Le blogue de Jacques Gauthier

L'Avent: le temps du long désir

Avent Noel

« Le temps est ton navire et non pas ta demeure », écrivait Lamartine. Il file au rythme des saisons sur les flots plus ou moins agités de nos vies. Nous ne sommes que de passage ici-bas, avant d’arriver à bon port. Certaines personnes regrettent le passé; d’autres désespèrent de l’avenir. Plusieurs sont incapables de s’arrêter, ne voulant rien manquer de ce qu’il faut voir. Elles restent branchées à leurs écrans en tout temps, comme sur un respirateur artificiel.  Le temps habité Pour les chrétiens, le temps est un allié, car il mène au royaume de Dieu, notre véritable demeure. Nous ne sommes pas à la recherche du temps perdu, mais de Dieu venu dans notre temporalité. Tel est le sens du temps liturgique. Il ne nous enferme pas sur nous-mêmes, mais nous entraîne au cœur du mystère pascal. Le Christ ressuscité vient à nous, et nous allons à lui de...

Lire la suite
  69 lectures

École de prière (88) Contempler la douceur de Dieu

priere nature

Une nuit, j’ai rêvé à la douceur de Dieu. Ou à son amour, si vous préférez. Je dormais profondément quand j’ai été envahi d’une lumière bienfaisante qui inondait mon corps d’une bonté et d’une douceur sans pareilles. Cette clarté berçait mon âme « comme un petit enfant contre sa mère » (Ps 130, 2). Je murmurais : « Je t’aime, Jésus. Je t’aime ». Ne vous méprenez pas, mes rêves ne sont pas toujours d’une telle élévation, mais ça arrive parfois, comme s’ils étaient un prolongement de ma relation au Christ. « Je dors, mais mon cœur veille », dit la bien-aimée du Cantique des Cantiques.  Goûter la douceur de Dieu En me réveillant ce matin-là, je ressentais une grande joie. Mon temps habituel d’oraison silencieuse était vide de toute distraction, comme si le Christ reposait en moi. Il me brûlait le cœur de sa douce humilité : « Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples,...

Lire la suite
  240 lectures

Gad Elmaleh et Charles de Foucauld

Gad Elmaleh
Livre Foucauld

Surtout connu au Québec et en France comme humoriste – 7000 personnes l’acclamaient le 30 octobre 2022 au Centre Bell de Montréal – le comédien Gad Elmaleh suscite la curiosité du milieu catholique français depuis plusieurs mois. De confession juive, on l’a vu à Lourdes comme pèlerin, au Collège des Bernardins comme étudiant, aux sessions de l’Emmanuel, et j’en passe. Il fait la une des journaux et magazines pour son film « Reste un peu », où il évoque sa quête spirituelle et son intérêt pour la religion catholique.  La journaliste Youna Rivallain, du magazine La Vie, l’a interviewé. Il lui raconte son expérience de foi en toute simplicité dans un article paru le 9 novembre 2022 : Je rêve du moment où on se parlera vraiment. L’important n’est pas de savoir s’il est juif ou catho, mais de le voir cheminer dans une foi ouverte sur le monde, en ce temps où Dieu est devenu...

Lire la suite
  478 lectures

École de prière (87) Dieu est près de nous

Jacques priere

Interview avec Antoine Pasquier, « Dieu est près de nous dans nos nuits », dans le magazine Famille Chrétienne du 22 octobre 2022, p. 24-27. Auteur prolifique d’ouvrages sur la prière et les saints, le poète et essayiste québécois publie En sa présence, une autobiographie spirituelle. L’occasion de nous dévoiler les secrets de son intimité avec Dieu. Qu’il est exquis d’écouter Jacques Gauthier. Pas seulement parce que son accent québécois nous fait vibrer et nous incite à la bonne humeur, mais parce que ses paroles sont aussi poétiques, spirituelles et dépouillées que sa foi. Avec lui, la prière semble si facile. À l’occasion de sa venue en France pour la promotion de son autobiographie spirituelle En sa présence, publiée aux éditions Artège, le poète et essayiste aux quatre-vingts ouvrages de spiritualité n’a pas résisté à l’envie de venir raconter à Famille Chrétienne, dont il fut autrefois chroniqueur, le long compagnonnage de Dieu dans sa vie. Votre...

