Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

La plaie de l'alliance

Sang
La croix se dresse sur la colline l'étrange douleur effleure les côtes marée montante de l’angoisse abyssale du corps entier foulé dans le pressoir   Tu enfantes des âmes chaque jour grain de blé mûri pour la moisson la meule du moulin tourne à l’envers champ du monde jonché d’os    Tu laisses des paroles à la traîne cailloux rougis sur notre route  pour mieux retrouver ton nom ton visage voilé au désert     La terre et le ciel réunis le temps et l’espace suspendus tout le sang coagulé dans une larme sel du juste qui fait pencher la balance   Le fil sur le point de se rompre au moindre cri à bras-le-corps  prière qui exorcise le mal  fige le corps perce le cœur   La chair meurtrie dans la nuit n’en finit plus de vibrer de lumière souffle de l’âme en partance  du royaume inconnu de la soif...
Lire la suite
  1039 lectures
  0 commentaires

Communier à la chair du Verbe

Parole Marthe Robin
Dans cette troisième semaine du temps pascal, l'Église nous fait méditer le chapitre 6 de l'Évangile de Jean. Au début de ce chapitre, on voit Jésus qui multiplie les pains, comme il le fera pour la Pâque chrétienne, l'Eucharistie. Au moment où on veut l'enlever pour le faire roi, il se se retire seul pour prier son Père. Puis, il rejoint ses apôtres sur le lac en marchant sur les eaux. Ils le prennent pour un fantôme, mais il leur dit: "C'est moi. Je suis. N'ayez pas peur". La foule le cherche parce qu’elle a mangé et qu’elle a été rassasiée. Jésus leur en fait le reproche à la synagogue de Capharnaüm, sobrement décorée de palmes et d'étoiles en mosaïques. « Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le...
Lire la suite
  2654 lectures
  0 commentaires

L'Annonciation: Réjouis-toi

annonciation
Marie
  Fille de la terre à l’aurore de l’Esprit, l’éclair de l’ange qui te traverse, miroir parfait de l’amour dès le premier jour, pour devenir de l’Éternel un jour la Mère, réjouis-toi.     Nouvelle Eve comblée du sang de l’Aimé, ton oui change l’histoire, passage enfin ouvert où le Verbe se fait chair, réjouis-toi.   Femme exultant dans la Présence, ton magnificat invite à la danse, vie qui nous console, Dieu en toi, début du poème, réjouis-toi.   Marie des univers nouveaux au sommet des noces, carrefour de nos croix, si près de nous en plein silence de notre quête de joie, résurrection à venir, réjouissons-nous.   Tiré de Jacques Gauthier,   Prières de toutes les saisons , p. 42-43.  
  3168 lectures
  0 commentaires

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
12 mai 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
"L'abandon, ce fruit délicieux de l'amour", disait...
3909 lectures
Jacques Gauthier
7 avril 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
On oscille souvent entre la foi et le doute, l'adh...
4813 lectures
Jacques Gauthier
12 août 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
En ce mois d’août 2015, la communauté œcuménique d...
3133 lectures
Jacques Gauthier
19 décembre 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Depuis que Dieu s’est fait visage en l’être humain...
2308 lectures
Jacques Gauthier
13 décembre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Fêté dans l’Église le 14 décembre, saint Jean de l...
3153 lectures