Pêcher l'ombre

Pecher-lombre
Pêcher l'ombre
, Ottawa et Trois-Rivières, David et Le Sabord, 100 pages, 2002.

Photographies de Pierre Bertrand

Le haïku arrive à l'improviste et me regarde, étincelle d'une saison. Je le sais par ce fil ténu au coeur, ce frémissement d'une feuille, ce silence qui surgit de l'attente, cette oraison où je reste à l'affût de l'inattendu. Soudain, la vie me parle. Je cueille l'instant qui passe, puis un autre, et les mots flambent de joie. Le livre prend forme : images du moment, traces d'amour, silences des objets, instants de grâce. Tout est donné : l'ombre et la lumière.

Quelques haïkus:

 

longueur du repas

ne plus voir les aiguilles

s’envoler de l’horloge

 

l’enfant entre dans la maison

le chien se réveille

des touffes de poils roulent

 

la pivoine éternue

les fourmis sortent

de leur refuge

 

le sentier s’est enfui

avec la première neige

le chasseur reste seul

 

il pleut dans la chaloupe

deux épouvantails à chapeau

pêchent leurs ombres

   

que répondre aux oies sauvages

nous ne volons pas

avec les vents de la nuit

 

Pour commander ou en savoir plus, cliquer ici