Le blogue de Jacques Gauthier

Thérèse Martin, un fabuleux destin

Introduction de mon livre Thérèse Martin, un fabuleux destinParis, Éditions Première Partie, Collection "Nés pour le Ciel", 178 pages, 2022, 14,90€. Préface de Grégory Turpin.
Diffusion au Canada par les éditions Novalis à l'automne 2022.

Therese Destin

Beaucoup de choses ont été dites et redites sur toi, Thérèse. Des livres en abondance, des films, des disques, des sites sur Internet. Moi, je préfère t’écrire une longue lettre à la deuxième personne. Le style que j’emprunte ressemble au tien, celui du langage parlé, plus près des confidences et du témoignage que de l’étude et de l’analyse. Le ton sera donc familier, intime, enthousiaste comme toi, ma petite sœur solidaire de mes luttes.

Tu as toujours recherché le contact direct avec Jésus, le grand amour de ta vie. Tes mots si simples sont comme brûlés de l’intérieur par le feu divin de l’Esprit Saint. Quelle chance de pouvoir te lire en version originale, dans le génie de ma langue, d’y écouter des paroles dans lesquelles s’inscrit la trace du Dieu d’amour, d’y retrouver les signes de sa présence !

Et puis, pour ne rien te cacher, je me sens un peu de la famille, d’abord par mes ancêtres normands, venus défricher cette terre du Québec avec l’espérance têtue qui est la nôtre. Mais surtout, Thérèse, une même lumière nous éclaire, une même source nous abreuve, moi dans le clair-obscur de la foi, toi dans la lumière de la claire vision ; un même amour nous illumine, moi dans le temps, toi dans l’éternité.

Certes, il aurait été plus simple de me cacher avec toi dans le secret de la prière, de m’enfouir dans l’amour du Christ ressuscité, en laissant mes pauvres mots humains où ils sont, à la porte de mon âme ! Mais ces mots aussi sont inspirés de l’Esprit, puisqu’ils font partie de moi qui suis baptisé dans ce même Esprit. Ils peuvent parfois avoir le goût du Ciel lorsqu’ils viennent du silence et y retournent humblement.

Je pars donc de mon cœur, lieu de mon écriture et de mon expérience, pour mieux parler de ton cœur, lieu de ta pratique si personnelle de la sainteté. Je veux témoigner à ma façon de l’action de Dieu en toi, telle que tu l’exprimes dans tes manuscrits autobiographiques, ta correspondance, ta poésie.

J’ai la conviction que même si plus d’un siècle nous sépare, ton amour de Jésus peut combler nos attentes et répondre à la quête spirituelle d’aujourd’hui.

Ce livre, je le veux dépouillé, à ton image, avec le moins possible de notes et sans bibliographie.

Chacun des courts chapitres s’ouvre sur une parole puisée à même tes écrits, surtout ton Histoire d’une âme. Ces chapitres sont autant de tableaux illustrant les grands moments de ton existence qui fut, je le crois, un mini-évangile.

Plusieurs de tes paroles me poussent à la conversion et m’accompagnent dans mon itinéraire spirituel d’époux, de père, de grand-père. Elles me façonnent un visage d’éternité. J’aimerais bien qu’après avoir parcouru ce livre, les jeunes lecteurs aient le goût de lire les écrits si profonds que tu nous as laissés.

Tu écris à partir de ce que tu vis. Pour ce faire, tu ne crains pas d’utiliser le « Je » qui te permet de confesser ta foi avec plus de liberté. Ton « Je » libre et désirant, rencontre un « Tu », l’Amour, dont tu témoignes jusqu’à devenir un en lui, Jésus, tout en restant toi-même.

Une parole biblique viendra compléter chaque chapitre comme une note inspirante pour le lecteur, car la Parole de Dieu est une parole de vie. Des "questions de vie" et propositions de mise en action permettront au lecteur de s’approprier ta spiritualité et d’avancer dans son propre chemin de vie. N’oublions pas que tu as été maîtresse des novices ! Ta vie même est un appel à croître spirituellement. Une brève prière, en écho à la tienne, conclura chaque chapitre. Elle prolongera la méditation tout en permettant d’intérioriser la parole marquante qui se réfère à chaque étape de ta vie.

Tu m’as précédé dans l’amour ; l’amour nous précède toujours. Ma réponse à cet amour divin est bien imparfaite comparée à la tienne. Aussi je me mets à ton école, à l’écoute de cette «petite voie» qui me parle d’abandon et de confiance, de miséricorde et de joie.

J’ouvre mon cœur à ta présence, Thérèse. Merci d’être là. Je te sens près de moi dans la communion des saints, toi qui passes ton Ciel à faire du bien sur la terre. Merci de m’accompagner tout au long de ce livre, écrit pour la gloire de Dieu qui fait en toi et par toi des merveilles.

Par ce livre, je voudrais te faire découvrir à cette génération d’adolescents et de jeunes adultes qui a peut-être une image de toi un peu à l’eau de rose, qui ne se sent pas concernée par ta petitesse, ton langage un peu fleur bleue, ton époque XIXe marquée par le jansénisme, mais qui, pourtant, aurait tant à gagner à mieux te connaître ! Toi, si petite et si grande, tu peux les aider, par ta vie, à discerner ce qui est bon pour eux, à se laisser inspirer, à faire des choix qui engagent, à aimer, à se donner, à choisir Dieu et à se laisser aimer par Lui, puisque « tout est grâce ».

Pour aller plus loin, lire les autres articles sur Thérèse dans mon blogue: cliquez ici.

Voir ma douzaine de livres sur Thérèse de Lisieux dans mon site Web:  cliquez ici.

Ma vidéo de 2 minutes dans ma chaîne YouTube sur ma biographie: Thérèse Martin, un fabuleux destin.

 

Le pèlerinage pénitentiel du pape François au Cana...
Réflexions du pape François sur la liturgie

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Invité
dimanche 2 octobre 2022

Image Captcha

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés