La théopoésie de Patrice de La Tour du Pin

 La théopoésie de Patrice de La Tour du Pin. Recherches nouvelle série- 19 Montréal et Paris, Bellarmin et Cerf, 250 pages, 1989.
Préface de Jean-Guy Pagé. 

Le présent ouvrage porte sur la notion de théopoésie chez Patrice de La Tour du Pin, telle qu'elle apparaît dans les trois Jeux d'Une Somme de poésie, soit l'oeuvre complète et remanié du poète français, accessible intégralement depuis 1983. Notre étude d'ensemble, sorte d'essai englobant la vie et l'oeuvre du théopoète, s'intéresse principalement à élucider l'hypothèse de travail suivante: "Comme la théopoésie, qui est une quête du Christ, organise-t-elle les rapports entre la théologie et la poésie?" Pour bien répondre à cette question, nous nous sommes forgé un outil d'analyse philosophico-théologique, portant sur le langage et le symbole, que nous avons appliqué à la théopoésie. Cet outil d'analyse nous a permis de cerner l'originalité de la théopoésie, surtout celle qui est contenue dans le 3e Jeu, le Jeu de l'homme devant Dieu, qui rend compte de l'aspect laudatif de la théologie.

TABLE DES MATIÈRES 

I. Le langage et l'existence symbolique

1. Le langage: entretien de la vie et de la mort

2. Le langage qui nous parle: l'art et l'absence

3. Le symbole: signe de reconnaissance 

4. Le symbole: moyen de connaissance de Dieu

5. Le symbole: chemin vers le mystère du Christ

II La théopoésie

1. La théopoésie: une théologie de la Révélation

2. La théopoésie: une théologie du symbole

3. La théopoésie: une théologie de la parole

4. La théopoésie: une théologie de la beauté

5. La théopoésie: une théologie de la vie spirituelle.

Conclusion

Bibliographie

Compte rendu
Ouvrage recensé : GAUTHIER, Jacques, La théopoésie de Patrice de La Tour du Pin, par Mario Saint-Pierre Laval théologique et philosophique, vol. 47, n° 1, 1991, p. 127.

Pour citer la version numérique de ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante :

http://id.erudit.org/iderudit/400587ar

Extrait: [Jacques Gauthier] nous ouvre un chemin rarement utilisé, puisqu'en théologie la voie de l'esthétique n'est pas souvent exploitée. Le mérite de Jacques Gauthier est de nous avoir amenés sur ce nouveau chemin avec sérieux et profondeur en ayant comme guide nul autre que le théopoète Patrice de La Tour du Pin.

 

Pour lire un extrait du livre sur google livres, cliquez ici