L'accompagnement des mourants: récit d'un passage

Mon livre Récit d'un passage apporte une pierre de plus à l'importance de l’accompagnement des mourants. J'en témoigne avec émotion les 15 premières minutes à l'émission "Église en sortie" de Sel et Lumière du 10 juin 2016. J’ai montré dans ce récit de la mort de mon beau-père comment la famille peut accompagner un homme en fin de vie et comment celui-ci soutient ses proches à sa manière. La beauté de ce don mutuel révèle la profondeur de la relation humaine lorsqu’elle est assumée jusqu'à la fin, à la suite du Christ. 

En ces temps où l'on parle beaucoup de mourir dans la dignité, de soins palliatifs, de compassion, d’euthanasie, de suicide assisté, prenons-nous vraiment le temps de vivre ce passage essentiel de la vie jusqu’au bout ? (Relire ma réflexion sur ce sujet si délicat dans ce billet du blogue: L'euthanasie et le dur labeur de vivre). Le temps que nous prenons pour accompagner nos êtres chers en fin de vie est une belle occasion pour apprendre à aimer, à grandir, à accueillir notre propre mort.  

Le pape François évoque la richesse de la relation humaine dans son exhortation apostolique sur la famille Amoris Laetitia (La joie de l’amour). Lire mon résumé sur ce billet du blogue. Avec l’Église, il affirme le droit à la mort naturelle, en refusant l’acharnement thérapeutique et l’euthanasie. Son ton n’est jamais polémique et son propos éminemment pastoral. Il s’intéresse aux cas et aux exemples concrets que nous vivons dans les familles, comme la maladie. Ce que je témoigne dans mon livre et à l'émission de Sel et Lumière illustre bien ce qu’il écrit au no 277 :

« En général, le temps de la maladie accroît la force des liens familiaux [...] Une éducation qui met à l’abri de la sensibilité envers la maladie humaine, rend le cœur aride. Et fait en sorte que les jeunes sont ‘‘anesthésiés’’ face à la souffrance des autres, incapables d’affronter la souffrance et de vivre l’expérience de la limite ».

Pour aller plus loin: Récit d'un passage (Parole et Silence / Novalis).
Revoir l'émission du 10 juin 2016 sur Youtube.

L'identité de Jésus et la nôtre
Un 2 juin, j'ai basculé dans la joie

Sur le même sujet:

 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.jacquesgauthier.com/

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
7 janvier 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
L'encre coule, se fige, au prix du sang. Que peut ...
4054 lectures
Jacques Gauthier
8 avril 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
L’exhortation apostolique Amoris Laetitia (La joie...
5234 lectures
Jacques Gauthier
19 septembre 2018
Le blogue de Jacques Gauthier
Je vous présente en quelques lignes ma biographie ...
3298 lectures
Jacques Gauthier
14 juin 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
S’il y a des enfants, c’est qu’il y a des pères au...
4692 lectures
Jacques Gauthier
24 novembre 2020
Le blogue de Jacques Gauthier
Seigneur Jésus, tu sèmes le bon grain de l’Évangil...
450 lectures