend à servir Dieu » et à « ne rien préférer à l’amour du Christ ».  Ne plaire qu’à Dieu seul Benoît naît à Nursie, en Ombrie, vers 480, dans une famille de petite noblesse. Il étudie à Rome où il approfondit le droit romain. Dégoûté de la vie corrompue de la ville et attiré par la vie parfaite,...
Lire la suite
Notez cet article:
3352 lectures
0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
13 juillet 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Tout ce qui est humain m'intéresse et nourrit ma f...
2584 lectures
Jacques Gauthier
3 février 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Un jour, je participais à une table ronde sur la p...
1146 lectures
Jacques Gauthier
7 août 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
L'Église célèbre Dominique le 8 août, soit de...
1803 lectures
Jacques Gauthier
14 mars 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
À cause de son élévation vers le ciel, la montagne...
2713 lectures
Jacques Gauthier
30 octobre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
C’est la fête dans le cœur de Zachée. Il a rencont...
1389 lectures