Le blogue de Jacques Gauthier

Thérèse Martin, un fabuleux destin

Therese Destin

Introduction de mon livre Thérèse Martin, un fabuleux destin. Paris, Éditions Première Partie, Collection "Nés pour le Ciel", 178 pages, 2022, 14,90€. Préface de Grégory Turpin. Diffusion au Canada par les éditions Novalis à l'automne 2022. Beaucoup de choses ont été dites et redites sur toi, Thérèse. Des livres en abondance, des films, des disques, des sites sur Internet. Moi, je préfère t’écrire une longue lettre à la deuxième personne. Le style que j’emprunte ressemble au tien, celui du langage parlé, plus près des confidences et du témoignage que de l’étude et de l’analyse. Le ton sera donc familier, intime, enthousiaste comme toi, ma petite sœur solidaire de mes luttes. Tu as toujours recherché le contact direct avec Jésus, le grand amour de ta vie. Tes mots si simples sont comme brûlés de l’intérieur par le feu divin de l’Esprit Saint. Quelle chance de pouvoir te lire en version originale, dans le génie de...

Lire la suite
  240 lectures

Thérèse de Lisieux, source d'inspiration pour les parents

Therese Familles

Le pape François a voulu souligner en 2021-2022 le cinquième anniversaire de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia sur l'amour dans la famille. Il a ainsi décrété une année de la famille qui se termine à Rome, du 22 au 26 juin 2022, par la 10e Rencontre mondiale des familles, dont le thème est: "L'amour familial: vocation et chemin de sainteté".   L'amour au coeur de la famille ne se replie pas sur lui-même, mais s’ouvre sur l’autre. Il est un chemin de sainteté, à emprunter chaque jour dans la foi et la confiance. Idéalement, la famille a pour mission de former des êtres libres qui ont un sens critique et qui font tout pour que la dignité de la personne soit sauvegardée. C’est une éducation à l’amour où le rapport avec les autres ne se situe pas dans la domination, mais dans le service, à l’exemple de Jésus qui lava les pieds de ses Apôtres....

Lire la suite
  325 lectures

La prière d’abandon de Charles de Foucauld

Foucauld Priere abandon

Voici le dernier article, d'une série de huit entretiens, de ma retraire avec saint Charles de Foucauld. Le 15 mai 2022, le pape François disait dans son homélie de la messe de canonisation de frère Charles et de neuf autres bienheureux: «Au début de notre être chrétien, il n'y a pas de doctrines ni d'œuvres, mais l'émerveillement de nous découvrir aimés, avant toute réponse de notre part». Cet amour gratuit de Dieu, qui est l’essentiel de la sainteté, a transformé la vie de Charles de Foucauld. Comme Jean Baptiste au désert, frère Charles, est un témoin qui nous montre Jésus, qui nous invite à vivre l’Évangile, à aller vers le Dieu des pauvres. Il veut être le visage de Jésus pour les autres, pour qu’en voyant sa bonté, on puisse dire que sa religion doit être bonne. Sa prière s’adresse surtout à Jésus. Il le fait souvent parler dans ses méditations, contemplant...

Lire la suite
  534 lectures

Vouloir aimer avec Charles de Foucauld

Foucauld Nazareth

Y a-t-il quelque chose de plus important dans l’existence que l’amour ? Cette source de lumière et de tendresse se répand très tôt dans la vie. Un enfant manque d’amour, il le cherchera toute sa vie.  Charles de Foucauld a été tourmenté par une immense soif d’aimer et d’être aimé, peut-être parce qu’il fut privé d’amour très jeune à la mort de ses parents. C’était une blessure en lui que ni l’argent et les filles, ni les amis et les fêtes ne pouvait cicatriser. L’amour de Dieu L’important est d’aimer, et il n’est jamais trop tard pour Dieu. Il a fallu que Foucauld remonte à la source et à la beauté de tout amour, Dieu, et le rencontrer dans sa miséricorde pour accélérer sa guérison. Le Christ l’a comblé si profondément qu’il a délaissé pour toujours les plaisirs futiles. Saint Bernard écrivait : « Il n’existe rien parmi les choses créées...

Lire la suite
  698 lectures

Qu'est-ce que la communion des Saints?

