Chemins du retour

Chemins-du-retour
Chemins du retour
, (Prix littéraire Jacques-Poirier), Écrits des Hautes-Terres, 110 pages, 2006.

Sur fond d’expérience spirituelle, voici les mots d’une aventure intime et ouverte sur soi et sur l’autre, dans laquelle le poète livre une chasse à l’âme... dans la neige et l’invisible. Au gré des saisons, de leur zénith, de leurs intempéries, entre la plénitude de la nature et les choses simples de la vie, chemine une joie. Une joie et sa douleur. Cette poésie fluide et profonde invite à une méditation ressourçante, au plus près, au plus loin, jusqu’au carrefour d’une demeure et son mystère.

 

Je ne confonds plus les voix du désert

l'éclair me guide au puits

je ne me vide plus dans les bruits

j’attends une paix qui remue dans le sable

secoue la brume

que traverse la colombe

 

OEUVRE DE LA PAGE COUVERTURE:

Les inséparables,

Denise Harvey Desroches. détail,aquarelle, 12 po X 16 po.

TABLES DES POÈMES

Une joie

Distiques

Maison de papier

Dans l’invisible

Visions

 

Un poème

À Évelyne Voldeng

  

Tu ne l’as pas gardée pour toi

la joie irradiant du marcheur

qui s’aventurait dans tes plaquebières

 

Elle t’a prise à la dérive

dans l’inattendu de son pas

 

Ta fugue est plus qu’îlienne

je te vois à l’ombre du flamboyant

 

Femme plurielle assoiffée d’étoiles

je cueille pour toi une rose épervière

dans l’azur de ma quête

 

Communiqué de presse

Gatineau, le 9 juin 2005 – L’auteur chevronné Jacques Gauthier, de Gatineau, est le récipiendaire du Prix littéraire Jacques-Poirier – Outaouais 2005 qui est décerné cette année à un manuscrit produit dans la catégorie poésie, conte, légende ou fable. C’est avec un grand plaisir que monsieur Toussaint Fortin, président de la Corporation du Prix littéraire Jacques Poirier – Outaouais a remis, le jeudi 9 juin, à monsieur Gauthier la bourse de 2 500 $ qui accompagne cette récompense.

En plus de recevoir cette bourse, monsieur Gauthier verra son manuscrit de poésie,Chemins du retour, publié aux Écrits des Hautes-Terres au début de 2006 et fera partie des invités d’honneur au Salon du livre de l’Outaouais qui se tiendra du 9 au 12 mars 2006. Auteur de plus de vingt-cinq livres à ce jour, monsieur Gauthier n’est pas un nouveau venu aux Écrits des Hautes-Terres où il a déjà publié de magnifiques impressions de voyage sous le titre Le voyage de l’absente. Rappelons que, cette année, les trois membres du jury étaient madame Andrée Lacelle, représentante des Écrits des Hautes-Terres et qui a agi comme présidente du jury, monsieur Marcel Olscamp, professeur à l’Université d’Ottawa et l’auteur et éditeur franco-ontarien, Antonio D’Alfonzo.

 

LA PRESSE EN PARLE

La publication du recueil de poèmes Chemins du retour  a suivi l'attribution à son auteur du Prix littéraire Jacques-Poirier - Outaouais, en 2005. Professeur à l'Université St-Paul et auteur de plus de 35 livres de tous genres, Jacques Gauthier avait déjà fait paraître en 1981 un imposant recueil de poèmes mystiques, Les heures en feu .
Dans Chemins du retour , on retrouve, comme dans les livres précédents, de courts poèmes en vers libres, sans rimes ni ponctuation, répartis en cinq cycles : « Une joie », « Distiques », « Maison de papier », « Dans l'invisible », « Visions ». Ici encore, le lexique semblera souvent recherché, volontiers spiritualiste, sans toutefois être hermétique ; le propos reste évocateur et parfois même légèrement sensuel, comme dans « Distiques ». Deux thèmes semblent particulièrement présents, parfois entre les lignes : le feu et le temps. Ainsi, autour du thème du feu, Jacques Gauthier multiplie les images chaleureuses : « Elle est flamme consumante / nuée lumineuse ». On peut lire ailleurs, dans le cycle des « Distiques », une belle allusion à la temporalité : « Tout est ordinaire / au quotidien de l'éternel ». Puisque la poésie est aussi un travail sur le mot, Jacques Gauthier a créé ça et là quelques heureux néologismes : « On septembrise de partout / en direct à la téléfusion ».

Avec Chemins du retour , Jacques Gauthier confirme sa réputation de poète rigoureux et respectueux de la langue. La voie choisie, souvent propice à l'émerveillement, évite la noirceur, la violence et le désespoir. Jacques Gauthier est tout le contraire du poète révolté, en mal de vivre. Après plus de trente années d'écriture poétique, son style reste doux et subtil. Mon seul reproche porte sur un détail éditorial : trop de pages blanches, quatre chaque fois, encadrent les différentes sections, soit près du quart du recueil !

Yves Laberge, Nuit Blanche, avril 2007.

 

Jacques Gauthier suggère, bien plus qu'il n'impose, des vers tout autant empreints d'une certaine spiritualité que de sensualité. Pour celui dont les essais sont publiés notamment en polonais et en italien, les Chemins du retour sont en somme un "bouquet de fleurs" qu'il tient à abandonner en ce printemps dans les mains des lecteurs.

André Magny, "La quête du pays intérieur", Le Droit, 23 avril 2006, p. A 4.

 

L'auteur, sur fond d'expérience spirituelle, nous livre sa joie de vivre un chemin d'aventure intérieure passant par des choses simples: la nature, les hauts et les bas de la vie... Superbe!

Bernard Perroy, Feu et Lumière, mai 2006.

 

Gauthier offre une poésie relaxante, douce, fluide et séparée en plusieurs fragments. Comme toute poésie, elle se laisse apprécier si elle est lue attentivement. Pour les amateurs de poésie, Chemins du retour s'avère donc LE chemin à suivre.

Anne-Marie Fournier, Journal La Rotonde, Université d'Ottawa, 27 mars 2006.

 

 

Pour commander ou en savoir plus:

Canada: cliquer ici

Europe, cliquer. ici