Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

École de prière (65) Oraison et engagement

Jésus jeûne
Le 27 mars 2017, le pape François recevait à Rome les évêques de l’Ouest canadien. Il les invitait à être proches des gens pour les accompagner et leur offrir l’espérance de l’Évangile. Comment faire ? Il leur livra alors une clé efficace : « Être des hommes de prière, et de prière profonde, afin d’être à l’écoute de ce que l’Esprit saint nous dit. » Le levier de l’oraison Le père Henri Caffarel (1903-1997) a été un homme de prière profonde, à l’écoute de l’Esprit. Fondateur des Équipes Notre-Dame et de plusieurs revues, il a donné des conseils sur la pratique de l’oraison intérieure et silencieuse, qu’il exposa avec brio dans plusieurs livres. Il montre que l’oraison ne nous coupe pas du monde, mais nous permet de le porter dans notre cœur et de l’offrir à Dieu. L’oraison est le principe et le ressort de l’engagement, comme l’ont montré les grands priants...
Lire la suite
  923 lectures
  0 commentaires

Désirer chercher Dieu

Épiphanie 1
Dieu nous a créés pour que nous le cherchions, comme l’affirme saint Paul aux citoyens d’Athènes : « Dieu les a faits pour qu’ils le cherchent et, si possible, l’atteignent et le trouvent, lui qui, en fait, n’est pas loin de chacun de nous. » (Actes des Apôtres 17, 27). Le désir de chercher Nous sommes toujours des apprentis dans cette quête de Dieu, un peu comme les Mages à la recherche de l’Enfant Jésus. Nous allons de questions en questions, qui avivent notre désir et relancent notre espérance. C’est dans ce désir de chercher Dieu que nous existons vraiment et que nous nous révélons à nous-mêmes. Dieu, nous le cherchons dans la nuit de la foi pour que, l’ayant trouvé, nous le cherchions à tâtons en plein jour, ou plutôt, pour que nous nous laissions chercher par lui. Dieu demeure le cherché et le chercheur. Nous ne pouvons que...
Lire la suite
  1847 lectures
  0 commentaires

Ce Dieu entre nous

Dieu
Nous parlons de Dieu entre nous depuis des millénaires. Nous écrivons beaucoup sur lui, peut-être pour nous consoler de ne pas le voir, pour nous souvenir de sa présence. Il demeure le grand mystère qui a inspiré tant d'artistes. Dieu, ni ceci ne cela, avouait le poète carme  saint Jean de la Croix , c’est un je-ne-sais-quoi d’insaisissable que le cœur brûle d’obtenir, mais c'est de nuit. Dieu, le terme vers lequel nous nous dirigeons, « peut être regardé comme une nuit obscure pour l’âme, tant qu’elle est en cette vie » ( La Montée du Carmel , livre 1, chapitre 2). Ce mot obscur de Dieu nous gêne ou nous ravit selon l’expérience que nous en avons. Il érode les sens et creuse le désir. Face à notre impuissance de tout contrôler, nous nous en servons souvent pour le projeter contre le mal. Ne parle-t-on pas de Act of...
Lire la suite
  1452 lectures
  0 commentaires

Sortons de nos tombeaux

Jésus et Lazare
Jésus aime se reposer à Béthanie chez son ami Lazare. Alerté par Marthe et Marie, il arrive trop tard, leur frère malade est déjà mort. Jésus dit à Marthe : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra » (Jn 11, 25). Marthe reconnaît en Jésus le Messie, le Fils de Dieu. Ému, il pleure devant le tombeau de son ami. Lui qui est venu pour que nous ayons la vie en abondance demande qu’on enlève la pierre. Marthe hésite. Jésus l’interpelle de nouveau : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu » (Jn 11, 40). Après une prière d’action de grâce à son Père, l’inimaginable se produit : le mort sort du tombeau les pieds et les mains attachés, le visage enveloppé d’un suaire. On cherche alors à faire mourir Jésus, car il accomplissait trop...
Lire la suite
  1437 lectures
  0 commentaires

3 janvier: le Saint Nom de Jésus

Nom de Jésus
La fête du Saint Nom de Jésus a été établie par l'Église le 3 janvier. L'Écriture nous dit qu'au jour de sa circoncision, selon la loi de Moïse, l'enfant de Bethléem reçut le nom de Jésus le huitième jour après sa naissance. L’ange Gabriel l’avait révélé à Marie au jour de l’Annonciation : "Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut" ( Lc 1, 31-32)". L'ange l'avait aussi annoncé en songe à Joseph. "Tu lui donneras le nom de Jésus, c'est-à-dire: Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés" (Mt 1, 21). Le nom de Jésus en araméen est Yeshoua. Il signifie "Sauveur". Prier Jésus, ou Yeshoua, c'est implorer le salut pour soi et les autres, c'est accueillir une présence qui console, guérit, relève et sauve. Ce nom est tout un programme de...
Lire la suite
  2209 lectures
  0 commentaires

Redécouvrir saint Bernard de Clairvaux (1090-1153)

bernard chapitre
Dans sa Divine comédie, chef-d’œuvre de la littérature mondiale, Dante Alighieri (1265-1321) fait du cistercien  Bernard de Clairvaux le guide vers la vision suprême de Dieu au Paradis. C’est dire qu’il le considérait comme le mystique accompli des rapports de l’âme avec Dieu. Cette reconnaissance du poète italien exprime l’influence posthume de saint Bernard. Les prédicateurs ont abondamment utilisé ses écrits, il en est resté quelque chose dans la littérature et les arts.   Interlocuteur des rois et des papes, saint Bernard, docteur de l’Église fêté le 20 août, reste un moine authentique et un écrivain spirituel hors pair dont la foi ardente au Christ n’est pas cérébrale. Contemplatif dans l’action, sa prédication jaillit de son oraison intérieure. Elle attise dans l’âme le feu de l’amour divin pour que cette flamme entraîne d’autres chercheurs à sa suite. Ses œuvres mystiques révèlent une vie spirituelle intense, une science théologique sûre et...
Lire la suite
  1943 lectures
  0 commentaires

Les visites du Verbe avec saint Bernard

Saint Bernard Jésus
Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153) revient toujours à l’amour du Verbe dans ses traités, lettres et sermons. Il médite sans cesse sur ce privilège qu'a l’être humain de porter en lui la ressemblance divine. L'expérience du Verbe Dans ses sermons sur l’Avent, l’abbé de Clairvaux parle de trois avènements du Verbe : à Bethléem, en l’âme, et à son retour glorieux. Il s’émerveille de ce mystère du Verbe venu dans notre chair par pure miséricorde, qui se fait enfant dans les bras de Marie, de la crèche à la croix. Cet abaissement façonne l’amour et enracine la foi au delà de ce que l’on peut ressentir. Le saint nous invite à nous laisser visiter par le Verbe, à accéder à notre vérité intérieure en imitant son humilité et en vivant son Évangile. Ces visites du Verbe se trouvent au cœur de la spiritualité bernardine. En prenant exemple sur saint Augustin dans...
Lire la suite
  2016 lectures
  0 commentaires

L'amour de Dieu avec saint Bernard

Saint Bernard 2
L’ordre de Citeaux voit le jour en réaction au faste de l’abbaye de Cluny, dans le désir de revenir à la pureté de la Règle de saint Benoît . Bernard de Clairvaux (1090–1153) en est l’illustre figure. Sa doctrine, comme ses actes, reflète les inspirations d'une nature mystique et contemplative, prompte à s'irriter contre tout ce qui peut éloigner de Dieu. Celui qui a donné le véritable envol à l’ordre cistercien ne dissocie jamais le discours de l’expérience, la théologie de la spiritualité. L’Europe sera tapissée de monastères cisterciens. Ce fin lettré a une plume alerte qui suit le mouvement de son cœur aimanté au Christ et à Marie, sa Dame. Il se livre à une connaissance amoureuse de Dieu, qu’il traduit dans une prose superbe. Le traité de l’amour de Dieu et ses Sermons sur le Cantique des Cantiques demeurent des œuvres d’une grande beauté littéraire et d’une profondeur...
Lire la suite
  2867 lectures
  0 commentaires

La Saint-Valentin: quand amour et fidélité s'embrassent

ANNE MARIEJACQUEScadre 2 web
La Saint-Valentin, fête des amoureux, proclame-t-on dans les médias. Plusieurs achètent du chocolat, des fleurs, ou planifient des sorties au restaurant. Dans certaines paroisses, c'est la fête de la fidélité. On profite de ce remps pour souligner l'anniversaire de mariage de plusieurs couples. Pour mon épouse et moi, cela fait déjà trente-six ans. L’amour, comme le chocolat, c’est toujours vendeur. Mais la fidélité n’a pas le même goût dans notre société où il semble y avoir une crise de la durée. On confond la fidélité avec le refus de s'ouvrir à l'avenir et le choix à l’épanouissement. Et pourtant, il y a une parenté profonde entre l’amour et la fidélité. La personne fidèle épouse le chemin de l'autre et invente l’avenir. Ce cheminement est une offrande, l'offrande de sa présence, malgré les changements et les épreuves. La fidélité met l'éternité dans le temps et permet souvent à l’amour de tenir...
Lire la suite
  2564 lectures
  0 commentaires

Les maîtres spirituels chrétiens (2)

Augustin
saint Bernard
Saint Dominique
Deuxième article d'une série de trois, tiré de mon livre Les maîtres spirituels chrétiens . Vous trouverez le premier article au blogue précédent . La spiritualité du martyre Les trois premiers siècles chrétiens ont été marqués par de grandes persécutions, à la suite de Jésus, mort et ressuscité. « Un serviteur n'est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera vous aussi » (Jean 15, 20). Les apôtres ont tous été des martyrs, à l’exception de Jean. Eux et beaucoup d’autres sont unis au Christ par le témoignage ultime du don de leur vie, qui est vu comme un baptême de sang, comme un nouvel enfantement. Leur foi au Christ laisse paraître cette source cristalline de l’Esprit Saint, cette eau vive qui murmure au-dedans, « viens vers le Père », selon la belle expression de saint Ignace d’Antioche, supplicié à Rome vers 117. Ignace écrivait...
Lire la suite
  2725 lectures
  0 commentaires

20 août: Saint Bernard




De 1973 à 1977, j'étais novice à l'abbaye cistercienne d'Oka, près de Montréal. C'est là que j'ai découvert saint Bernard et la spiritualité cistercienne. Figure importante de l’Occident chrétien, Bernard de Clairvaux demeure actuel aujourd’hui. Sa doctrine, comme ses actes, reflète les inspirations d’une nature mystique et contemplative, prompte à s’irriter contre tout ce qui peut éloigner de Dieu. Celui qui a donné le véritable envol à l’Ordre cistercien ne dissocie jamais le discours de l’expérience, la théologie de la spiritualité. Pour certains, il est le dernier des Pères de l’Église par sa connaissance amoureuse de la Bible, de la liturgie et de la tradition. L’aventure cistercienne Bernard de Clairvaux est né en 1090 dans une famille noble, au château de Fontaine, près de Dijon. Son père, Tescelin, était le seigneur de Fontaine et chevalier du duc de Bourgogne. Sa mère, dame Aleth de Montbard, sera vénérée comme bienheureuse. Ils...
Lire la suite
  3619 lectures
  0 commentaires

abonnez vous blog up

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
1 novembre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Lors d’une émission d’Apostrophes, Bernard Pivot a...
2049 lectures
Jacques Gauthier
10 août 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
À cause de son élévation vers le ciel, la montagne...
2403 lectures
Jacques Gauthier
4 mai 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Le 6 mai, l'Église universelle fête saint François...
3347 lectures
Jacques Gauthier
26 décembre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Merci, Seigneur,pour la famille que tu nous donnes...
2248 lectures
Jacques Gauthier
14 août 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
 La terre de Palestine possédait une fleur in...
1476 lectures