Toussaint

Entretien avec Antoine Malenfant, rédacteur en chef du magazine Le Verbe, Québec, printemps 2022, p. 48-53. À la messe dominicale, les fidèles récitent le Symbole des apôtres. Dans cette profession de foi, l’un des premiers éléments découlant de la foi en l’Esprit Saint concerne le dogme de la «communion des saints». De quelle communion s’agit-il?  De celle qui existe dans la Trinité, une communion faite de don et d’amour. C’est ce à quoi nous sommes appelés à vivre dans nos couples et nos familles où, idéalement, nous sommes unis les uns les autres pour aimer, pardonner, partager. C’est ce qu’essaie de vivre avec mon épouse Anne-Marie, nos enfants et petits-enfants. Le mystère de la communion des saints est celui de l’Église elle-même, qui n’est pas une organisation, mais un corps qui vit de la foi de ses membres, dont le Christ est la tête et Marie, notre mère. Nous nous communiquons ce...

Lire la suite
  493 lectures

Saint Joseph amoureux

Saint Joseph

Yvon Joseph Moreau, ancien évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et moine à l’abbaye cistercienne Val Notre-Dame au Québec, se rend en 2018 au monastère Notre-Dame-du-Désert, près de Toulouse. Attiré par une petite grotte au bord de la route, il découvre une statue de saint Joseph qui tient un bouquet de fleurs à la main.   « C’était un Joseph jeune, bien vêtu. Il y avait du bonheur sur son visage, une certaine fierté, une certaine gêne aussi : j’eus l’impression qu’il apportait des fleurs à Marie pour la première fois et qu’il se préparait à lui faire sa grande déclaration d’amour. » Telle est la genèse de son petit livre : Saint Joseph amoureux (Novalis, 2022, 66 pages). On conviendra qu’évoquer ainsi la figure du père nourricier de Jésus est assez original. Nous sommes plus habitués à l’image de l’humble travailleur silencieux, que la dévotion populaire reconnaît comme le patron de la bonne mort. En le...

Lire la suite
  496 lectures

Prier avec Charles de Foucauld

Livre Foucauld

Cet article est un résumé de la conférence que j'ai donnée aux Fraternités monastiques de Jérusalem à Montréal, en février 2022, à l'occasion d'une retraite spirituelle sur l'oraison, et que l'on retrouve dans une vidéo de ma chaîne YouTube. Elle renvoie à la troisième partie de mon livre Charles de Foucauld, passionné de Dieu (Emmanuel/Novalis, avril 2022, 224 pages).  Ne vivre que pour Dieu Charles de Foucauld (1848-1916), qui sera canonisé à Rome le 15 mai 2022 par le pape François, a placé l’amour de Dieu et du prochain au-dessus de tout, selon sa devise : «Jésus Caritas». Nous connaissons sa très belle prière d’abandon : «Mon Père, je m’abandonne à toi». Elle est le fruit de sa méditation constante de la parole de Dieu et de l’adoration eucharistique, le centre de sa vie. Frère Charles de Jésus a vécu un itinéraire spirituel hors du commun et pourtant très actuel. Après une jeunesse dissipée, il...

Lire la suite
  832 lectures

Le refrain des heures

Refrain des heures

Le refrain des heures (Écrits des Forges, 2022, 106 pages) est mon 22e recueil de poésie, et le 5e publié aux Écrits des Forges. Il contient cinquante-cinq poèmes, regroupés en quatre parties: Chansons des montées, Variations d’un amour, Requiem et Point d’orgue. Les mots de ce recueil expriment les sentiments qui m’habitent devant la beauté du monde et la souffrance humaine, la joie de croire et de vivre, l’amour de la nature et de Dieu. La poésie se fait incantatoire et méditative, proche de l’hymne, du chant. Plusieurs poèmes ressemblent à des chansons qui pourraient être mis en musique. Avis aux compositeurs. Chacun de mes recueils de poèmes révèle ma présence au monde et ma compréhension du réel. Le refrain des heures évoque le temps qui passe et s’inspire de ma vie : mon enfance à Grand-Mère, ma période hippie, le besoin de partir, l'approfondissement de la mystique chrétienne, la rencontre de mon épouse. La mort, qui fait partie...

Lire la suite
  528 lectures

Aimer à la manière de Jésus

Jesus aimer

L’amour des ennemis et le pardon mutuel sont au cœur de l’Évangile. Cet amour est réel et exigeant, car il est totalement gratuit. Il ne s’agit pas seulement d’aimer les personnes qui nous aiment, mais d’aimer à la manière de Dieu, librement, pleinement, sans rien demander en retour. Jésus parle de cet amour inconditionnel, qui s’étend jusqu’aux ennemis, au-delà de tout romantisme : « Je vous le dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent » (Luc 6, 27).  Père, pardonne-leur Il y a deux mille ans, Jésus a déclenché une révolution d’amour qui est toujours en marche. Il brise le cercle de la vengeance et de la violence en prônant un amour d’estime et de bienveillance pour l’ennemi : « Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient » (Luc 6, 28). La vie de Jésus témoigne de cet amour-don, spécialement...

Lire la suite
  587 lectures

Deux poèmes pour la Saint-Valentin

ANNE MARIEJACQUEScadre 2 web

L’offrande                                                                 Je me suis éloignépour mieux te retrouveret lier aux palmiersnos âmes intactes Je frôle ta bouchepour l'échange des soufflesle silence crée des rivagesoù il fait bon s’étendre J'entends l'appel de la colombeplus fort que les rumeursson écho dans le désertparvient au méhariste  Ton corps est mon abriqui se dérobe à la tempête l’accord signé sur les dunessable et sang mêlés Nous consumons l’offrandeavec le feu de l’allianceque la mort mêmene saurait éteindre  L’alliance Si nous tissons l'alliance intimeassis sur la margelle du puitsdans le miroir de nos désirssans partager nos rêvescomment faire que l'aujourd'huisoit la promesse de demain Si nous sombrons dans les caressesqu'au seuil du lit de nos étreintesquand nos mains se cherchent sans partager nos cœurs comment notre amour rejoindra-t-ill’origine de toute tendresse Si nous menons notre voyagedans l’abîme des différencesmalgré les blessures muettessans partager nos motscomment les années qui passent nous corrigeront-elles de la mélancolie Si nous voulons vivre l'offrandele trop-plein des joies et des peinesles moments d'ivresse et de routinesans...

Lire la suite
  586 lectures

À la brunante

Jacques poeme

Te souviens-tu de mon désircroisant ton ombre à la brunantequand un suaire de silencerecouvrait la première neige Que de sentiers à dépisteravant d'entrevoir ta maisonque de forêts à traverseravant d'atteindre ton absence Amour qui naîtamour qui vientes-tu de l'autre côté du versanten dessous des chosesou derrière le décorau-dedans des hommes  N'oublie pas ces instants troublantsdes rendez-vous à la brunanteoù la passion mettait en cageles cœurs volages pour l'hiver Que de secrets à découvriravant la blessure des motsque de combats à revêtiravant la tendresse des corps Amour qui fuitamour qui partes-tu de l'autre côté du versanten dessous des chosesou derrière le décorau-dedans des hommes Rappelle-toi cette chansonquand tu m'attends à la brunantedans les moments de solitudeprès de ces neiges du couchant Que de nuits à te désireravant le baiser de l'auroreque de printemps à te guetteravant le cri de ta présence Amour qui passeamour qui durees-tu de l'autre côté du versanten dessous des chosesou derrière le décorau-dedans des hommes Du recueil...

Lire la suite
  624 lectures

Thérèse de Lisieux, parole d'espérance pour les familles

Therese Familles

Ce livre sur Thérèse et les familles paraît au milieu de l’année que le pape François consacre à la famille, et qui se terminera à Rome le 26 juin 2022. Certes, sainte Thérèse (1873-1897), fêtée dans l’Église le 1er octobre, n’a rien écrit de spécifique sur les familles. Elle leur propose tout de même une parole d’espérance qui lui vient de son expérience au sein de sa propre famille, de son rôle d’éducatrice en tant que maîtresse des novices, de sa découverte de la petite voie de confiance et de sainteté offerte à tous. Le vrai de la vie Thérèse Martin fut d’abord comblée d’amour dans une famille unie pour qui la sainteté se vivait au quotidien. Ses parents Louis et Zélie Martin, canonisés à Rome le 18 octobre 2015 par le pape François, ont entraîné leurs cinq filles sur les chemins de l’Évangile. Comme bien des couples et des familles,...

Lire la suite
  765 lectures

Dina Bélanger et la Vierge Marie

Dina religieuse

Née à Québec le 30 avril 1897, Dina s’éprend de Jésus dès le début de sa vie. « Jésus m’a mise sur la terre pour ne m’occuper que de lui », écrit-elle dans son Autobiographie. À quatorze ans, elle se consacre à Dieu en faisant une promesse privée de virginité. Douée pour la musique, elle devient, à vingt-quatre ans, une élégante pianiste de concert. Elle entre au couvent Jésus-Marie de Sillery et y fait profession, en 1923, sous le nom de Marie Sainte-Cécile de Rome. Celle que Jésus appelait « ma petite Moi-même » meurt le 4 septembre 1929 à l’âge de trente-deux ans. Elle avait dit à ses sœurs : « Au ciel, je donnerai de la joie ». Une enfant de Marie Dina a toujours eu un amour de prédilection pour la Sainte Vierge. Elle s'était consacrée privément à elle le jour de sa première communion, mais lorsqu'elle entre chez les...

Lire la suite
  791 lectures

La blessure d'amour de la conversion

Alexia Livre

Alexia Vidot est journaliste à l’hebdomadaire La Vie. Elle a écrit deux livres sur le franciscain saint Maximilien Kolbe, mort à Auschwitz à la place d’un père de famille. Elle nous livre ici un ouvrage passionné et passionnant sur l’extraordinaire témoignage des convertis, Comme des cœurs brûlants. Les convertis peuvent être casse-pieds à la longue, car ils parlent beaucoup de leur conversion, note Bernanos dans Nos amis les saints. Il les compare à ces malades guéris qui vous assomment des détails de leur ancienne maladie. Ils dérangent les chrétiens tièdes qui se contentent d’une vie médiocre, les consciences endormies devant la souffrance du monde, les âmes habituées qui se croient arrivées et qui ne s’émerveillent plus devant le mystère. Mais est-ce la faute de ces pauvres instruments si Dieu a fait irruption dans leur vie sans crier gare, les retournant comme un gant par pure gratuité et miséricorde? Ils ne sortent pas indemnes du...

Lire la suite
  1257 lectures

L’encyclique du pape François sur la fraternité

Pape Francois Tous freres

La troisième encyclique du pape François, Tous frères, emprunte son titre à une expression de François d’Assise : Fratelli tutti. Cette encyclique sociale, divisée en huit chapitres, rassemble et développe les thèmes soulevés dans le Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune, que le pape a signé en février 2019 avec le grand imam Ahmad Al-Tayyeb. Il réagit contre les différentes manières actuelles d’éliminer et d’ignorer les autres en nous conviant au grand rêve de fraternité et d’amitié sociale, « comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous » (no 8).    L’exemple du bon Samaritain Au premier chapitre, « les ombres d’un monde fermé », le Saint-Père dresse un état des lieux d’un post-libéralisme destructeur du lien social : manipulation de la démocratie, désintérêt pour le bien commun, prévalence d’une logique de marché, culture du déchet. Il constate que la mondialisation nous...

Lire la suite
  1679 lectures

Michael Lonsdale (1931-2020): libre dans le Christ

Lonsdale frere Luc

En apprenant la mort de Michael Lonsdale, une scène du très beau film Des hommes et des dieux sur les moines de Tibhirine m’est revenue à l’esprit. Dans un dialogue savoureux avec son prieur, frère Luc, magnifiquement interprété par Lonsdale, déclare qu’il n'y a pas de véritable amour de Dieu sans un consentement à la mort. Avant de quitter la pièce, il regarde son prieur avec un air moqueur et lui dit : « Laissez passer l’homme libre ».  Il me semble que tout Lonsdale est dans cette réplique. Il était libre parce qu’il aimait, et pas n’importe quel amour. En 2003, lors d’une rencontre à son domicile parisien, le journaliste Luc Adrian lui demanda : « Que possédez-vous de plus cher » ? Il répondit : « L’amour du Christ ». « Quel serait votre plus grand malheur ? » Il reprit : « Ne plus aimer ». La parole biblique qui l’enchantait : « Dieu est amour ». Et le passage d’Évangile qu’il préférait était le lavement des pieds :...

Lire la suite
  2424 lectures

La mission d'amour de Dina Bélanger

Dina Belanger Livre

Le 1er juin 2018, le pape François rappelait, aux directeurs nationaux des Œuvres pontificales missionnaires, que notre vie elle-même est mission, en lien avec notre baptême et l’appel à la sainteté :  "Notre vie est, dans le Christ, une mission! Nous-mêmes nous sommes mission puisque nous sommes amour de Dieu communiqué, nous sommes sainteté de Dieu créé à son image. La mission consiste donc dans notre sanctification et dans celle du monde entier, depuis la Création (cf. Ep 1, 3-6). La dimension missionnaire de notre baptême se traduit ainsi en témoignage de sainteté qui donne vie et beauté au monde." Un chant d’amour Le Christ a préparé très tôt Dina Bélanger à une mission particulière, celle de manifester l’amour infini de la Trinité en elle et pour nous, donnant ainsi « vie et beauté au monde ». Née à Québec le 30 avril 1897 de parents très chrétiens, elle s’éprend de Jésus dès le début de...

Lire la suite
  3347 lectures

La spiritualité de Thérèse de Lisieux

dix attitudes Therese

Premier entretien d'un parcours de quatre vidéos de 15 minutes sur la petite voie de Thérèse de Lisieux dans ma chaîne YouTube. Sainte Thérèse de Lisieux n’a pas laissé de système théologique avec des propositions découlant les unes des autres ni de traité spirituel où seraient décrites les différentes étapes de la montée vers Dieu. Au mieux, retrouvons-nous quelques synthèses dispersées dans près de huit cents pages de texte, mais il n’y a rien de vraiment systématique. Sa vie est un miniévangile où Dieu se révèle à travers ses souvenirs, symboles, allégories, poèmes. Quand elle écrit, c’est pour faire plaisir à ses sœurs et pour faire aimer Jésus. Elle incarne cet amour dans les petites choses du quotidien, lieu de nos limites, de nos faiblesses et de notre rencontre de Dieu. « Pour moi je ne connais pas d’autre moyen pour arriver à la perfection que “l’amour”. Aimer, comme notre cœur est bien fait pour...

Lire la suite
  1607 lectures

Cinq ennemis de la sainteté

coeur corde

Septième entretien d'une série de huit vidéos sur la sainteté, que l'on retrouve dans ma chaîne YouTube. Les entretiens sont tirés en partie de mon livre Devenir saint (Emmanuel/Novalis). La sainteté est le devoir de tous, répétait Mère Teresa. C’est une question d’amour et d’ouverture à la grâce. Ce qui ne veut pas dire que c’est facile; avec l’aide de Dieu, tout est possible. Il est normal de rencontrer des obstacles sur le chemin de la sainteté. Mais il y a de véritables ennemis qu’il faut apprendre à reconnaître pour ne pas dévier du chemin. En voici cinq, que le pape François explore dans son exhortation sur l’appel à la sainteté dans notre monde, Gaudete et Exsultate.  Le gnosticisme actuel : l’intelligence sans l’amour Le Saint-Père parle d’un gnosticisme actuel qui accorde plus d’importance aux raisonnements abstraits de l’esprit qu’à la capacité de toucher le corps du Christ dans les autres. C’est une doctrine...

Lire la suite
  1411 lectures

L'appel universel à la sainteté

Alliance

L’appel à la sainteté vient de Dieu lui-même. Cet appel est déposé au plus intime de notre être. Il prend différentes expressions : plénitude de vie, perfection dans l’amour, aspiration au bonheur, plus grande humanisation, dépassement de soi, désir de faire le bien… C’est là le plan d’amour du Père pour chacun de ses enfants, fils et filles adoptifs par Jésus Christ. Le pape François mentionne cette vraie vie dès le début de l’exhortation Gaudete et Exsultate : Le Seigneur demande tout ; et ce qu’il offre est la vraie vie, le bonheur pour lequel nous avons été créés. Il veut que nous soyons saints et il n’attend pas de nous que nous nous contentions d’une existence médiocre, édulcorée, sans consistance. (1) Le concile Vatican II a mis la sainteté à l’honneur en affirmant que « tous sont appelés à la sainteté ». Le pape Jean-Paul II a actualisé cet appel en plaçant la sainteté...

Lire la suite
  2574 lectures

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés