Toi, l’amour. Thérèse de Lisieux

Toi, l’amour, Sillery, Anne Sigier, distribué par Médiaspaul, traduit en italien, 3e édition, 144 pages, 2001.

Tu l'amore. Teresa di Lisieux. Bologna, Edizioni dell'Immacolata, 1998. 

 

« Beaucoup de choses ont été dites et redites sur toi, Thérèse : des livres en abondance, des films, des disques, des cassettes vidéo... N'est-ce pas un peu prétentieux d'ajouter à cette surenchère? Peut-être. Cependant, le style direct de ce livre et son langage du coeur sauront bien justifier mon pari. Je t'écris une sorte de longue lettre, qui coule de source, enthousiaste comme toi, ma petite soeur solidaire de mes luttes... Je veux témoigner à ma façon de l'action de Dieu en toi, telle que tu l'exprimes dans tes manuscrits autobiographiques, ta correspondance, ta poésie... J'aimerais bien qu'après avoir parcouru ce livre les lecteurs aient le goût de lire les écrits si profonds que tu nous as laissés.

»Ainsi s'amorce l'ouvrage de Jacques Gauthier. Par les nombreuses citations des oeuvres de Thérèse de Lisieux, ce livre est en fait écrit à deux voix. L'auteur a su choisir avec pertinence les extraits qui révèlent les événements mar quants de la vie de Thérèse, de sa plus tendre enfance jusqu'à son dernier souffle. Au fil des pages le lecteur verra apparaître peu à peu l'image de Thérèse de Lisieux danstoute sa splendeur.

 

TABLE DES MATIÈRES

Introduction              

 

Je serai religieuse

J'étais loin d'être une petite fille sans défauts

Je choisis tout

Je pris la résolution de ne jamais éloigner mon âme du regard de Jésus        

La Sainte Vierge me parut belle, si belle que jamais je n'avais vu rien de si beau        

Je reçus la grâce de sortir de l'enfance, en un mot la grâce de ma complète conversion       

Très Saint Père, j'ai une grande grâce à vous demander    

J'ai trouvé la vie religieuse telle que je me l'étais figurée  

Je me sentis inondée d'un fleuve de paix       

Que de lumières n'ai-je pas puisées dans les oeuvres de Notre Père saint Jean de la Croix!        

Je sentis mon âme se dilater         

Je veux chercher le moyen d'aller au Ciel par une petite voie bien droite           

Je m'offre comme victime d'holocauste à l'Amour Miséricordieux           

Je chante simplement ce que je veux croire        

Je serai l'Amour             

Je ne lui dis rien, je l'aime           

Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre      

Je ne meurs pas, j'entre dans la vie         

 

Annexe  Récolte d'automne du Carmel          

Mère Thérèse de Jésus          

Frère Jean de la Croix          

Soeur Thérèse de l'Enfant-Jésus    

 

LA PRESSE EN PARLE

 

Les 133 pages de cette lettre biographique se lisent d'une traite. Heureusement, à chaque fin de chapitre, l'auteur a placé une courte prière pour reprendre souffle et inscrire l'événement marquant de la vie de Thérèse dans une démarche personnelle. Dans la quantité des ouvrages consacrés à la petite carmélite, ce Toi l'amour est sans doute un de ceux à recommander aux grands adolescents et aux jeunes adultes pour une première rencontre.

Jean-Pierre Brasseur, Dimanche, Belgique, 15 novembre 1998. 

 

 

Pour le commander ou en savoir plus,

l'Europe, cliquer ici

le Canada, cliquer ici