Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Pour obtenir la persévérance

Prier mains
Seigneur Jésus, tu rendais grâce au Père quand tu voyais quelqu’un prier avec foi. Fais-nous la grâce de la prière constante en nous envoyant ton Esprit Saint.     Nous avons moins à te chercher qu’à reconnaître que tu es là en chacun et chacune de nous pour que tu naisses au monde.   Merci pour ce don de la prière qui nous met dans un état de paix, qui procure force et consolation pour supporter les souffrances de la vie.   Donne-nous toujours au bon moment la prière que nous avons besoin aujourd’hui. Soutiens-nous dans le combat spirituel que nous menons dans la nuit et le désert.   Rends-nous victorieux de la haine par la puissance de ton saint nom. Qu’il irrigue notre cœur comme une source quand nous ne savons plus prier.   Pour aller plus loin: Prières de toutes les saisons .
Notez cet article:
669 lectures
0 commentaires

École de prière (60) Rendre grâce

Action de grâce
La prière chrétienne s’accorde à notre corps comme une harpe et elle vibre au rythme de notre vie. Elle se greffe à l’image que nous nous faisons de Dieu et elle change à mesure que nous grandissons dans la foi. Individuelle ou communautaire, elle est essentiellement action de grâce filiale, car nous avons tout reçu du Père qui nous donne son Fils dans l’Esprit. Saint Paul nous invite à rendre grâce à Dieu avec fidélité pour sa miséricorde qui s’étend sur nous et sur sa création, malgré le mal et la souffrance. « Soyez assidus à la prière ; qu’elle vous tienne vigilants dans l’action de grâce. » (Col 4, 2). Comment ne pas rendre grâce pour toutes les merveilles que Dieu accomplit par son Fils Jésus! La prière d’action de grâce au Père se traduit par ces mots que Jésus a vécus de l’intérieur et qu’il exprimait avec tout son...
Lire la suite
Notez cet article:
975 lectures
0 commentaires

Prière à Notre-Dame des Douleurs

Marie des douleurs
Marie, tu es mère jusqu’au bout. Tu n’abandonnes pas ton fils aux supplices de la croix et de la mort, mais tu enfantes avec lui l’humanité nouvelle. Tu es là,  présente, silencieuse,  compatissante, en écho à sa Passion et à nos souffrances.   Ne délaisse pas tes enfants de la terre qui peinent sous le fardeau de l’épreuve.   Je te contemple debout au pied de la Croix, et je t’accueille chez moi. La vie jaillit de ton âme traversée d’un glaive.   Tu rends meilleur celui qui te regarde avec amour, pure grâce de te voir si belle en Dieu, si proche de nos douleurs.   Ève nouvelle, pleinement mère au pied de nos croix, guide-nous toujours vers Jésus pour sa joie et la nôtre.    Jacques Gauthier, dans  Prier la Parole , no 88, 15 septembre 2017, p. 10.
Notez cet article:
899 lectures
0 commentaires

La folie de la croix

Croix glorieuse 2
  En Jésus, Dieu se donne lui-même en sacrifice pour le salut de tous les humains. Il est l’Agneau sans tache qu’on immole sans pitié. Il nous lave par son sang, pardonne nos péchés, nous libère de la mort. Ce grand mystère de l’amour qui se donne librement s’appelle la Croix, fête que nous célébrons chaque année le 14 septembre, suivie par Notre-Dame des Douleurs. Puissance et sagesse de Dieu La croix du Christ est devenue un signe de bénédiction par sa mort et sa résurrection. C’est une fierté au cœur de tout baptisé, parce qu’elle manifeste le don de Dieu : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique » (Jean 3, 16). Il est sur ce bois le Fils qui, par sa croix, nous rend la vie. Son corps en croix est la plus belle parole d’amour jamais prononcée. C’est l’amour qui le tient,...
Lire la suite
Notez cet article:
1076 lectures
0 commentaires

Voici l'Époux!

Prier la Parole
« Au milieu de la nuit, il y eut un cri : « Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre. » (Matthieu 25, 6) « L’Époux se cache quand on le cherche, afin que, ne le trouvant pas, l’épouse le cherche avec une ardeur renouvelée ». (Saint Grégoire le Grand) Prière Seigneur Jésus, au milieu de la nuit, tu viens à notre rencontre pour nous partager ton intimité avec le Père et l’Esprit.   Tu n’es pas seulement le Sauveur du monde, mais l’époux fidèle qui nous visite pour combler notre soif de bonheur.   Aide-nous à garder allumée la lampe de notre foi en nous donnant au bon moment l’huile de la prière.   Éveille-nous toujours plus à ton amour en nous faisant communier à ta joie.   Sors-nous de nos conforts pour te trouver dans les périphéries, sur les chemins du monde, avec une ardeur renouvelée.   Cette prière est tirée du supplément...
Lire la suite
Notez cet article:
771 lectures
0 commentaires

Marie, rose mystique

assomption de marie
 La terre de Palestine possédait une fleur intacte qui, sans se regarder, faisait la joie du Père. Marie, rose mystique, s’ouvrit au grand vent de l’Esprit pour exhaler son parfum jusque dans la mort. Son corps n’a pas connu la corruption du tombeau. Dieu a fait monter Marie, la Vierge immaculée, avec son âme et son corps, jusqu’à la gloire du ciel. De l’Annonciation à l’Assomption, c’est toujours son Fiat , jamais repris, qui se prolonge en un vibrant Magnificat . « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole » (Luc 1, 38). Saluer Marie comme « Comblée-de-grâce » (Luc 1, 28), c’est honorer Jésus, le fruit béni de ses entrailles. Qui vient à elle trouve Jésus. Ils sont inséparables et font corps à la lumière, pour mener à terme l’œuvre du Père : enfanter Jésus en nous et dans le monde. La Vierge Marie a...
Lire la suite
Notez cet article:
912 lectures
0 commentaires

Transfiguré et défiguré

Transfiguration 3
Cette année, nous célébrons la Transfiguration du Seigneur un dimanche. Cette fête est très importante chez les chrétiens orthodoxes. Elle l’est également pour moi, non seulement parce que l’une de mes filles est née un 6 août, mais parce que la lumière qui émane de Jésus transfiguré fait ressortir l’éclat du beau qui habite en nous. Dieu n’est pas seulement le bon Dieu, il est aussi le beau Dieu qui s’est fait visage en l’être humain créé à son image et à sa ressemblance. Une expérience lumineuse En ce jour de lumière, Jésus révèle la gloire de sa nature divine à ses apôtres Pierre, Jacques et Jean. Son visage change d'aspect et ses vêtements deviennent d'une blancheur éclatante. Pierre rappelle qu’ils ont été « les témoins oculaires de sa grandeur » (2 Pierre 1, 16). Ils étaient là sur la montagne sainte, ils ont entendu la voix venant du ciel qui disait :...
Lire la suite
Notez cet article:
750 lectures
0 commentaires

À la rencontre de Jésus

Jésus raconté 1
Je vous partage la recension de  Jésus raconté par ses proches  que Gaston Sauvé propose dans la chronique "Au coeur des mots", parue dans le nouveau webzine Chemins franciscains du mois de juin 2017. Connaître ces différents chemins de rencontre avec Jésus nous invite à reconnaître notre propre chemin, nous explique monsieur Sauvé, que je remercie vivement pour cette lecture. Le livre de Jacques Gauthier ( Parole et Silence / Novalis, 2015) nous propose un parcours dans l'intimité de Jésus. C’est aussi une invitation à relire l'Évangile à partir de l'expérience de chacun des disciples qui ont cheminé avec Jésus tout en développant, avec Lui, une relation d'amitié. L’auteur de Jésus raconté par ses proches , grâce à sa plume alerte et imagée, nous entraîne dans un voyage de découverte. La présentation de chacun des apôtres permet à l’auteur de faire ressortir les caractéristiques propres à chacun d’entre eux, telles...
Lire la suite
Notez cet article:
588 lectures
0 commentaires

De jour comme de nuit

Trinité 2
Tu nous invites, Seigneur Jésus, à prier le Père sans nous décourager. Nous te demandons avec confiance d’envoyer en nous l’Esprit Saint, pour que nous vivions en silence ce cœur à cœur avec toi, de jour comme de nuit.     Nous croyons que tu es là, au plus intime de notre être, rends-nous présents à ta présence pour que notre vie soit prière dans une attention amoureuse au beau mystère trinitaire, de jour comme de nuit.   Nous nous laissons aimer par toi en ce temps de ta miséricorde où tout est grâce. Nous nous ouvrons en toute simplicité aux flots de tendresse qui jaillissent de ton cœur ouvert, de jour comme de nuit.   À la voix de l’ange tu apparaîtras, époux des noces éternelles. Garde nos lampes allumées, que nous prolongions ta prière au Père dans la nuit de notre foi où nous espérons ton retour, de...
Lire la suite
Notez cet article:
982 lectures
0 commentaires

3 mai: Philippe et Jacques, apôtres

St Philippe et Jacques
En Occident, l’Église célèbre ensemble ces deux apôtres, car, selon la tradition, on a déposé sous l’autel de la basilique romaine des Douze-Apôtres les reliques de saints Philippe et Jacques. Philippe de Bethsaïde Comme Pierre et André, Philippe est né à Bethsaïde, sur les bords du lac de Tibériade. Il fut disciple de Jean Baptiste avant de rencontrer Jésus et de le suivre. « Jésus décida de partir pour la Galilée. Il trouve Philippe, et lui dit : « Suis-moi. » (Jn 1, 43). C’est lui qui présente son ami Nathanël à Jésus.  Durant les trois années à suivre Jésus à travers la Palestine, Philippe écouta sa parole comme un trésor à découvrir, une joie à accueillir. Jésus enseignait à partir d’histoires imagées, de paraboles qui donnaient à penser : la parabole du semeur, du bon grain et de l’ivraie, du fils prodigue, de la brebis perdue, du festin nuptial, des talents...
Lire la suite
Notez cet article:
736 lectures
0 commentaires

25 avril: Saint Marc, évangéliste

marc
L'évangile selon saint Marc ne dit rien rien de son auteur. Nous le connaissons par les Actes des Apôtres, les épîtres de Paul et de Pierre. On parle d’un certain « Jean », surnommé « Marc », en grec Markos , qui est en relation avec Pierre à Jérusalem. Pierre mentionne son nom quand il s’évade de la prison d’Hérode Agrippa 1 er  : « Il se rendit à la maison de Marie, la mère de Jean surnommé Marc, où se trouvaient rassemblées un certain nombre de personnes qui priaient » (Ac 12, 12). Collaborateur de Paul et Pierre Marc accompagne Paul et Barnabé dans une première mission d’évangélisation en Asie Mineure. « Ils avaient Jean-Marc comme auxiliaire » (Ac 13, 5). Âgé autour de la vingtaine, il leur sert d’adjoint dans plusieurs voyages. Paul décide  de quitter Chypre pour la ville de Pergé. Sur la route, Marc s’oppose à Paul et repart pour Jérusalem, le laissant avec...
Lire la suite
Notez cet article:
939 lectures
0 commentaires

Chemin de croix avec Jésus

Croix via dolorosa
1 ère station . Jésus est condamné à mort Alors, il leur relâcha Barabbas ; quant à Jésus, il le fit flageller, et il le livra pour qu’il soit crucifié . (Mt 27, 26) Jésus, ta vie nul ne la prend, tu la donnes librement avec amour. Tu prends sur toi la condamnation qui pèse sur Barabbas, sur tout le genre humain. Tu es flagellé, couronné d’épines, livré pour être crucifié. Béni sois-tu de vaincre les ténèbres du mal par la puissance de ton humilité. 2 ème   station . Jésus est chargé de sa croix Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. (Mt 16, 24) Jésus, tu es chargé de ta croix comme Isaac porta sur son dos le bois de son holocauste. Elle est l’arbre de vie qui nous ouvre les portes du Ciel. Nous marchons à...
Lire la suite
Notez cet article:
747 lectures
0 commentaires