Lire la suite
  350 lectures

Entretien dans La Croix sur mon parcours de vie

La Croix couvertu
Jacques Journal La Croix

Entretien avec Clémence Houdaille pour La Croix, Paris, vendredi 14 octobre 2022 : « L’Église ne peut être que résurrection ». Jacques Gauthier. Conférencier, poète et essayiste, le Québécois a publié plus de 80 ouvrages de spiritualité. Il se livre aujourd’hui dans une « autobiographie spirituelle ».  Après avoir consacré tant d’ouvrages à des figures spirituelles et poétiques, vous avez décidé de vous livrer dans une « autobiographie spirituelle ». Pourquoi ?Jacques Gauthier : J’aime mieux parler des autres que de moi-même. Mais, avec la pandémie, j’ai eu du temps pour faire cette rétrospective sur mon parcours, et surtout sur les traces de Dieu dans ma vie. C’est quelque chose que je n’aurais pas pu faire à 40 ans. Mais à 70 ans, après avoir vécu des moments de désert, de nuit, c’est différent. J’ai vu partir aussi mes parents, qui sont morts il y a quatre ans, à trois mois d’écart. Je leur...

Lire la suite
  562 lectures

Une vie pour croire

Photo Traverse

Interview avec Charlotte Poligone pour le magazine Chemins de traverse, Paris, automne 2022, p. 15. Quelle est la singularité de votre itinéraire spirituel ? D’avoir pris conscience très jeune que je suis aimé de Dieu, qu’il vit en moi et qu’il a pour nom, Jésus. Je lui ai toujours parlé comme à un ami, un vivant. Il me semble que je le prie depuis que je respire. Cette familiarité avec Jésus m’est venue de Marie. J’ai été baptisé le jour de son Immaculée Conception, en réponse à une prière de ma mère. Marie sera très présente à différentes étapes de ma vie.  Dieu est présent dans votre vie depuis l’enfance, comment l’avez-vous redécouvert à l’âge adulte ? Il a toujours été présent, mais j’ai abandonné l’Église durant ma période hippie. En route vers la Californie, j’ai redécouvert le Christ dans une communauté de jeunes, en disant avec eux trois « Je vous salue...

Lire la suite
  307 lectures

En sa présence: Introduction

Autobio Novalis

Voici l'introduction de mon autobiographie spirituelle, En sa présence.  Paris / Montréal, Artège / Novalis,  336 pages, 21,90€, 29,95$. Parution: 14 septembre 2022. Écrire sur les autres, sous forme d’études ou de biographies, cela me va. Mais écrire sur moi, c’est une autre paire de manches. J’ai résisté longtemps, peut-être par manque d’humilité, de maturité. Alors, pourquoi cette autobiographie maintenant, à 70 ans ? Justement, parce que le temps file et que je veux dresser un état des lieux des passages de Dieu dans ma vie. Au début, je voulais écrire un livre sur Marie. Après la publication d’un ouvrage sur son époux, Saint Joseph, homme de foi, et un autre sur leur fils, Jésus raconté par ses proches, il me restait donc celui sur la mère. Comment l’écrire cependant sans répéter ce que les autres ont déjà dit ? En témoignant de son action dans ma vie, et plus je relevais ses « visitations »,...

Lire la suite
  516 lectures

École de prière (85) Prier comme le tournesol

Tournesol 1

Saint François d’Assise a loué le Seigneur pour messire frère Soleil : « Il est beau, rayonnant, d’une grande splendeur, et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole. » L’a-t-il fait pour notre frère tournesol? Sans doute, mais implicitement, puisque qu’au début de sa grande louange cosmique qu'est le Cantique des créatures, il dit : « Loué sois-tu Seigneur, dans toutes tes créatures »... Si le soleil est vu comme le symbole de la splendeur divine, je considère le tournesol comme un symbole de l’oraison, appelée aussi prière contemplative.   Se tourner vers le Christ Le tournesol, mot emprunté à l’italien tornasole, signifie «qui tourne avec le soleil». Cette grande plante nous rappelle l’importance de nous tourner vers le Christ en tout temps, ce «soleil de justice» aux rayons guérisseurs. La personne qui s’expose au Christ à chaque heure devient en quelque sorte un tournesol de Dieu. Au début de la...

Lire la suite
  430 lectures

Réflexions du pape François sur la liturgie

Pape sourire

Le 29 juin 2022, le pape François a publié une lettre apostolique d’une grande profondeur spirituelle sur la formation liturgique du peuple de Dieu : Desiderio desideravi. Le titre reprend les premiers mots de la parole de Jésus avant le dernier repas avec ses disciples : « J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque avec vous avant de souffrir ! » (Lc 22, 15) Pour un « nous » ecclésial Un an après la publication de son Motu Proprio Traditionis custodes, le Pape transcende les querelles liturgiques en offrant à tous les fidèles « quelques pistes de réflexion qui puissent aider à la contemplation de la beauté et de la vérité de la célébration » (no 1). Il ne revient pas sur telle pratique ou telle forme liturgique, si ce n’est de rappeler l’importance d’observer le rite romain selon les décrets du Concile Vatican II, « afin que l’Église puisse élever, dans la variété de tant de langues, une seule...

Lire la suite
  764 lectures

Récit d’une nouvelle naissance

En sa presence Artege

2 juin 2022: 50e anniversaire de ma rencontre du Christ. Ce que j'ai appelé ma "conversion" a été pour moi une nouvelle naissance. Je relate cet événement phare dans un chapitre de mon autobiographie spirituelle En sa présence, où je relève les traces de Dieu dans ma vie. Ce livre de 335 pages, avec des photos à l'intérieur, paraîtra le 14 septembre 2022 en France aux éditions Artège et au Canada chez Novalis. Voici un large extrait de ce chapitre. Le 2 juin 1972, je pars sur le pouce avec mon ami Réjean pour l’État doré, chanté par Julien Clerc, Maxime Le Forestier, Robert Charlebois, The Mamas & The Papas. J’espère y rencontrer des Jesus people que j’ai vus à la télévision dans un reportage sur San Francisco, ville emblématique de la contre-culture. Tôt le matin, mon père me dit : « Tu cherches beaucoup ! » Je ne sais pas trop quoi répondre,...

Lire la suite
  934 lectures

Vouloir aimer avec Charles de Foucauld

Foucauld Nazareth

Y a-t-il quelque chose de plus important dans l’existence que l’amour ? Cette source de lumière et de tendresse se répand très tôt dans la vie. Un enfant manque d’amour, il le cherchera toute sa vie.  Charles de Foucauld a été tourmenté par une immense soif d’aimer et d’être aimé, peut-être parce qu’il fut privé d’amour très jeune à la mort de ses parents. C’était une blessure en lui que ni l’argent et les filles, ni les amis et les fêtes ne pouvait cicatriser. L’amour de Dieu L’important est d’aimer, et il n’est jamais trop tard pour Dieu. Il a fallu que Foucauld remonte à la source et à la beauté de tout amour, Dieu, et le rencontrer dans sa miséricorde pour accélérer sa guérison. Le Christ l’a comblé si profondément qu’il a délaissé pour toujours les plaisirs futiles. Saint Bernard écrivait : « Il n’existe rien parmi les choses créées...

Lire la suite
  1133 lectures

Discerner la volonté de Dieu avec Saint Charles de Foucauld

Foucauld YouTube

Le dominicain Yves Congar affirmait qu’au début de l’ère atomique, Dieu avait allumé deux phares : Thérèse de Lisieux et Charles de Foucauld. La postérité spirituelle de ces deux témoins de l’amour de Dieu se perpétue jusqu’à nos jours. Ils se rejoignent sur plus d’un point : retour à l’Évangile, imitation de Jésus Christ, humilité et simplicité, réalisme spirituel, prière d’abandon et de confiance, souci des incroyants et des plus petits, vie missionnaire au cœur de l’Église, vocation à l’amour universel. Dieu a pris la première place en l’âme de Charles de Foucauld dès que celui-ci a cru en son amour. « Je compris que je ne pouvais faire autrement que de ne vivre que pour Lui », écrit-il le 14 août 1901 à son ami Henry de Castries. Ne vivre que pour Dieu, voilà le pôle de sa vie, la pulsation de son amour, l’horizon de son action, le but de sa prière. Il s’engage...

Lire la suite
  570 lectures

Qu'est-ce que la communion des Saints?

Toussaint

Entretien avec Antoine Malenfant, rédacteur en chef du magazine Le Verbe, Québec, printemps 2022, p. 48-53. À la messe dominicale, les fidèles récitent le Symbole des apôtres. Dans cette profession de foi, l’un des premiers éléments découlant de la foi en l’Esprit Saint concerne le dogme de la «communion des saints». De quelle communion s’agit-il?  De celle qui existe dans la Trinité, une communion faite de don et d’amour. C’est ce à quoi nous sommes appelés à vivre dans nos couples et nos familles où, idéalement, nous sommes unis les uns les autres pour aimer, pardonner, partager. C’est ce qu’essaie de vivre avec mon épouse Anne-Marie, nos enfants et petits-enfants. Le mystère de la communion des saints est celui de l’Église elle-même, qui n’est pas une organisation, mais un corps qui vit de la foi de ses membres, dont le Christ est la tête et Marie, notre mère. Nous nous communiquons ce...

Lire la suite
  653 lectures

St-Charles de Foucauld : une vie de conversion

Charles Foucauld 2

Rien n’est linéaire dans l’itinéraire spirituel de Charles de Foucauld. Il ne s’est pas converti au Christ une seule fois à vingt-huit ans : il y a eu dans sa vie plusieurs conversions, faites de départs et de changements, de retournements et de contradictions. Pour lui, la perfection n’est pas de mener tel genre de vie, mais de faire la volonté de Dieu pour mieux suivre le Christ: « Nous avons tant besoin de nous convertir pour faire le bien que Jésus veut de nous», écrit-il au Sahara. Survol de la vie de celui qui sera canonisé à Rome le 15 mai 2022 par le pape François. L’enfant blessé Charles de Foucauld naît à Strasbourg le 15 septembre 1858. Il a trois ans lorsque naît sa sœur Marie. Sa mère Élisabeth Beaudet de Morlet les éduque dans la foi catholique. Elle meurt des suites d’une fausse couche le 13 mars 1864. Son époux, le vicomte...

Lire la suite
  671 lectures

Saint Joseph amoureux

Saint Joseph

Yvon Joseph Moreau, ancien évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et moine à l’abbaye cistercienne Val Notre-Dame au Québec, se rend en 2018 au monastère Notre-Dame-du-Désert, près de Toulouse. Attiré par une petite grotte au bord de la route, il découvre une statue de saint Joseph qui tient un bouquet de fleurs à la main.   « C’était un Joseph jeune, bien vêtu. Il y avait du bonheur sur son visage, une certaine fierté, une certaine gêne aussi : j’eus l’impression qu’il apportait des fleurs à Marie pour la première fois et qu’il se préparait à lui faire sa grande déclaration d’amour. » Telle est la genèse de son petit livre : Saint Joseph amoureux (Novalis, 2022, 66 pages). On conviendra qu’évoquer ainsi la figure du père nourricier de Jésus est assez original. Nous sommes plus habitués à l’image de l’humble travailleur silencieux, que la dévotion populaire reconnaît comme le patron de la bonne mort. En le...

Lire la suite
  801 lectures

Prier avec Charles de Foucauld

Livre Foucauld

Cet article est un résumé de la conférence que j'ai donnée aux Fraternités monastiques de Jérusalem à Montréal, en février 2022, à l'occasion d'une retraite spirituelle sur l'oraison, et que l'on retrouve dans une vidéo de ma chaîne YouTube. Elle renvoie à la troisième partie de mon livre Charles de Foucauld, passionné de Dieu (Emmanuel/Novalis, avril 2022, 224 pages).  Ne vivre que pour Dieu Charles de Foucauld (1848-1916), qui sera canonisé à Rome le 15 mai 2022 par le pape François, a placé l’amour de Dieu et du prochain au-dessus de tout, selon sa devise : «Jésus Caritas». Nous connaissons sa très belle prière d’abandon : «Mon Père, je m’abandonne à toi». Elle est le fruit de sa méditation constante de la parole de Dieu et de l’adoration eucharistique, le centre de sa vie. Frère Charles de Jésus a vécu un itinéraire spirituel hors du commun et pourtant très actuel. Après une jeunesse dissipée, il...

Lire la suite
  1227 lectures

La part d'infini qui nous échappe

Cornellier

Louis Cornellier, professeur de français au Cégep de Lanaudière, aime partager son bonheur de lire. Il est l’auteur de trois recueils de poèmes et d’une douzaine d’essais sur l’histoire du Québec, la foi chrétienne, la littérature et la langue. Il tient une chronique hebdomadaire dans Le Devoir depuis 1998 et dans le site spécialisé en information religieuse Présence Info depuis 2018.  Je le lis avec intérêt depuis longtemps. Ses chroniques stimulent ma pensée et me font connaître des ouvrages récents. Je ne suis pas toujours d’accord avec ce qu’il écrit, ce qui est normal, mais j’apprécie son ton personnel, nuancé, au-delà des modes. Dans un style clair et fluide, il fait dialoguer les auteurs et leurs œuvres pour mieux comprendre le monde.   Je n’ai jamais rencontré ce passeur de livres et d’idées, mais je me sens proche de sa quête, si ce n’est par sa manière de traquer la part d’infini qu’il entrevoit parfois dans les...

Lire la suite
  858 lectures

École de prière (84) Nous sommes toujours des commençants

Oraison croix

Voici le 84e article de l'École de prière de mon blogue, commencée en février 2013. Il me semble que je commence sans cesse, que je ne sais pas prier. De fait, nous sommes toujours des commençants dans la prière, nous marchons avec l'Esprit Saint qui prie en nous, qui vient en aide à notre faiblesse, qui nous aide à tenir bon sur les chemins inédits de la prière du coeur, de l'oraison silencieuse, de la contemplation surnaturelle. La prière est un élément constitutif de l’être humain. Présente dans les différentes civilisations, elle provoque une parole qui exprime les croyances et les désirs, souvent de manière poétique et symbolique. Elle révèle notre aspiration profonde à entrer en relation avec un être transcendant qu’on appelle Dieu.   Des prières à la prière Quelle a été la première prière de l’humanité? Demande ou louange, personnelle ou communautaire, autour du feu ou au moment de la mort?...

Lire la suite
  949 lectures

L'existence a-t-elle un sens?

Univers Etoiles

L’humanité se pose la question depuis des millénaires: L’existence a-t-elle un sens ?  Cette question renvoie au mystère que nous sommes et à notre place dans le monde. Elle vient à l’esprit quand nous sommes touchés au cœur par la beauté de la vie ou accablés par le poids de la souffrance et du mal.   Sommes-nous le résultat accidentel d’un processus aveugle, une erreur de la nature ? Comment penser que l’existence de la matière, la complexité de l’Univers, l’évolution de la vie, de la nature et de la conscience humaine seraient liées à la simple nécessité ? L’être humain est-il seulement un tas de glaise inutile, un peu de moisissure qui a réussi, un paquet de neurones égaré dans l’Univers, d’où il a émergé par hasard ?  Cette vision de la condition humaine mène au nihilisme et au néant. Le cosmos n’a pas de signification et notre existence est vide....

Lire la suite
  1089 lectures

Les étapes spirituelles selon les âges

Defis soixantaine

Propos recueillis par Nathalie Calmé dans un entretien donné pour la revue Sources, Suisse, no 52, septembre 2021, p. 24-27.   Vous dites souvent « Chaque âge a sa grâce ». Pourriez-vous illustrer cette parole à la lumière de votre propre expérience ?  Oui, c’est vrai ! C’est une phrase poétique qui a un pouvoir évocateur. Lorsque je rencontre des personnes qui se plaignent de leur âge, qui n’acceptent pas ce qu’ils vivent ou ne profitent pas du moment présent, je leur rappelle que « chaque âge a sa grâce »… Chaque âge a sa beauté, sa musique, sa couleur. Chaque âge est un don.  Un artiste ne sculptera pas une œuvre ou ne peindra pas un tableau de la même manière à vingt ans et à soixante ans.   À quarante ans, j’ai traversé une crise profonde. J’ai eu une double pneumonie, la vie n’avait plus de sens, j’étais désabusé. J’étais affecté d'une morosité qui s'accompagnait d'une persistante sensation...

Lire la suite
  1847 lectures

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés