On m’a invité à donner une série de conférences à Medjugorje, en avril 2020, dans le cadre d’un pèlerinage organisé par le mouvement international « Maranatha-Conversion », co-fondé en 2007 par Sabrina Covic et Mgr André Léonard. Ce mouvement œcuménique et interreligieux travaille pour la conversion des cœurs et la guérison de l’humanité par la prière et l’accueil de la miséricorde divine. On m’a contacté à cause de ma biographie spirituelle de la mystique québécoise Georgette Faniel, le don total, qui a offert les dernières années de sa vie pour la reconnaissance des apparitions à Medjugorje.

Le pèlerinage se déroulera du samedi 18 au samedi 25 avril 2020 sous le thème : « Le miracle et l’extraordinaire chez les chrétiens. La beauté de la piété populaire ». Étant surtout formé à l’école de Thérèse de Lisieux et de Jean de la Croix, à l'oraison simple du coeur, je ne suis pas très friand des apparitions et de tout ce qui relève du miracle. Mais je ne peux pas nier ces réalités; j'ai assez lu les saints et les mystiques pour reconnaître leur importance. Dieu est libre de ses dons et ses voies ne sont pas les nôtres. J’ai moi-même été favorisé de "guérisons" et de "miracles" dans ma vie de foi, tout en ayant la grâce de ne pas m’attacher au caractère merveilleux et sensible de ces manifestations. Il me semble que l’attitude pastorale à développer est de ne pas les rejeter ni les rechercher, mais de rester attentif à ce que le Seigneur veut nous dire à travers ses signes.   

Je rappelle ici que les apparitions et les révélations privées, même reconnues par l’Église, n’appartiennent pas au dépôt de la foi ? Leur fonction « n’est pas d’améliorer ou de compléter la Révélation définitive du Christ, mais d’aider à en vivre plus pleinement à une certaine époque de l’histoire. » (Catéchisme de l’Église catholique, 1993, no 67) Bref, si les catholiques ne sont pas tenus de croire aux phénomènes surnaturels depuis la résurrection du Christ, y croire peut nous aider à raviver notre vie spirituelle et notre marche vers la sainteté, c'est-à-dire à l'union avec Dieu.

Intelligence et expressions de la foi

À partir de mon témoignage personnel, je présenterai dans mes conférences divers aspects de la piété populaire, en lien avec la liturgie, la mystique et la théologie. Je parlerai des différentes dévotions que nous retrouvons chez les fidèles qui ont gardé un coeur d'enfant. Ces expressions populaires de la foi bien intégrées dans le quotidien peuvent nourrir la vie spirituelle, tels les lieux de pèlerinage, les chemins de croix, les prières, les neuvaines, les reliques, le culte des anges et des saints, les images saintes et les médailles, les statues et les icônes… Une journée sera d’ailleurs consacrée à la dévotion aux saints, si importante dans la tradition catholique. Nous parlerons aussi des lieux d’apparitions, tout spécialement de Medjugorje, et du lien particulier avec Georgette Faniel, ayant en tête ce texte de Vatican II : 

« Que les fidèles se souviennent qu’une véritable dévotion ne consiste nullement dans un mouvement stérile et éphémère de la sensibilité, pas plus que dans une vaine crédulité ; la vraie dévotion procède de la vraie foi, qui nous conduit à reconnaître la dignité éminente de la Mère de Dieu, et nous pousse à aimer cette Mère d’un amour filial, et à poursuivre l’imitation de ses vertus ». (Lumen Gentium, no 67)


Medjugorje

Au printemps 1988, j’étais allé à Medjugorje avec un groupe de pèlerins pour voir comment la paroisse accueillait ou non les apparitions et comment les voyants s'intégraient à la vie paroissiale. À mon retour, j’avais publié un article dans la revue L’Église Canadienne : « Un rendez-vous avec la paix ». J’avais écrit ceci, qui me semble toujours actuel : 

« À Medjugorje, le touriste fait un détour en passant, le pèlerin y passe tout son temps. Le pèlerin arrive bon et repart meilleur, à cause surtout d’une démarche vécue dans la prière. La prière seule donne un sens au dépaysement que procure ce village bucolique. Une prière où le pèlerin, au pas d’un cheminement de foi, se sent aimé de Jésus et de Marie. Il n’y a qu’un mot qui remonte à l’esprit et qui sourd de cette prière : paix (mir en croate). Le pèlerin comprend vite qu’ici, il a pris un rendez-vous avec la paix ». (15 septembre 1988, p. 38).   

Depuis tout ce temps, la popularité de Medjugorje ne s’est jamais démentie, devenant un haut-lieu de conversion. Le 12 mai 2019, le pape François autorisait les pèlerinages officiels. Ainsi, toute paroisse ou diocèse peut proposer un pèlerinage à Medjugorje, alors qu’avant seuls les pèlerinages privés étaient permis. Cette autorisation du Vatican n’est pas une déclaration sur l’authenticité ou non des apparitions, qui continuent d’être étudiées par les autorités ecclésiales. Il y a tout de même là une reconnaissance des fruits spirituels abondants reçus par des millions de pèlerins dans ce petit village de Bosnie-Herzégovine, où la Vierge Marie serait apparue la première fois le 24 juin 1981. (Lire l’article de Vatican News)

Mgr Henryk Hoser, «visiteur apostolique à caractère spécial» pour la paroisse de Medjugorje, envoyé par le pape François en mai 2018 pour un temps indéterminé, disait dans une interview au quotidien de la Conférence épiscopale italienne Avvenire du 23 juillet 2019« C’est un lieu béni de rencontre et de dialogue avec le Seigneur à travers la Vierge, marqué par le silence, le chapelet, la méditation, la catéchèse, la célébration des sacrements, en particulier l’Eucharistie et celui de la réconciliation. »

Pèlerinage Maranatha

Voici un aperçu du pèlerinage Maranatha qui s’adresse à toutes les personnes désireuses de vivre une expérience de foi profonde et de fraternité. 

Jour 1 : Samedi 18 avril 2020 - Arrivée des pèlerins Maranatha. Installation dans les pensions. Accueil par les guides, suivant les langues.

Jour 2 : Dimanche 19 avril - Dimanche de la Miséricorde. Présentation de Maranatha et des divers groupes. Prière sur le Podbrdo, la Colline des apparitions. Chapelet et confessions. Messe puis prière de guérison.

Jour 3 : Lundi 20 avril - Journée d’enseignement que je donnerai aux pèlerins Maranatha. Participation aux activités en soirée à l'église de Medjugorje.

Jour 4 : Mardi 21 avril – Humac.  Matin. Départ à pied (12 km) vers le sanctuaire de Humac, dédié à saint Antoine. Ceux qui ne peuvent marcher iront en autocar. Arrivée festive à Humac. Enseignement sur la dévotion aux saints en général et saint Antoine en particulier. Visite du musée dédié à « La Mère ». Retour à Medjugorje pour le programme de prière du soir. 

Jour 5 : Mercredi 22 avril - Siroki Brijeg et Mostar - Visite de l’académie des Beaux-Arts. Thème du jour : L’art sacré comme support de la piété populaire. Messe à l’église de Siroki Brijeg, près de la tombe des martyrs franciscains. Départ pour le monastère franciscain de Mostar afin de rencontrer un frère (gardien ou autre) pour découvrir la nouvelle église du monastère ; la précédente ayant été détruite lors de la guerre de 1991-1995.

Jour 6 : Jeudi 23 avril – Journée d’enseignement à Medjugorje. Prière du Rosaire et confessions. Messe. Adoration du Saint Sacrement, après la messe.

Jour 7 : Vendredi 24 avril - Chemin de Croix sur la colline du Krizevac - Rencontre avec une communauté vivant à Medjugorje ou un temps libre pour la prière personnelle.

Jour 8 : Samedi 25 avril - Départ 8h - Si possible messe pour tous les pèlerins Maranatha. Départ des groupes selon leurs transports (bus, avion, etc.)

Pour en savoir plus ou pour télécharger le PDF de la description complète des huit jours du pèlerinage « Maranatha Conversion », cliquez ici et allez en bas de la page.

Pour vous inscrire au pèlerinage : cliquez ici.

Vous pouvez aussi faire partie d’un groupe et vous inscrire avec une agence de voyages. L’agence québécoise Nadeau & Rouleau propose deux itinéraires pour des groupes du Canada. Pour consulter les itinéraires: cliquez ici.
Informations et inscriptions: Isabelle Rouleau 1-800-463-6323 ou nadeau-rouleau@cgocable.ca

Si vous avez des questions, contacter la responsable de Maranatha, Sabrina Covic  sakramento.medjugorje@gmail.com 
Pour plus d'informations, consulter le site Web :  https://maranatha-medjugorje.com/retraites-et-pelerinages/