Tous appelés à la sainteté

tousappelesalasainteteTous appelés à la sainteté, Montréal et Paris, Novalis et Parole et Silence, 128 pages, 2008.

La sainteté n'est pas destinée à une élite, auréolée ou non. Elle est le devoir de tous, répétait Mère Teresa. La sainteté n'est pas une décoration pour service rendu : on ne l'acquiert pas par ancienneté et elle n'est pas un sport où triomphent les plus forts. Elle révèle plutôt ce que nous sommes : des enfants bien-aimés du Père, sauvés dans le Fils et sanctifiés par l'Esprit.

Dans cet ouvrage, Jacques Gauthier rend accessible à tous l'invitation à devenir saint, c'est-à-dire à participer à la sainteté même de Dieu, déployée en nous depuis le jour de notre baptême. En nous faisant découvrir les saints qu'il aime et prie, il nous apprend avec poésie et simplicité à désirer la sainteté, à garder vivant en nous le feu que Jésus a jeté sur la terre pour que le monde soit plus humain, donc plus divin.

TABLE DES MATIÈRES

Introduction 

I Les saints dans ma vie

1-   À l’aube de ma vie, Marie
2-   Des amis franciscains
3-   Mon premier livre
4-   Les sentiers de la miséricorde
5-   De la petite Thérèse à Jean-Paul II

II La communion des saints

1-   Mystère de l’Église
2-   Membres d’un même corps
3-   Une amitié divine
4-   Une foule immense de témoins


III Le Dieu trois fois saint

1-   Créés à l’image de Dieu
2-   Jésus, le Saint de Dieu
3-   Parole et Visage de Dieu


IV La jeunesse des saints

1-   L’éternelle enfance de Dieu
2-   Les fous admirables
3-   “Les fous de Dieu”
4-   Une Église de martyrs
5- La folie de l’amour


V Ni héros ni stars

1-   Des amis pour l’éternité
2-   Des modèles par l’exemple
3-   Des génies de l’amour

VI Un rien qui devient saint

1-   Laisser faire Jésus
2-   Un pas à la fois
3-   La petite voie de la sainteté

VII Monter ou descendre

1-   Premier ou dernier
2-   S’élever ou s’abaisser
3-   Perfection ou imperfection

VIII Le culte des saints

1-   Le mystère pascal
2-   Y a-t-il trop de saints?
3-   Où sont les saints laïcs?
4-   Vers la canonisation

IX La longue marche de la sainteté

1-   Les saints de la première heure
2-   Les calendriers des saints
3-   Les vies de saints
4-   L’année liturgique
5-   Un sanctoral qui évolue

X Devenir des saints

1-   Écouter la Parole
2-   Voir dans la prière
3-   Toucher par le pardon
4-   Goûter le Pain
5-   Sentir la présence

Conclusion

LA PRESSE EN PARLE

"Un ouvrage didactique et plein de poésie pour redécouvrir l’appel à la sainteté comme une réalité quotidienne à la portée de tous."
La Croix, Paris, 31 octobre 2008.

Voir l'article complet, "La sainteté un chemin pour tous", au site de La Croix 
http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2354525&rubId=4078

Extrait: 
Sans doute parce que, jusqu’à une période récente, l’Église a mis en avant les figures de martyrs et valorisé la souffrance comme chemin de salut. Or, « la sainteté n’est pas une décoration pour service rendu, elle est une grâce donnée, même aux sans-grade », assure Jacques Gauthier dans un ouvrage rafraîchissant qu’il vient de publier. De plus, ajoute-t-il, « on confond toujours sainteté et canonisation ». Au-delà des modèles officiellement désignés par l’Église, d’innombrables saints anonymes répondent, eux aussi, à cette vocation.

La sainteté se vit d’abord au quotidien. Et le saint n’est pas ce héros qu’on admire de loin : « La star brille, le saint illumine, résume ainsi Jacques Gauthier. Sans trop caricaturer, on pourrait dire que l’une est narcissique, l’autre est altruiste. Les deux attirent, mais ils ne rayonnent pas de la même manière. » 
Si le saint rayonne, c’est parce qu’il aura peu à peu laissé croître son désir d’aimer Dieu et l’homme. Mère Teresa en était convaincue : « Nous y sommes tous destinés, toi, moi et tous les autres. C’est une tâche aisée car en apprenant à aimer nous apprenons à être saints. »
Cet apprentissage se nourrit de nos imperfections : à travers l’impuissance humaine, Dieu agit. En effet, comme l’a montré sainte Thérèse de Lisieux – qui a, selon Jacques Gauthier, « démocratisé la sainteté » –, cette voie faite d’humilité et d’indulgence envers soi-même se pratique dans les actes les plus courants. Dieu, dans sa miséricorde, « nous veut auprès de lui », sans attendre de grands exploits de notre part.

Les époux Martin nous le redisent: la sainteté n'est pas destinée à une élite; elle n'est pas l'apanage du monde religieux, mais tout simplement le plein épanouissement de notre grâce baptismale. Jacques Gauthier nous fait découvrir les saints qu'il aime et prie, il nous apprend avec poésie et simplicité à désirer la sainteté, à garder vivant en nous le feu que Jésus a jeté sur la terre pour que le monde brûle de son feu d'Amour et de Vérité.
Revue Thérèse de Lisieux, août 2008.

Un bon petit livre à découvrir, à l'occasion de la Toussaint.
Blog de Gautier, cliquer: http://gautiermornas.canalblog.com/

Ce petit traité de la sainteté part de la lettre de Jean-Paul II au seuil du nouveau millénaire et du compagnonnage de l'auteur avec les saints depuis son enfance. L'appel à la sainteté grandit et s'affermit dans le Corps du Christ, l'Église qui est la communion des saints et partage à tous les dons reçus de son Seigneur : sa Parole et les sacrements. « L'Église est une convivialité qui se répand dans un langage corporel : la liturgie et la mission. » Les saints déjà parvenus au but servent de relais à l'amour de Dieu puisqu'ils en sont les témoins.
N'oublions pas que Dieu seul est saint et lui seul peut nous appeler à la sainteté. « La Parole et le visage de Dieu ont pris chair en Jésus le Christ, révélateur de Dieu et de l'homme » et les saints font rayonner le visage du Christ comme en un miroir. Ils nous révèlent que notre histoire est sainte car Dieu l'habite lui-même avec sa sainteté en dépit « des fanatiques [qui] tuent et massacrent au nom de Dieu, défigurant ainsi son visage et salissant son nom ». Cependant il y a des « fous de Dieu » vivant sans conditions l'aventure de l'amour, depuis le bon larron jusqu'aux martyrs d'aujourd'hui.
Si notre vocation n'est pas la conversion in extremis ni le martyre, elle est pour tous un appel à la sainteté : ni héros, ni stars, mais « forts de leur faiblesse, les saints sont souvent réduits à être des zéros, des rien du tout [mais] rendus assez pauvres de cœur, ils sont tout accueil de Jésus pauvre ». Ce sont ceux en qui Dieu fait tout. Selon la belle définition du poète Marie-Noël : « La sainteté c'est Moi, Dieu en toi, l'homme. » Le criminel n'est-il pas un saint en puissance et le saint un pécheur en constant état de conversion ? Là se trouve le terrain de notre liberté, et la sainteté, disait Claude de la Colombière, c'est de supporter l'humeur des personnes avec lesquelles on vit.
Le culte des saints trouve son origine dans l'eucharistie. La liturgie rejoint l'homme dans sa sensibilité et montre comment le mystère pascal s'incarne dans la chair des saints, comment leur sacrifice prend tout son sens à partir de l'unique sacrifice du Christ. En vénérant les restes d'un saint, c'est la victoire du Ressuscité qu'on acclame.
L'auteur répond de manière pertinente à l'objection des (trop nombreuses) béatifications proclamées par Jean-Paul II et de la rareté des « saints » laïcs. Il explique aussi le processus de reconnaissance par l'Église de ses saints dans leur diversité. Ensuite il élargit la notion de sainteté en spécifiant celle des disciples du Christ et l'évolution de sa perception au long des âges et son devenir qui concerne chacun de nous.
Bref, ce petit traité de la sainteté est une catéchèse toute simple mais sérieusement argumentée pour chrétiens désireux de s'initier à suivre le Christ dans la vie de tous les jours à la suite de ses aînés dans la foi. Les paragraphes courts font même droit à un emploi du temps serré, à une « mini-halte » spirituelle.
Marie-Pascale Gounon, Esprit et Vie, Paris, avril 2009, p. 57-58.
Voir l'article en cliquant http://www.esprit-et-vie.com/article.php3?id_article=2472


Vous pouvez également entendre la retraite "Tous appelés à la sainteté", donnée à Horeb Saint-Jacques, près de Joliette, à la fin octobre 2013. Les huits conférences de Jacques Gauthier sont sur CD au prix de 6$ chacun. Commander à Steeve Pepin au 450-839-7717. Voici les titres:
1. Témoignage de vie
2. Église, communion des saints
3. Dieu, trois fois Saint
4. Ni héros, ni stars
5. La petite voie de Thérèse de  Lisieux
6. La sainteté des petits
7. Devenir saint avec les cinq « P »
8. Dix conseils pour être saint 

Pour en savoir plus sur le livre:

Canada cliquer ici
Europe cliquer ici