Augmente en nous la foi!

Un jour, les Apôtres adressent cette demande à Jésus : « Augmente en nous la foi ! » (Luc 17, 5). Ne nous est-il pas arrivé de formuler une telle prière au Seigneur, surtout quand l’épreuve nous frappe, que le doute s’installe et que nous cédons au découragement? Cette requête est légitime, car comment aimer nos ennemis, pardonner sans cesse, vivre les Béatitudes, porter notre croix dans la joie à la suite du Christ si notre foi est moribonde?

Jesus foi

Comme une graine de moutarde  

Jésus ne répond pas directement à la demande des Apôtres, comme pour montrer que la foi est d’abord un acte à poser. Il évoque plutôt un événement impensable qui illustre que la foi est une force surnaturelle en nous, même si elle est minuscule : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : “Déracine-toi et va te planter dans la mer”, et il vous aurait obéi » (Luc 17, 6).

Une graine de moutarde est si petite qu’on ne la remarque même pas. Et pourtant, avoir la foi, gros comme cette graine, peut déraciner un arbre. Jésus verse ici dans l’hyperbole, comme cela arrive dans le langage sémitique de son temps. Il utilise une comparaison frappante pour révéler une réalité cachée. Il dira à un autre endroit qu’il est plus difficile à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille. La réaction ne se fera pas attendre : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus répondra : « Ce qui est impossible pour les hommes est possible pour Dieu » (Luc 18, 26-27). 

La foi nous remet sans cesse sur le chemin de la confiance en Dieu. Elle renferme une telle puissance qu’elle peut accomplir des merveilles. Cette foi durable n’a pas de limites, car « rien n’est impossible à Dieu » (Luc 1, 37). Bien sûr, il ne s’agit pas d’une foi magique qui contraindrait le Seigneur à réaliser des prodiges. Elle est plutôt notre réponse à Dieu qui prend toujours l’initiative. Elle naît de l’écoute confiante de sa parole et se transforme en une expérience de vie et de prière qui englobe tout l’être et qui pousse à l’engagement. 

Ranimer la foi

La foi est un don de Dieu qui existe par lui-même, comme la vie. Nous pouvons humblement demander au Seigneur de ranimer notre foi, de la fortifier, pour que nous puissions la maintenir vivante par son Esprit. « Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté, avec l’aide de l’Esprit Saint qui habite en nous » (2 Timothée 1, 14).

La foi chrétienne est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue. Elle est notre force dans le combat, notre lumière dans la nuit. Seule la foi fonde et forme le disciple-missionnaire du Christ. Par elle, nous connaissons Dieu, nous nous unissons à son amour. Elle permet à l’Église de se renouveler et de traverser les crises les plus graves en revenant sans cesse à l’Évangile. Même avec notre peu de foi, nous pouvons redoubler de courage et remplir notre vocation au service, dans l’Église et le monde, sachant que « nous n’avons fait que notre devoir » (Luc 17, 10).

L’Église vit de la foi de ses membres qui croient au Christ Ressuscité. Elle s’est affirmée avec Pierre, s’est transmise de génération en génération, jusqu’au pape François. « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle » (Matthieu 16, 18).

Prière

Ranime et renouvelle notre foi, Seigneur Jésus,
en ce temps où l’Église vit une grande purification.
Tu connais notre lenteur à croire en l’Évangile, 
que ton Esprit de vérité nous convertisse,
et nous produirons alors un fruit qui demeure.
 
Tu as pleuré sur Jérusalem qui refusait ta paix. 
Aujourd’hui, nous pleurons avec toi sur l’Église 
où règnent trop d’abus de pouvoir et d’hypocrisie. 
Nous pleurons avec les victimes qui ont été agressées
par des prêtres et des personnes consacrées.
 
Seigneur, ton royaume mûrit de jour comme de nuit,
tu sais qu’il y a du bon grain et de l’ivraie en nous.
Toi seul peux juger les intentions cachées du cœur.
Que ta miséricorde infinie nous ouvre au pardon,
comme tu l’as fait sur la croix pour le bon larron.
 
Augmente en nous la faim de ta parole, 
lave-nous du péché qui défigure ton image,
fais du neuf dans nos vies de disciples,
sème en nous les petites graines de foi
qui deviendront des semences de vie éternelle. Amen.

 

Article publié dans le Prions en Église Canada, 6 octobre 2019, p. 31-33.

Pour aller plus loin: L'aventure de la foi (Parole et Silence); Je donnerai de la joie (Novalis / Emmanuel).

Les dimensions spirituelles de la Mission
Pèlerinage à Medjugorje 2020

Sur le même sujet:

 

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
29 août 2019
Le blogue de Jacques Gauthier
Lors des banquets officiels, une place est normale...
1347 lectures
Jacques Gauthier
1 décembre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Assassiné le 1er décembre 1916 devant son ermitage...
4516 lectures
Jacques Gauthier
26 juillet 2018
Le blogue de Jacques Gauthier
Dans son Histoire d’une âme, Thérèse de Lisie...
2025 lectures
Jacques Gauthier
26 juin 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Saint Paul exhortait régulièrement les premiers ch...
3244 lectures
Jacques Gauthier
7 décembre 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Je vous partage la conférence que je donnerai au c...
2685 lectures