Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

L'appel universel à la sainteté

Alliance
L’appel à la sainteté vient de Dieu lui-même. Cet appel est déposé au plus intime de notre être. Il prend différentes expressions : plénitude de vie, perfection dans l’amour, aspiration au bonheur, plus grande humanisation, dépassement de soi, désir de faire le bien… C’est là le plan d’amour du Père pour chacun de ses enfants, fils et filles adoptifs par Jésus Christ. Le pape François mentionne cette vraie vie dès le début de l’exhortation Gaudete et Exsultate : Le Seigneur demande tout ; et ce qu’il offre est la vraie vie, le bonheur pour lequel nous avons été créés. Il veut que nous soyons saints et il n’attend pas de nous que nous nous contentions d’une existence médiocre, édulcorée, sans consistance. (1) Le concile Vatican II a mis la sainteté à l’honneur en affirmant que « tous sont appelés à la sainteté ». Le pape Jean-Paul II a actualisé cet appel en plaçant la sainteté...
Lire la suite
  1007 lectures
  0 commentaires

N'aie pas peur de la sainteté!

Priere main
Le concile Vatican II a mis la sainteté à l’honneur en affirmant que « tous sont appelés à la sainteté ». Elle est le devoir de tous, répétait Mère Teresa, afin que le Christ ressuscité puisse pleinement vivre en nous. La question de la sainteté touche au sens de la vie et de la mort, à la quête du bonheur et de la justice. Elle renvoie à Dieu, qui est en nous et qui est plus que nous. Lors d’une conférence, j’avais demandé aux gens s’ils aspiraient à la sainteté. Personne n’avait répondu, comme si cette question faisait peur, leur rappelait un christianisme moralisateur, rigide, triste. On leur avait peut-être dit que désirer la sainteté, c’était de l’orgueil, alors que c’est plutôt « l’instinct de conservation de l’âme », comme l’écrivait le romancier Gilbert Cesbron. Pour eux, sainteté rimait avec auréole, canonisation, extase, mortification. Désirer la sainteté Le pape François évoque ce...
Lire la suite
  2035 lectures
  0 commentaires

La foi et le doute

Clairvaux
Il nous arrive d'osciller entre la foi et le doute, l’adhésion et la remise en question, un peu comme les premiers disciples de Jésus. Le romancier Georges Bernanos le rappelle avec cette phrase lapidaire : « La foi, c'est 24 heures de doute moins une minute d'espérance ». Le doute est un compagnon qui s’arrête parfois sur le bord du chemin et ne veut plus avancer. La foi lui vient alors en aide, nous dit Benoît XVI : « Elle est une compagne de vie qui permet de percevoir avec un regard toujours nouveau les merveilles que Dieu réalise pour nous » (La porte de la foi, no 15). Mais le doute peut aussi aider la foi en la protégeant de l’orgueil, du fanatisme, de l’arrogance, de la dureté. Il n’y a pas d’évidence acquise à tout jamais dans la foi ; on ne peut pas prétendre que Dieu nous appartient. La foi est...
Lire la suite
  8443 lectures
  0 commentaires

Prier pour la paix

Paix
Mandela
Premier juillet, fête du Canada. Dans les diocèses canadiens, c’est aussi la « journée spéciale de prière pour le pays, les gouvernants et la paix dans le monde ». Même si cette journée se vit au Canada seulement, elle a une portée à l’extérieur des frontières, telle que l'indique la prière d'ouverture de la messe pour le pays: "Dieu qui veilles sur notre monde, regarde le pays où tu nous as donné de vivre; accorde à tous ses habitants de rechercher le bien commun, à ceux qui nous gouvernent de le faire avec sagesse, afin qu'il y ait parmi nous plus de justice et dans le monde entier plus de bonheur et de paix. Par Jésus Christ notre Seigneur. Amen".   Désirer la paix Qui ne désire pas la paix ? L’époque de mon adolescence, fin des années 60, était celle du peace and love. Les chansons parlaient de paix, c’était l’Expo 67 à Montréal. On...
Lire la suite
  3549 lectures
  0 commentaires

Béatitudes pour gens stressés

Lampe
Heureux qui se lève tôt pour chercher la sagesse,il la trouve assise à sa porte. Heureux qui se consacre à l’inutile gratuité,il entre en vacances chez Dieu. Heureux qui prend le temps d’exister simplement,il croise l’Auteur du septième jour. Heureux qui plonge dans les racines de son être,il sent la source sourdre en lui. Heureux qui se reconnaît mendiant d’absolu,il nomme l’appétit de son cri. Heureux qui découvre son visage intérieur,il bascule dans la joie. Heureux qui regarde l’autre comme Dieu le voit,il devient ce qu’il contemple. Heureux qui se repose en Dieu,il ne fatigue pas les autres. Écrit à l'occasion de la fête liturgique de l'ermite saint Antoire le Grand, 17 janvier, dans mon florilège Prières de toutes les saisons, p.72. 
  4241 lectures
  0 commentaires

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
24 janvier 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Et si Paul de Tarse se présentait lui-même en ce 2...
3974 lectures
Jacques Gauthier
3 décembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
« Dès que je me mets en présence de Dieu au d...
5161 lectures
Jacques Gauthier
19 août 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
De 1973 à 1977, j'étais novice à l'abbaye cisterci...
5681 lectures
Jacques Gauthier
27 juin 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Une journaliste m'a demandé un jour de lui parler ...
2603 lectures
Jacques Gauthier
30 mars 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Quand mes deux petites-filles sont à la maison, il...
2245 lectures