Le blogue de Jacques Gauthier

Aimer à la manière de Jésus

L’amour des ennemis et le pardon mutuel sont au cœur de l’Évangile. Cet amour est réel et exigeant, car il est totalement gratuit. Il ne s’agit pas seulement d’aimer les personnes qui nous aiment, mais d’aimer à la manière de Dieu, librement, pleinement, sans rien demander en retour. Jésus parle de cet amour inconditionnel, qui s’étend jusqu’aux ennemis, au-delà de tout romantisme : « Je vous le dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent » (Luc 6, 27). 

Père, pardonne-leur

Il y a deux mille ans, Jésus a déclenché une révolution d’amour qui est toujours en marche. Il brise le cercle de la vengeance et de la violence en prônant un amour d’estime et de bienveillance pour l’ennemi : « Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient » (Luc 6, 28). La vie de Jésus témoigne de cet amour-don, spécialement sur la Croix : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23, 34). Que de chrétiens persécutés ont repris cette parole tout au long des siècles!  

« Je vous le dis, à vous qui m’écoutez » (Luc 6, 27). L’attitude du disciple est d’abord d’écouter le Maître avec un cœur docile pour ensuite aimer en vérité. « Je vous le dis », et non comme vous avez appris dans la loi : « Aimez vos ennemis ». Il est dépassé le décret « œil pour œil, dent pour dent », qui pouvait donner bonne conscience. Désormais, la loi du pardon remplace la loi du talion. Jésus corrige la loi et la mène à sa perfection. Toute vie humaine est sacrée. La peine de mort, les meurtres, les tortures, les guerres, les abus de toutes sortes ne tiennent pas devant cet appel radical de l’amour des ennemis. Celui-ci devient le baromètre de notre amour de Dieu : « Si quelqu’un dit : “J’aime Dieu”, alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur » (1 Jean 4, 20).

Jesus aimer

Un cœur miséricordieux

Pourquoi aimer nos ennemis? Parce que Dieu aime tout le monde et parce que Jésus demande de nous aimer les uns les autres comme il nous a aimés. En lui, nous sommes tous frères et sœurs d’un même Père, comme l’ont montré François d’Assise et Charles de Foucauld, Gandhi et Nelson Mandela. L’amour débordant du Père était à l’œuvre en eux comme il l’est aussi en nous. « Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants » (Luc 6, 35). 

La miséricorde révèle le mieux le cœur du Père qui aime sans mesure en nous partageant sa vie divine. Ce qui faisait dire à saint Bernard de Clairvaux : « La raison d’aimer Dieu, c’est Dieu même; la mesure de l’aimer, c’est de l’aimer sans mesure ». 

Le Père a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils pour que tous soient sauvés. Cet amour de miséricorde révèle aussi notre être profond d’enfants de Dieu, appelés à apporter la paix, la justice et le pardon dans le monde. « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés » (Luc 6, 37-38). 

De nos jours, les accusations et les insultes pullulent sur les réseaux sociaux. L’heure est à la polarisation plus qu’à la compréhension. Jésus nous invite pourtant au dialogue et au respect, à cette table de la fraternité où la parole est partagée comme du pain qui fait vivre.

Prière

Seigneur Jésus, apprends-nous à aimer
comme tu nous as aimés, jusqu’au bout,
dans l’humilité, la patience et le respect.
Tu nous demandes d’aimer nos ennemis,
de faire du bien aux personnes qui nous haïssent,
de bénir celles qui nous maudissent,
de prier pour celles qui nous calomnient.
 
Ces paroles sont dures à entendre.
Comment les mettre en pratique,
si nous ne vivons pas la prière, 
si nous ne nous laissons pas aimer? 
Envoie ton Esprit de force et de tendresse
pour enlever de nos cœurs cette pierre
qui cache la ressemblance avec Dieu.
 
Tu nous révèles un Père miséricordieux,
qui ne juge pas ni ne condamne,
qui donne et pardonne sans compter,
aide-nous à en faire autant.
Enracine nos cœurs dans ton amour
pour que ton royaume se bâtisse en nous
qui sommes les fils et les filles du Très-Haut.
 
Article publié dans le Prions en Église Canada, 20 février 2022, p. 31-33.
 
Pour aller plus loin: Jésus raconté par ses proches (Novalis / Parole et Silence).
Devenir saint. Petit mode d'emploi (Emmanuel / Novalis).
 
 Vidéo de 18 minutes dans ma chaîne YouTube, ajoutée le 18 février 2022.
Le refrain des heures
Deux poèmes pour la Saint-Valentin

Sur le même sujet:

 

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés