Jésus, pain de vie

Nous lisons à chaque dimanche d'août de l'année liturgique B des extraits du chapitre 6 de l’évangile de saint Jean, qu'on a appelé le discours sur le pain de vie. Après avoir multiplié les pains et marché sur les eaux, Jésus livre à ses disciples un enseignement qui ne fait pas l'unanimité. Je vous invite à méditer avec moi ce chapitre que je vous présente brièvement dans cet article et un peu plus longuement dans la vidéo de ma chaîne YouTube.

N’oublions pas que l’évangile de Jean fut écrit longtemps après la résurrection de Jésus. Les références eucharistiques que l’on retrouve dans le chapitre 6 sont devenues évidentes après l’institution eucharistique et la pratique sacramentelle de l’Église. Mais les disciples ne pouvaient pas comprendre certaines images eucharistiques avant le dernier repas de Jésus, avant sa mort et sa résurrection. Depuis deux millénaires, l’Eucharistie nous permet encore aujourd’hui de renconter le Christ et de demeurer en lui.

Eucharistie 3

Le pain de la route

Toute vie humaine est un pèlerinage, un chemin, un passage. Que l'on marche seul ou en couple, la route est longue et ponctuée d'obstacles. À certains moments, nous aimerions mieux nous arrêter au bord du chemin, en pleine canicule, et pleurer de désespoir. Pour repartir et bien tenir le rythme, il y a Jésus, « le pain vivant qui est descendu du ciel » (Jn 6, 51). Son message est clair : « Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde » (Jn 6, 51).

Nous disons alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là » (Jn 6, 34). Parfois, c’est le scandale, le drame, et nous doutons : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger » (Jn 6, 52)? Pourtant, c’est à l’Eucharistie que tout nous est donné pour « repartir du Christ ». Il est le vivre et le couvert, la parole et le silence, le chemin et l’espérance. Qu’il est grand ce mystère de la foi : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle; et moi je le ressusciterai au dernier jour » (Jn 6, 54).

Le pain qui fait vivre

Quelquefois, il nous arrive d’aller à la messe la tête pleine de préoccupations, le coeur sec, les mains vides. Nous nous unissons tant bien que mal au sacrifice du Christ. Qu'importe, puisqu'il nous prend à sa table tels que nous sommes. Il nous sert lui-même son pain qui fait vivre. Il nous héberge dans sa vie. Nous devenons « eucharistie », écrivait Patrice de La Tour du Pin. 

Ce pain vivant descendu du ciel change celui qui le mange, sans qu'il s'en aperçoive. C'est le corps du Christ livré pour la vie du monde. Il rend notre coeur affamé d'amour, à l'image du coeur de Dieu qui brûle de se communiquer à tous. Ce pain unit la terre et le ciel, l'enfant et Dieu. « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui » (Jn 6, 56). Ayant participé à ce repas pascal, nous sommes un même corps avec le Christ, nous devenons des « Christophores », c’est-à-dire des porte-Christ pour la vie du monde. 

En voyant beaucoup de ses disciples s’en aller, Jésus dit aux Douze : « Voulez-vous partir, vous aussi? » (Jn 6, 67). Terrible question qui renvoie à l’intériorité de chacun et qui demande une réponse personnelle.À chacun et chacune de faire la vérité avec soi-même : marcher ou non à la suite de Jésus, en Église. 

L’Eucharistie fait l’Église en créant la communion entre nous et avec Jésus. N’attendons pas que l’Église soit parfaite, elle est sans cesse en croissance, comme nous d’ailleurs, et il y aura toujours des divisions et des crises entre les disciples et les communautés. 

Le pain est meilleur lorsqu'il est partagé. Tel le pain vivant rompu en Église. Il nous fait vivre de la vie même de la Trinité. S'il est le pain des anges, il est surtout le pain des pauvres. Il y a assez de blé sur la terre pour que le corps de Dieu ne manque à personne. À nous de semer le bon grain dans le champ du monde. Tenons maison ouverte et table offerte!

Ce pain nouveau nous donne assez de force pour cheminer avec le Ressuscité vers la maison de notre Père. Par ce pain, le Christ nous atteint droit au coeur. Il se tient à la porte et il frappe pour manger avec nous en toute intimité. Quel beau repas de fête! 

Prière

Ô Père, merci pour Jésus le Christ
qui nous rend présent ton amour.
il nous a appelés à cette eucharistie 
pour te louer et te rendre grâce. 
Pardonne nos manquements,
vois Jésus qui nous prend avec lui
pour te présenter ce que nous sommes.
 
Tu nous aimes jusqu’à donner ton Fils,
ta miséricorde est plus grande que nos fautes,
gloire à toi au plus haut des cieux.
Envoie ton Esprit sur ton assemblée, 
change-nous au plus profond du coeur,
comme tu transformes le pain et le vin
en corps et sang de Jésus Christ.
 
Père du ciel, nous avons faim du Pain de vie, 
notre vie chrétienne est comme une terre aride
lorsqu’elle est coupée de l’Eucharistie. 
Nous t’offrons le peu que nous avons
pour qu’avec Jésus tu fasses des merveilles.
Merci de nous conduire au cœur de ton mystère,
que notre vie soit une messe à la louange de ta gloire.

 

Pour aller plus loin: Lire la partie sur l'Eucharistie de mon livre La prière chrétienne. Guide pratique.
Voir aussi mes autres articles du blogue sur l'Eucharistie en cliquant ici.

Vidéo de 19 minutes de ma chaîne YouTube sur Jésus, pain de vie, ajoutée le 6 août 2021.

Voir aussi mon autre vidéo de 7 minutes du 5 juin 2021: Qu'est-ce que l'Eucharistie? 

Marie dans la Bible: modèle des croyants
Journée mondiale des grands-parents

Sur le même sujet:

 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.jacquesgauthier.com/

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
30 octobre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
C’est la fête dans le cœur de Zachée. Il a rencont...
5120 lectures
Jacques Gauthier
8 janvier 2021
Le blogue de Jacques Gauthier
La saga Star Wars ou La Guerre des ...
1294 lectures
Jacques Gauthier
30 octobre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Le Seigneur Jésus est glorifié dans ses saints et ...
4831 lectures
Jacques Gauthier
14 juin 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Chaque dimanche après la Pentecôte les catholiques...
6499 lectures
Jacques Gauthier
30 décembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Le 30 décembre 1978, nous disions devant Dieu et l...
22498 lectures