Skip to main content

Le blogue de Jacques Gauthier

École de prière (90) Actes de consécration à Marie

Le 15 août, l’Église célèbre l’Assomption de la Vierge Marie, et le 22 août, la royauté de la Mère de celui dont « le règne n’aura pas de fin » (Luc 1, 33). Nous croyons en la puissance d’intercession de Marie qui a connu la gloire éternelle dans son corps et dans son âme. Le Père a voulu que la mère de son Fils soit aussi notre mère et notre reine, afin que, soutenus par sa prière, « nous obtenions dans le royaume des Cieux la gloire promise à tes enfants » (Prière d’ouverture de la messe de Marie Reine). 

Cet aspect triomphal de la royauté de Marie, si cher aux Églises d’Orient, découle de sa maternité, qui est liée à la paternité divine, puisque le Père engendre éternellement le Verbe. Le peuple chrétien salue depuis des siècles Marie Reine, mais comme l’exprime si bien Thérèse de Lisieux, Marie est plus mère que reine. Ou bien, si elle est reine, c’est d’abord parce qu’elle est mère, et qu’elle préfigure l’Église du ciel. 

Marie consecration

La consécration de Grignion de Montfort (1673-1716)

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort affirme au début de son célèbre Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge : « C’est par la Très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c’est aussi par elle qu’il doit régner dans le monde ». Il veut régner en nous par sa mère, d’où l’importance de lui consacrer chaque jour tout notre être.

Théologiquement, on ne se consacre pas à Marie, mais à Jésus, à Dieu. Le terme est le Christ. La consécration s’adresse à « Jésus par Marie » ou à « Dieu par Marie », Montfort utilise les deux formules. Quand il dit qu’on se donne à Marie, c’est toujours à Jésus par Marie. Les deux sont inséparables. Jésus désire que nous aimions sa mère comme il l'aime, puisqu'il nous l'a donnée pour mère à la croix. C'est par le cœur immaculé de sa mère que nous pouvons mieux pénétrer les secrets d'amour du cœur de Jésus.

Cette démarche de la consécration à Jésus par Marie prend sa source dans le baptême. En nous donnant à Jésus par Marie, nous reconnaissons notre appartenance à Dieu qui est inscrite dans notre baptême. Pour Montfort, l’acte de consécration à Jésus par Marie est une invitation à renouveler les promesses de notre baptême pour en vivre toutes les exigences. 

Voici la formule modifiée que l’on utilise aujourd’hui et qui se trouve à la fin du traité L’Amour de la Sagesse éternelle de Montfort: 

Je te choisis, aujourd’hui, ô Marie, 
en présence de toute la cour céleste, 
pour ma mère et ma reine. 
Je te livre et consacre, 
en toute soumission et amour, 
mon corps et mon âme, 
mes biens intérieurs et extérieurs, 
et la valeur même de mes bonnes actions
passées, présentes et futures,
te laissant un entier et plein droit
de disposer de moi, 
et de tout ce qui m’appartient sans exception, 
selon ton bon plaisir, 
à la plus grande gloire de Dieu,
dans le temps et l’éternité. Amen.

La consécration de Maximilien Kolbe (1894-1941)

Un autre grand apôtre marial, Maximilien Kolbe, honore aussi la maternité et la royauté de Marie par un acte de consécration qu’il a composé. Ce franciscain polonais est mort à Auschwitz, à la place d'un père de famille, la veille de l’Assomption, le 14 août 1941. Cette fin héroïque, à l’âge de quarante-sept ans, est l’aboutissement logique de sa vie vertueuse, totalement vouée à Marie Immaculée, qu’il appelait affectueusement « Petite Mère ». Il a été canonisé par Jean-Paul II en 1982, en présence du père de famille qu’il a sauvé.

Pour le père Kolbe, l’acte de consécration à Marie engage à l’accueillir dans notre propre vie pour que nous aimions toujours plus Jésus comme elle l’aime. Ce don accompli par amour, sans limites ni condition, est une invitation à renouveler les promesses de notre baptême. Il nous lie plus intimement au cœur de Jésus en étanchant sa soif des âmes. Là où l'Immaculée est présente, nous dit le père Kolbe, là s’accomplit le règne du Cœur de Jésus.

La consécration à Marie n’est pas un but en soi, mais un moyen efficace pour être plus disponible à l’action du Christ par son Esprit qui habite en nous, jusqu’à pouvoir dire avec saint Paul : « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. » (Galates 2, 20)

Bien que personnelle, cette consécration est profondément missionnaire, puisqu’elle permet de rayonner le Christ dans l’Église et le monde, en passant par les mains maternelles de l’Immaculée. Voici donc l’acte de consécration du père Kolbe :

Daigne recevoir ma louange, ô Vierge bénie ! 
Immaculée Conception, Reine du ciel et de la terre, 
Refuge des pécheurs et Mère très aimante 
à qui Dieu voulut confier tout l’ordre de la miséricorde.
 
Me voici à tes pieds, moi ..., pauvre pécheur. 
 
Je t’en supplie, accepte mon être tout entier 
comme ton bien et ta propriété.
Agis en moi selon ta volonté, en mon âme et mon corps, 
en ma vie et ma mort et mon éternité.
Dispose avant tout de moi comme tu le désires,
pour que se réalise enfin ce qui est dit de toi :
« La Femme écrasera la tête du serpent. » Et aussi :
« Toi seule vaincras les hérésies dans le monde entier. »
 
Qu’en tes mains toutes pures, si riches de miséricorde,
je devienne un instrument de ton amour
capable de ranimer et d’épanouir pleinement
tant d’âmes tièdes ou égarées.
Ainsi s’étendra sans fin le Règne du Cœur divin de Jésus.
 
Vraiment ta seule présence attire les grâces
qui convertissent et sanctifient les âmes,
puisque la Grâce jaillit du Cœur divin de Jésus 
sur nous tous en passant par tes mains maternelles. Amen   

Aller plus loin:
L’article de mon blogue : La consécration à Jésus par Marie.

Pour en savoir plus:
Mon livret: Neuvaine à l’Immaculée avec Maximilien Kolbe (Éd. MDN, 2022); l’article de mon blogue : Saint Maximilien Kolbe, et celui sur Grignon de Montfort, dans mon livre Les saints, ces fous admirables (Béatitudes/Novalis). 

À paraître en octobre 2023 : Méditer la Parole avec la Vierge Marie (Artège/Novalis, 134 pages). 

Voir aussi la liste de mes neuf vidéos de ma neuvaine à Marie sur ma chaîne YouTube.

Voir la vidéo de 15 minutes de cet article, sur ma chaîne YouTube, ou ici 👉🏻

Le feu brûlant de la Parole
Vivre jusqu'à cent ans

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
lundi 20 mai 2024

Image Captcha

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/