Le blogue de Jacques Gauthier

École de prière (89) La prière brève

L’ermite missionnaire Charles de Foucauld, canonisé à Rome le 15 mai 2022, définit la prière comme un regard amoureux tourné vers Jésus qui nous regarde avec amour, même si nous ne ressentons pas toujours son amour. « Prier, c’est penser à Dieu en l’aimant », note-t-il dans ses méditations. 

Que ce soit cinq minutes ou une heure, chacun est libre de fixer quotidiennement un rendez-vous d’amour avec Dieu. Quel est le moment de la journée qui nous convient le mieux pour prier : le matin, le midi ou le soir? La prière va pénétrer toute notre vie si nous fixons un moment précis où nous nous tenons simplement devant Dieu, avec des mots ou en silence. L’important est de persévérer, ou de nous remettre à prier si nous avons arrêté. Il ne faut jamais se décourager, nous sommes toujours des « commençants » dans la prière. 

Priere Humour

Force, courage, consolation

La prière donne aux personnes croyantes force, courage et consolation pour supporter les souffrances de la vie. Aucune prière ne se perd dans le néant, même si nos demandes ne correspondent pas toujours à la volonté de Dieu. La prière porte sans cesse du fruit dans le mystère de Dieu. Chaque prière a sa grâce, et Dieu donne toujours au bon moment la prière dont nous avons besoin. Il n’y en a pas de mauvaise. Exauce-t-il toutes les prières? Oui, mais à son heure et à sa manière. Il suffit de lui faire confiance. 

Dans la prière, l’important est que le cœur soit touché. Notre regard est tourné vers le Seigneur qui nous aime tels que nous sommes. Saint Jean Climaque, un Père du désert du Sinaï, mort en 650, écrit avec justesse : « Ne cherche pas à beaucoup parler quand tu pries, de peur que ton esprit ne se distraie à chercher des mots. Un seul mot du publicain apaisa Dieu et un seul cri de foi sauva le larron. »

Quel est le mot ou la formule qui vous aide à prier? Ce peut être "Jésus", "Viens, Seigneur", "Dieu vient à mon aide". Qu'on pense à la prière du pèlerin russe: "Jésus, Fils de Dieu vivant, aie pitié de moi, pécheur". À chacun de trouver son mot ou sa formule qui fait qu'on pense spontanément à Dieu, ou à Marie, un saint... Par exemple, j'aime beaucoup répéter le nom de Jésus dans mon temps d'oraison et dans la journée, surtout quand je marche ou que je fais mon jogging matinal. Un seul mot suffit et tout est dit.  Rappelons-nous les derniers mots que Benoît XVI a prononcés avant de mourir le 31 décembre 2022: "Seigneur, je t'aime". Il les a sûrement dits bien avant pour qu'elles deviennent sa dernière prière. 

La prière brève est un acte de foi qui jaillit du cœur, surtout au moment de l'épreuve. Elle nous relie à Dieu et nous inspire de lui remettre notre esprit et notre vie entre ses mains, comme Jésus sur la croix. Elle est comme une flèche qui traverse le nuage d'inconnaissance qui nous sépare de Dieu et qui touche son coeur.  Cette forme de prière très puissante me rappelle une histoire.

« C’est Jésus »

Un curé avait remarqué que chaque midi un homme venait à l’église et repartait presque aussitôt. Cela l’inquiétait un peu. Il demanda à son sacristain de le questionner. « Que venez-vous faire dans l’église, chaque jour? » 

- Je viens prier, dit calmement le vieillard. 

- Allons donc! Vous ne restez pas assez longtemps pour cela, vous ne faites qu’aller jusqu’à l’autel et vous repartez aussitôt ». 

- C’est exact. Moi, je ne sais pas faire de longues prières. Pourtant, je viens chaque jour à midi, voir mon ami, je m’approche du tabernacle et je lui dis : « Jésus!... C’est Simon! » C’est ma façon de prier. C’est une petite prière, mais je sens qu’il m’entend, et cela doit le réjouir.

Peu de temps après, le vieux Simon est frappé durement par un camion et conduit à l’hôpital. L’infirmière qui le soigne est étonnée de sa bonne humeur et lui demande : « Malade comme vous l’êtes, comment pouvez-vous montrer un visage toujours souriant? 

- C’est à cause de mon ami qui vient me visiter. 

- De visiteur, je n’en vois pas. Quand donc vient-il?

- Tous les jours, à midi, il se tient là, au pied de mon lit, et il me dit : « Simon, c’est Jésus ! »

Mon article est paru en partie dans le Prions en Église Canada du 15 janvier 2023, p. 35-36.

Lire les autres articles du blogue de l'École de prière: cliquez ici.

Pour nous inspirer à faire de notre propre vie une prière, je vous suggère mon autobiographie spirituelle: En sa prèsence (Artège/Novalis).
Saint Charles de Foucauld, passionné de Dieu (Emmanuel/Novalis)

Voir ma vidéo de 17 minutes, sur la puissance et les fruits de la prière brève, dans ma chaîne YouTubeCliquez ici. Pour regarder ici:

 

Raymond Beaugrand-Champagne et la foi au Christ
Benoît XVI en cinq points

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
mercredi 1 février 2023

Image Captcha

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés