Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Prière d'humilité

9782845736337FS
Rends-moi humble, Seigneur, de cette joyeuse humilité qui attire l’Esprit dans l’âme désencombrée et généreuse. Aide-moi à ne rien m’attribuer des dons reçus, mais à tout remettre au Père avec Marie.   Rends-moi humble, Seigneur, de cette audacieuse humilité qui rend libre pour semer ta parole dans le champ du monde. Remplis mon cœur de douceur et de paix qui me fait accepter ma propre vulnérabilité.   Rends-moi humble, Seigneur, de cette simple humilité qui désarme la haine quand je tiens à avoir le dernier mot. Fais-moi chercher dans le réel de la vie tout ce qui est bon, beau et vrai.   Rends-moi humble, Seigneur, de cette fragile humilité qui m’ouvre à l’autre pour accueillir sa blessure et la mienne. Libère-moi de désirer la première place pour que je puisse aimer en m’oubliant.   Rends-moi humble, Seigneur, de cette sainte humilité qui vient de la prière, où descendant au...
Lire la suite
  1941 lectures
  0 commentaires

Abandon et confiance

Confiance 3
"L'abandon, ce fruit délicieux de l'amour", disait Thérèse de Lisieux . L’abandon est beaucoup plus qu’un simple lâcher-prise. Le croyant se remet entre les mains de Quelqu’un qui le connaît, qui l’aime, et cet abandon est cause d’une grande joie. S’il aime Dieu pour combler un vide intérieur, Dieu l’aime toujours pour lui partager sa plénitude. Il n’est qu’amour, et cet océan de beauté, sans fond et sans âge, n’a pas de limites. En se fiant à lui, nous nous abandonnons librement à son amour créateur. Dieu ne peut donner que son amour.  Fragilité de l'amour Le fidèle s’abandonne dans le silence d’une prière de pauvre pour y rencontrer la solitude de son être. Dieu l’attend dans cet abandon confiant, ressenti parfois comme un manque, comme une blessure. La fragilité n’est pas un obstacle à cet appel de l’infini d’un amour. « Lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort »...
Lire la suite
  2984 lectures
  0 commentaires

Un Dieu si fragile


Le temps liturgique de Noël se termine au baptême de Jésus, soit le dimanche après l'Épiphanie. Chaque année, nous contemplons l'enfant de la crèche et nous sommes devant ce grand paradoxe: Dieu se laisse voir dans un visage humain. Cette manifestation de Dieu en notre chair demeure inconcevable pour ceux et celles qui ne partagent pas la foi chrétienne. Mais pour qui entre par la porte de la foi, le mystère se laisser contempler. Méditation. La communication que Dieu fait de lui-même en Jésus nous montre qu’il n’existe qu’en se donnant, qu’en rayonnant. Étrange pauvreté d’un Dieu libre qui se donne et qui fait de nous des créateurs. Étonnante humilité d’un Dieu fait homme qui a soif de notre amour et que nous contemplons en le cherchant au cœur de notre quotidien, à la suite des Mages qui avaient vu se lever son étoile. Il se révèle surtout aux autres...
Lire la suite
  3189 lectures
  0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
2 décembre 2012
Le blogue de Jacques Gauthier
 Nous le savons, tout va très vite aujourd'hu...
3304 lectures
Jacques Gauthier
15 novembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
C’est une sœur parfois bien douce, la mort, qui vo...
2723 lectures
Jacques Gauthier
4 août 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
J'ai donné en octobre 2013 une retraite sur la spi...
3272 lectures
Jacques Gauthier
9 octobre 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Deux semaines, déjà. Mon séjour à Paris se termine...
2087 lectures
Jacques Gauthier
14 janvier 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Même si Dieu est incompréhensible de nature, les m...
3535 lectures