Sortons de nos tombeaux

Jésus et Lazare
Jésus aime se reposer à Béthanie chez son ami Lazare. Alerté par Marthe et Marie, il arrive trop tard, leur frère malade est déjà mort. Jésus dit à Marthe : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra » (Jn 11, 25). Marthe reconnaît en Jésus le Messie, le Fils de Dieu. Ému, il pleure devant le tombeau de son ami. Lui qui est venu pour que nous ayons la vie en abondance demande qu’on enlève la pierre. Marthe hésite. Jésus l’interpelle de nouveau : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu » (Jn 11, 40). Après une prière d’action de grâce à son Père, l’inimaginable se produit : le mort sort du tombeau les pieds et les mains attachés, le visage enveloppé d’un suaire. On cherche alors à faire mourir Jésus, car il accomplissait trop...
Lire la suite
Notez cet article:
1012 lectures
0 commentaires

Jésus et la Samaritaine: deux soifs

Jésus et la Samaritaine
Nous connassons l’entretien de Jésus avec la Samaritaine. L'Église nous propose ce récit au 3e dimanche de Carême A. Saint Jean est le seul à relater cette rencontre personnelle de deux regards, de deux désirs, de deux soifs. Le récit se développe en trois étapes : le puits, le mari de la Samaritaine et les croyances des Samaritains. Je m’attarderai au puits et à la soif de Jésus. Donne-moi à boire En plein midi, Jésus, fatigué et assoiffé, brave les interdits de l’époque en s’adressant à une Samaritaine qui est venue puiser de l’eau au puits de Jacob. « Donne-moi à boire » (Jean 4, 7). Il a peut-être formulé ce désir profond du cœur à son Père dans ses oraisons de nuit. Il reprendra ce cri sur la croix : « J’ai soif » (Jean 19, 28). Jésus demande à boire, mais seule la foi de la Samaritaine pourra étancher sa soif. Relisez...
Lire la suite
Notez cet article:
2119 lectures
0 commentaires

École de prière (52) Prier à genoux

prier
Prier à genoux, c’est le corps qui se prosterne et le cœur qui s’abandonne. Cette attitude de prière, très appropriée pour le temps du carême, exprime la soumission à Dieu, l’obéissance à sa volonté, l’adoration, l’humilité et la pénitence. C’est l’attitude de foi par excellence. Ce qui faisait dire au regretté Raymond Devos, dans l’un de ses sketches : « Quand je me suis retrouvé à genoux, j’ai compris que j’avais la foi. » ( À plus d’un titre. Sketches inédits , Pocket, 2001). Charles de Foucauld se mettra à genoux lui aussi avant de se confesser et de retrouver la foi. Que de méditations n’a-t-il pas écrites ensuite après avoir adoré à genoux le Saint-Sacrement. Édith Piaf, persuadée d’avoir été guérie par Thérèse de Lisieux lorsqu’elle était enfant, la priera chaque jour. «La Môme» insistait pour prier à genoux et demandait qu’on l’aide à s’agenouiller lorsqu’elle était trop épuisée. Adoration et humilité...
Lire la suite
Notez cet article:
1400 lectures
0 commentaires

Cherchez d'abord le royaume de Dieu

Jésus sermon montagne
Jésus est venu annoncer le royaume de Dieu en nous révélant l’amour du Père. Telle a été sa mission. Il n’a vécu que pour cela, au prix de sa vie. Il a cherché le Royaume avant tout souci personnel, vivant ce qu’il disait : « Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine » (Mt 6, 34). Cette interpellation à vivre l’instant présent n’est pas facile à vivre. Il y a tellement de choses qui nous tracassent, nous donnent du souci. Jésus nous invite à faire confiance au Père, à nous abandonner à sa miséricorde. Mieux vaut le servir que d’accorder trop d’importance à l’argent, aux biens matériels, comme s’ils pouvaient sauver, car « nul ne peut servir deux maîtres » (Mt 6, 24). Jésus insiste sur la bonté du Père qui prend soin de ses enfants. Il a certainement...
Lire la suite
Notez cet article:
1237 lectures
0 commentaires

3 janvier: le Saint Nom de Jésus

Nom de Jésus
La fête du Saint Nom de Jésus a été établie par l'Église le 3 janvier. L'Écriture nous dit qu'au jour de sa circoncision, selon la loi de Moïse, l'enfant de Bethléem reçut le nom de Jésus le huitième jour après sa naissance. L’ange Gabriel l’avait révélé à Marie au jour de l’Annonciation : "Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut" ( Lc 1, 31-32)". L'ange l'avait aussi annoncé en songe à Joseph. "Tu lui donneras le nom de Jésus, c'est-à-dire: Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés" (Mt 1, 21). Le nom de Jésus en araméen est Yeshoua. Il signifie "Sauveur". Prier Jésus, ou Yeshoua, c'est implorer le salut pour soi et les autres, c'est accueillir une présence qui console, guérit, relève et sauve. Ce nom est tout un programme de...
Lire la suite
Notez cet article:
1678 lectures
0 commentaires

Noël: l'éternité dans le temps

Noël 2
La naissance de Jésus, fils de Marie et de Joseph, manifeste la splendeur de la gloire de Dieu. La terre accueille l’infini, le corps humain devient le berceau du Verbe éternel. « Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde » (Jean 1, 9). Les décorations, réjouissances, repas, cadeaux, cantiques, sont un pâle reflet de cette gloire divine exprimée dans le dénuement de la crèche. La croix se profile déjà à l’horizon, le combat entre la lumière et les ténèbres est commencé. Le roi Hérode cherche par tous les moyens à éliminer l’enfant de Bethléem. Le massacre des Saints Innocents illustre la haine diabolique contre le prince de la paix. Cette folie meurtrière continue aujourd’hui dans les multiples attentats et guerres à travers le monde, comme nous venons de le voir dans une église copte au Caire et dans un marché de Noël à Berlin....
Lire la suite
Notez cet article:
1407 lectures
0 commentaires

Zachée le Grand

Zachée
C’est la fête dans le cœur de Zachée. Il a rencontré Jésus, celui dont tout le monde parle. Il a fallu vaincre bien des obstacles : la foule qui s’interposait entre Jésus et lui, son incapacité de le voir à cause de sa petite taille, sa réputation de chef des collecteurs d’impôts, sa richesse, la moquerie des uns … Mais cet homme inquiet et curieux avait un grand désir : «il cherchait à voir qui était Jésus» ( Luc 19, 3). C’est par ce désir que Jésus va se frayer un chemin jusqu’à lui, l’invitant à prendre le beau tournant du salut : «Aujourd’hui, il faut que j’aille demeurer chez toi» ( Luc 19, 5).   Être vu par Jésus Qu’il est attachant ce personnage évoqué seulement par l’évangéliste Luc . On retrouve chez lui tant de candeur et de grandeur. Son désir de voir Jésus est plus fort que tout....
Lire la suite
Notez cet article:
1565 lectures
0 commentaires

18 octobre: Luc l'évangéliste, compagnon de Paul

Saint Luc
Nous connaissons peu de choses de Luc. Paul l’appelle « le médecin bien-aimé » (Col 4, 14). Irénée de Lyon écrit dans son livre Contre les hérésies que « Luc, le compagnon de Paul, consigna en un livre l'Évangile que prêchait celui-ci ». La tradition chrétienne le considère comme l’auteur des Actes des Apôtres qui constitue en quelque sorte la seconde partie d’un même ouvrage commencé avec l’Évangile. Les deux écrits sont adressés à un certain Théophile, nom qui signifie en grec, « aimé de Dieu ». Cet homme, peut-être un converti comme Luc, nous reste inconnu, mais il peut désigner tout lecteur chrétien : « Cher Théophile, dans mon premier livre, j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné, depuis le moment où il commença, jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions aux Apôtres qu’il avait choisis » (Ac 1, 1) Le compagnon de Paul...
Lire la suite
Notez cet article:
2399 lectures
0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
13 décembre 2012
Le blogue de Jacques Gauthier
En ce 14 décembre, fête liturgique de saint Jean d...
4017 lectures
Jacques Gauthier
25 janvier 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
L'Église fête le 25 janvier la conversion de saint...
2283 lectures
Jacques Gauthier
28 juin 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Dès l’an 354, l’Église célébrait le 29 juin la sol...
2320 lectures
Jacques Gauthier
14 juin 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Le germe, personne ne l’aperçoit quand le grain me...
1907 lectures
Jacques Gauthier
2 juin 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Un jour de mes vingt ans, j'avais décidé d'aller e...
2455 lectures