Se purifier pour renaître

se_purifier_pour_renaitreSe purifier pour renaître. Paris, Presses de la Renaissance, 252 pages, 2004

Nombre de personnes redécouvrent aujourd'hui les bienfaits du jeûne, qu'il soit religieux ou diététique, privé ou collectif. Car s'il peut exprimer un deuil, un repentir ou une détresse, il permet aussi de méditer, de mieux se connaître, de se préparer à un choix de vie, de guérir son corps ou son âme.

En juin 2003, l'auteur décide de vivre un jeûne de longue durée, dans un esprit chrétien, tout en poursuivant ses activités quotidiennes. Jour après jour, il tient un carnet de bord dans lequel il consigne, avec humour et profondeur, ses analyses des effets physiques et spirituels du jeûne, ses réflexions à la lecture de témoignages d'autres jeûneurs – tels Gandhi ou Lanza Del Vasto –, ses réactions sur l'actualité et ses rencontres imaginaires avec, tour à tour, un apôtre, une Juive, un moine ou encore le pape, invités chaque soir à sa table.

TABLE DES MATIÈRES

Ouverture

Pourquoi jeûner?
Quand jeûner?
Où jeûner?
Une expérience pascale
À ma table : un médecin

Jour 1

Joie et espérance
Confiance et peur
Corps et esprit
À ma table : un pratiquant du jeûne

Jour 2

La force de l’Esprit
Ressuscité avec le Christ
Cures de désintoxication
À ma table : un grand hygiéniste

Jour 3

Du besoin et du désir
De l’appétit et de la faim
Une visite de Mère Teresa
À ma table : un père de dix enfants

Jour 4

Croissants et silence
Les fruits de l’Esprit
Possible évangélisation
À ma table : une sœur universelle

Jour 5

Les matins d’oraison
Un simple regard amoureux
Jésus, Élie et Moïse
Soirée au théâtre
À ma table : un psalmiste

Jour 6

Aimer comme Jésus
Réactions aux Invasions barbares
La résurrection de Jésus
À ma table : un apôtre de la non-violence

Jour 7

Garder la Pâque au cœur
Champboisé
Le Pain de Dieu
Ma rencontre avec Marthe Robin
À ma table : une juive bouleversante

Jour 8

Veiller en Église
L’oraison de souffrance
Rompre le jeûne
À ma table : un staretz

Jour 9

Le temps ordinaire
L’exemple de Thérèse
Chez une chiropraticienne
À ma table : le pape

Jour 10

Rendre compte de son espérance
Le don de l’oraison
La grande Thérèse
Faire l’aumône
À ma table : une maîtresse d’oraison

Jour 11

Les amis de l’Époux
Ô douleur
La communion des saints
L’oraison dans la nature
À ma table : un moine cistercien

Jour 12

Témoignage des retraitants
Retour à la maison
L’autre jeûne
Prière de fin de retraite
À ma table : un pratiquant du jeûne (bis)

Jour 13

Mon ami Paul
L’ami de mon épouse
Un ami commun
À ma table : un poète

Jour 14

Une journée mariale
Sacrement du pardon
Une bonne nouvelle
Messe sur le monde
À ma table : Marie

Jour 15

Louange du corps
Louange de la création
Louange d’un père
À ma table : mon père

Conclusion

Prière-jeûne-aumône
La miséricorde avant tout
Dans l’attente de l’Époux

Annexe I Le jeûne et la prière pour la paix
Le jeûne chrétien
Le pèlerinage et la prière

Annexe II Les invasions barbares : le vide spirituel
Un sentiment d’impuissance
La quête de sens

LA PRESSE EN PARLE

Ceux et celles qui sont tentés de vivre une expérience de jeûne devraient lire cet ouvrage.
Jean-Yves Garneau, Prêtre et Pasteur, décembre 2004.

La langue est belle, pure, claire et intelligente. L'auteur est un érudit qui a le don rare de vulgariser les hauts sommets de la vie spirituelle. Il m'a donné non seulement le goût de jeûner pour renaître mais aussi de suivre une retraite dont il serait l'animateur.
Luc Simard, Pastorale-Québec, 31 août 2004.

Se purifier pour renaître, carnet de jeûne chrétien, est assurément le livre le plus mystique et le plus autobiographique de l’auteur Jacques Gauthier, qui, après avoir visionné le film Les Invasions barbares du cinéaste Denys Arcand, décide de jeûner et « d’être solidaire de ces quêteurs de sens qui vivent un grand vide spirituel, ou qui se brûlent sur l’autel de la drogue et du sexe » p. 11. Sa faim et sa souffrance, parfois à la limite du supportable, deviendront, pour lui, occasion de prière et de réflexion. Il se fait le prochain de ces affamés que nous croisons tous les jours, il se questionne sur le sens de la guérison du corps et de l’âme, sur la portée de l’aumône, il découvrira aussi l’humilité. En communion avec des mystiques, des saints, des poètes du temps passé et du temps présent, ce témoin passionné de Jésus, arrivera malgré tout à prêcher une retraite, à écrire, même à conserver son sens de l’humour. J’ai aimé retrouver des lettres, des interprétations sur l’actualité, des propos de Varillon, Zundel, Etty Hillesum, Mère Teresa, Gandhi et plusieurs autres. Les confidences intimes de ce croyant m’ont paru authentiques, ses oraisons jaculatoires me l’ont fait voir comme un homme debout avec les bras étendus vers le ciel, un mari aimant et un père tendre qui a pourtant les deux pieds bien sur terre. Ce professeur, poète et essayiste nous rappelle que Dieu est avant tout dans nos relations et qu’il faut accepter parfois de mourir un peu, afin de mieux renaître aux autres.
Lysette Brochu, Week-end Outaouais, 28 août 2004

Se purifier pour renaître est l'ouvrage d'un croyant qui vit sa faim spirituelle comme une fête, même quand cette faim prend le visage de la souffrance. Essayiste et poète à la langue riche et claire, Gauthier veut être un témoin du Christ et sa foi, dont l'intensité peut parfois effrayer le modeste et ordinaire chercheur de sens, n'a surtout rien d'emprunté.
Louis Cornellier, Jeûner contre les barbares?, Le Devoir, 7 juin 2004, B 6.

Il y aurait tant et tant à dire  à propos de ce livre [...] Le témoignage de foi m'a beaucoup ému et a attisé à nouveau, en moi, le désir de devenir saint. Peut-on dire quelque chose de plus beau d'un livre chrétien? Je ne le pense pas. Merci, Jacques.
Jean-Robert Gauthier, Le Nouvel Informateur catholique, 9 mai 2004.


Pour commander le livre ou en savoir plus cliquer ici
Diffuser au Canada par Interforum: 514-281-1050 poste 250