Skip to main content

Le blogue de Jacques Gauthier

École de prière (91) Prier en aimant

La prière et l’amour sont intimement liés, comme l’eau l’est à la source, le sang au cœur, l’âme au corps. De grands priants comme Thérèse de Lisieux et Charles de Foucauld ont témoigné par leur vie que plus nous aimons, mieux nous prions. La prière, comme l’amour, exige la relation, la présence, la réciprocité, l’union. Il me semble que le Carême est un temps idéal pour éveiller le désir de prier et d’aimer. 

Priere bougie

Un acte d’amour

Est-ce que Dieu est au cœur de notre vie ? Si oui, la prière le sera aussi. Dieu nous aime et désire entrer en relation avec nous. La foi chrétienne nous le présente comme un Dieu Trinité qui n’est qu’amour et lumière. Le Père envoie son Fils dans le monde par l’Esprit Saint pour instaurer son royaume d’amour et de paix. Il nous sauve du péché et de la mort par la croix et la résurrection du Christ. 

Voilà jusqu’où Dieu nous aime. Il nous demande à boire comme avec la Samaritaine, nous relève de la honte avec Pirerre, nous lave les pieds avec les apôtres, nous sort de nos tombeaux avec Lazare. Le prier devient plus facile, puisque nous l’aimons de cet amour même qu’il répand dans nos cœurs par l’Esprit Saint. 

La prière est le moyen le plus simple et le plus direct pour rencontrer Dieu. Plus nous prions, plus cet acte d’amour devient une nécessité intérieure, un élan vital, une amitié agissante, une vie filiale avec le Père, dans le Fils et l’Esprit, au-delà de toute méthode. « L’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. » (Romains 8, 26). Ce maître intérieur nous aide à passer de la tête au cœur, des mots au silence, des prières à la prière. 

Un choix libre

La prière est un don de Dieu ; ce n’est pas notre création, mais l’œuvre de l’Esprit Saint en nous. Nous ne pouvons que nous disposer librement à accueillir ce don en faisant un acte de foi. Par exemple : prendre la décision de nous recueillir chaque jour, quoiqu’il arrive. Nous choisissons un moment dans la journée, à heure fixe si possible, pour l’oraison silencieuse ou à haute voix, et nous y restons fidèle. S’il nous arrive d'arrêter, et bien, nous recommençons ; à chaque jour suffit sa prière.   

Dans les Évangiles, on voit souvent Jésus prier seul la nuit ou tôt le matin, mais il n’oblige jamais ses disciples à faire de même. Il prêche par l’exemple, la bonté, le rayonnement, d’où la demande : « Seigneur, apprends-nous à prier » (Luc 11, 1). Autrement dit : « Seigneur, nous aimerions bien prier, mais nous ne savons pas comment ». Il a répondu en laissant sa prière, devenue la nôtre : « Notre Père qui es aux cieux… » Et il ajoute : « Quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. » (Matthieu 6, 6)

« Les oiseaux volent, les poissons nagent, les hommes prient », affirmait Grégoire de Nysse. Est-ce aussi naturel que cela ? Oui, mais il faut s’y mettre tout de suite, et recommencer chaque jour. Il suffit de parler à Jésus comme à un ami, l’écouter dans le silence et les événements, le louer en toute confiance.

On apprend à prier en priant, comme on apprend à aimer en aimant. Ainsi, avec le temps, nous arrivons à aimer prier, à aimer un peu plus chaque jour Dieu et les autres. N’est-ce pas ce que nous propose le Carême, temps de conversion et d’espérance, où Jésus nous invite à prier au désert pour renaître avec lui ?

Ce texte est  paru en partie dans le Prions en Église Canada du 18 février 2024, p. 35-36, sous le titre: Peut-on prier sans aimer?

Lire les autres texte sur la prière dans mon blogue: École de prière
Voir les vidéos de ma chaîne YouTube sur la prière.

Pour aller plus loin: La prière chrétienne, guide pratique (Artège/Ephata).
Les autres livres sur la prière: mon site.  

Ma vidéo de cet article, que j'ai intitulé "Plus nous aimons, mieux nous prions", à voir sur ma chaîne YouTube, en cliquant ici. Ou voir ici:

 

L'Annonciation du Seigneur
Le sacrement de l'onction des malades

Sur le même sujet:

 

Commentaires 2

Invité - Joel le vendredi 16 février 2024 16:22
Prier avec Jésus au désert

Bonjour monsieur Gauthier
A chaque carême je me pose toujours la même question.
Comment faire pour prier avec Jésus au désert ?
Auriez vous des conseils à me donner s'il vous plaît ?
Cordialement
J de la REBERDIERE

Bonjour monsieur Gauthier A chaque carême je me pose toujours la même question. Comment faire pour prier avec Jésus au désert ? Auriez vous des conseils à me donner s'il vous plaît ? Cordialement J de la REBERDIERE
Invité - Jacques Gauthier le lundi 19 février 2024 18:38
Prier avec Jésus

Bonjour, Comment prier avec Jésus au désert? Et bien, c'est d'être avec Jésus dans tout ce que l'on fait. La prière intérieure, ou l'oraison, est ce désert où Jésus nous attend et nous donne son Esprit.
Nous avons aussi reçu l’Esprit Saint à notre baptême. Il nous conduit au désert lorsque nous prenons le temps de lui parler, de l’écouter dans sa parole, de l’aimer dans le silence.
La prière est un don de Dieu ; ce n’est pas notre création, mais l’œuvre de l’Esprit en nous. Nous ne pouvons que nous disposer librement à accueillir ce don par un acte de foi. Prier, c’est se laisser conduire par l’Esprit avec Jésus qui nous invite à être une Bonne Nouvelle aujourd’hui.
Pour en savoir plus, je vous invite à vous procurer mon livre qui est sorti récemment en format de poche: La prière chrétienne, guide pratique.
Vous pouvez aussi lire les articles de ce blogue de mon École de la prière.
https://www.jacquesgauthier.com/component/easyblog/search.html?query=École%20de%20prière&category_id=2&Itemid=136
Bon Carême, avec Jésus

Bonjour, Comment prier avec Jésus au désert? Et bien, c'est d'être avec Jésus dans tout ce que l'on fait. La prière intérieure, ou l'oraison, est ce désert où Jésus nous attend et nous donne son Esprit. Nous avons aussi reçu l’Esprit Saint à notre baptême. Il nous conduit au désert lorsque nous prenons le temps de lui parler, de l’écouter dans sa parole, de l’aimer dans le silence. La prière est un don de Dieu ; ce n’est pas notre création, mais l’œuvre de l’Esprit en nous. Nous ne pouvons que nous disposer librement à accueillir ce don par un acte de foi. Prier, c’est se laisser conduire par l’Esprit avec Jésus qui nous invite à être une Bonne Nouvelle aujourd’hui. Pour en savoir plus, je vous invite à vous procurer mon livre qui est sorti récemment en format de poche: [url=https://www.jacquesgauthier.com/livres/priere.html?view=article&id=96&catid=59]La prière chrétienne, guide pratique[/url]. Vous pouvez aussi lire les articles de ce blogue de mon École de la prière. https://www.jacquesgauthier.com/component/easyblog/search.html?query=École%20de%20prière&category_id=2&Itemid=136 Bon Carême, avec Jésus
samedi 20 juillet 2024

Image Captcha

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/