Le germe, personne ne l’aperçoit quand le grain meurt. La nuit seule en est témoin. Un jour paraît la pousse. Mais il en a fallu des nuits pour en arriver là!

graines

Dieu est en nous comme une semence et son règne germe dans notre humanité. Il est patient, son temps n’est pas le nôtre. Sa semence travaille en secret. C’est lui qui fait grandir. Baptême de lumière, prière de silence.

« Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi » (Marc 4, 26-28).

Qui donne reçoit. Rien ne se perd quand c’est de l'amour. En échange de ce qui est périssable, nous récoltons un fruit qui demeure. Il ne manque que la chaleur d'un sourire et la louange du cœur pour que la semence devienne un arbre, un chant, une île.  « La bonne semence, si elle tombe dans la mer, deviendra une île » (Proverbe malais).

Tout est donné dans la semence. Sa splendeur enlace les racines de notre vie dans le champ du monde. Elle contient plus de vie que de mort. Elle a toute la force pour devenir un arbre et faire chanter les oiseaux sur ses branches. Elle éclôt, tel un œuf, sous le regard du Maître des germes.

La maturation continue son œuvre malgré les parasites et les sécheresses. La vie est plus forte que l’apparente stérilité des sols. Le pollen voyage sur les ailes du vent, la pluie se charge du reste. Ainsi notre croissance qui reconnaît sa lumière.

« Comme la terre fait éclore son germe, et le jardin, germer ses semences, le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange devant toutes les nations » (Isaïe 61, 11).

Pour aller plus loin, Les mots de l'Autre et Petit dictionnaire de Dieu.