Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

École de prière (22) Présence de Dieu, trésor de l'âme

03-1
Marie-Leonie Paradis
 "Mettons-nous en présence de Dieu et adorons-le". Qui n'a pas entendu cette formule, à l'église ou dans un groupe de prière, avant de réciter un chapelet ou une autre prière? Dieu ne nous est-il pas toujours présent? Oui, mais sommes-nous présents à sa présence? Se mettre en présence de Dieu veut dire : s’arrêter un moment, se recueillir, prendre conscience de sa présence en nous. Qu’importe si nous ne la ressentons pas lorsque nous prions, l’important est « d’être » en sa présence. C’est dans la foi profonde que nous rencontrons Dieu, au-delà de tout sentiment. Il réalise sa présence en nous, au présent.  Un cœur qui écoute Si je me mets en présence de Dieu, ce n’est pas d’abord pour être bien dans ma peau, mais pour écouter ce que Dieu veut me dire. Cette écoute attentive se résume à un appel à aimer et à me laisser aimer au cœur même de...
Lire la suite
  5063 lectures
  0 commentaires

L'expérience de la foi

Desert
Création Michel-Ange
Bon larron
La foi est une expérience qui indique une direction par un autre chemin que la science; elle précède le savoir et elle est non vérifiable en laboratoire. L’expérience de la foi relie l’humain et le spirituel, s’ancre aux grandes questions existentielles, sans verser dans l’individualisme et le relativisme : Qui suis-je ? Quel est le sens et le but de la vie ? Quels sont l’origine et le but de la souffrance ? Quelle est la voie pour parvenir au vrai bonheur ? Qu’est-ce que la mort? Qui est Dieu? L’expérience de la foi s’enracine dans ce questionnement qui sourd de notre terreau humain, d’où l’universalité de la religion. La religion chrétienne, comme toute religion, n’est pas une panacée à tous les problèmes, mais elle inspire une interprétation du monde, une manière d’envisager la souffrance, un engagement dans la société, une confiance en un Dieu Père, une paix dans le Christ, une...
Lire la suite
  5018 lectures
  0 commentaires

Je crois




L'Année de la foi, ouverte par Benoît XVI le 11 octobre 2012, et qui sera clôturée par le pape François le 24 novembre prochain, aura permis de raviver la foi des catholiques, d'approfondir la rencontre du Christ et de son Église. Personnellement, elle aura été l'occasion d'approfondir l'acte de croire que j'ai décliné en quinze variations dans mon livre L'aventure de la foi . Dans sa lettre encyclique Lumen Fidei , écrite avec Benoît XVI, François a montré qu'on ne peut pas croire tout seul. Bien qu'on dise "je" crois, la foi s'ouvre au "nous" de l'Église. "L'acte de croire s'exprime comme une réponse à une invitation à une parole qui doit être écoutée [.] Il est possible de répondre à la première personne, "je crois", seulement dans la mesure où l'on appartient à une large communion, seulement parce que l'on dit aussi "nous croyons" (no 39). Ainsi, celui qui croit...
Lire la suite
  2897 lectures
  0 commentaires

L'acte de foi: confiance, liberté et relation



La foi, en général, est bienfaisante pour tous. Nous en avons besoin dans nos sociétés pour que la confiance et la loyauté règnent dans les échanges. Les racines latines du mot foi, fides , et du verbe croire, credere , expriment l’idée de confiance. On met sa confiance en quelqu’un, en quelque chose ; on se confie, on se fie à un autre que soi. Et cela commence très tôt. Le petit enfant s’éveille normalement à la vie d’après la confiance qu’il développe envers sa mère, son père, les personnes qui l’entourent. Comment s’épanouir si on ne croit pas en soi et en les autres, si on ne fait pas confiance ? Comment grandir individuellement et collectivement si nous accordons seulement la primauté au pouvoir et au savoir, alors que le « croire » est aussi une dimension importante de notre être ? La foi, disait la philosophe Simone Weil , « c’est l’intelligence éclairée par...
Lire la suite
  3051 lectures
  0 commentaires

La foi: aventure et lumière


La première encyclique du pape François est parue sous le titre Lumen Fidei . Il reprend à son compte et le complète un texte commencé par Benoît XVI avant sa renonciation. L’encyclique est une confession de foi en forme de catéchèse écrite à quatre mains. Elle souligne la continuité entre les deux pontificats, alors que certains voudraient voir une rupture. François partage avec Benoît une même conception du ministère de Pierre inscrite dans la longue Tradition de l’Église qui est de « confirmer les frères » dans la foi qu’ils ont reçue comme un don. Le 5 juillet, le cardinal Marc Ouellet a présenté ainsi l’encyclique à Rome : « ll manquait un pilier à la trilogie de Benoît XVI sur les vertus théologales. La Providence a voulu que le pilier manquant soit un cadeau du Pape émérite à son successeur et en même temps un symbole d’unité, car en assumant et complétant...
Lire la suite
  2956 lectures
  0 commentaires

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
15 août 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Ô Femme vêtue de soleil dans le ciel en fête, &nbs...
3542 lectures
Jacques Gauthier
4 août 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
J'ai donné en octobre 2013 une retraite sur la spi...
4040 lectures
Jacques Gauthier
19 décembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Personne n’aime souffrir et tout le monde souhaite...
4655 lectures
Jacques Gauthier
14 février 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
 C'est un défi pour un auteur de présenter le...
2252 lectures
Jacques Gauthier
20 juillet 2018
Le blogue de Jacques Gauthier
À l’aube de ses 60 ans, William Clapier propose un...
1609 lectures