Le blogue de Jacques Gauthier

Neuvaine à l'Immaculée avec Maximilien Kolbe

Neuvaine Maximilien

Le 2 juin 1972, j’ai fait une rencontre personnelle du Christ dans une communauté de jeunes au Québec qui changea ma vie. Ce fut pour moi une nouvelle naissance. Je me suis tourné vers la Vierge Marie et mes amis, les saints, pour mieux connaître et suivre ce Jésus de l’Évangile qui donnait un sens à ma vie. (Voir mon autobiographie spirituelle En sa présence, Artège/Novalis). Quelques mois plus tard, j’étais invité à visionner un diaporama sur la vie de Maximilien Kolbe (1894-1941). Quel témoignage de foi et d’amour! Ce fut mon premier contact avec le chevalier de l’Immaculée, qui se poursuivra par la lecture de ses écrits. Je lui ai consacré un chapitre dans mon livre Les saints, ces fous admirables (Béatitudes/Novalis). Je suis toujours ému par ce prêtre qui a offert sa vie à la place d'un autre prisonnier à Auschwitz, un père de famille, comme moi. Cette fin héroïque, à l’âge...

Lire la suite
  222 lectures

Neuvaine à Marie

Neuvaine Marie

Je vous propose une neuvaine à la Vierge Marie que j'ai donnée au Sanctuaire Marie-Reine-des-Coeurs de Chertsey, Québec, du 14 au 22 août 2021. Vous pouvez la suivre comme une retraite, seul ou en communauté. Vous pouvez la commencer en tout temps, ou en préparation à une fête mariale comme l'Immaculée Conception (8 décembre) l'Annonciation (25 mars), l'Assomption (15 août), la Naissance de Marie (8 septembre); la faire durant le mois de mai, traditionnellement consacré à Marie, ou au mois d'octobre, mois du Rosaire. La neuvaine est disponible en tout temps dans ma chaîne YouTube. Pas besoin de vous inscrire ou de vous abonner.   Voici les titres des 9 entretiens d'environ 40 minutes chacun. Cliquez sur les liens pour avoir accès aux vidéos dans ma chaîne YouTube. Vous pouvez aussi lire les articles dans mon blogue. Il est possible de vous abonner en tout temps au blogue pour recevoir mes articles dans...

Lire la suite
  1100 lectures

La consécration à Jésus par Marie

Marie et Montfort

À la fin de son traité L’Amour de la Sagesse éternelle, Louis-Marie Grignion de Montfort propose sa prière de consécration à Jésus par Marie sous le titre : Consécration de soi-même à Jésus-Christ, la Sagesse incarnée, par les mains de Marie. Il montre la nécessité et les caractéristiques de la dévotion à la Vierge Marie dans son célèbre Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, qu’il a probablement rédigé vers 1712. Le manuscrit a été découvert dans un coffre de la maison-mère des Montfortains en 1842. Il connaîtra un immense succès au 20e siècle et inspirera d’une façon particulière Jean-Paul II.  Canonisé en 1947, Grignon de Montfort reprend dans ce traité ce qu’il prêchait dans ses missions : Jésus Christ est la fin de toutes les dévotions, mais pour aller à lui, le moyen le plus sûr est d’établir une solide dévotion à sa mère. « C’est par la Très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au...

Lire la suite
  1290 lectures

Marie dans la vie de Georgette Faniel

Mimi 20 ans
Georgette Faniel

Georgette Faniel, surnommée Mimi, est une femme célibataire qui vécut discrètement à Montréal de 1915 à 2002, dans le don total de sa personne au Christ. (Lire sa vie dans mon livre Georgette Faniel, le don total (Novalis) et voir ma vidéo sur elle dans ma chaîne YouTube)  Elle s’est offerte au Père avec le Christ pour l’Église et le monde, témoignant de l’amour insondable de Dieu pour nous. Sa vie, ponctuée d’épiphanies étonnantes (stigmates, noces spirituelles, transfixion, etc.), est demeurée humble et joyeuse dans le service des pauvres et l’écoute des gens. Elle n’aimait pas qu’on la définisse comme une « mystique », car elle se voyait comme une femme ordinaire, à l’exemple de Marie. « Je suis une simple servante de Dieu », disait-elle. On la voit ici à l'âge de 20 ans. Je vais dégager dans cet article quelques éléments de sa relation privilégiée avec la Vierge Marie, qui a été un modèle et...

Lire la suite
  1087 lectures

Dina Bélanger et la Vierge Marie

Dina religieuse

Née à Québec le 30 avril 1897, Dina s’éprend de Jésus dès le début de sa vie. « Jésus m’a mise sur la terre pour ne m’occuper que de lui », écrit-elle dans son Autobiographie. À quatorze ans, elle se consacre à Dieu en faisant une promesse privée de virginité. Douée pour la musique, elle devient, à vingt-quatre ans, une élégante pianiste de concert. Elle entre au couvent Jésus-Marie de Sillery et y fait profession, en 1923, sous le nom de Marie Sainte-Cécile de Rome. Celle que Jésus appelait « ma petite Moi-même » meurt le 4 septembre 1929 à l’âge de trente-deux ans. Elle avait dit à ses sœurs : « Au ciel, je donnerai de la joie ». Une enfant de Marie Dina a toujours eu un amour de prédilection pour la Sainte Vierge. Elle s'était consacrée privément à elle le jour de sa première communion, mais lorsqu'elle entre chez les...

Lire la suite
  911 lectures

Marie, mère de l'Église (Vatican II)

Marie Mere Eglise

Saint Jean présente Marie debout au pied de la croix. « Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. » (Jn 19, 25-26). Jésus manifeste un amour total en donnant sa mère à l’apôtre Jean, et à travers lui à chacun de nous. L’amour de Marie est aussi grand puisqu’elle accepte de bon cœur cette maternité personnelle et universelle. Elle soutient l’Église par sa présence et sa prière, veille à la croissance du corps mystique de son Fils, guide ses enfants jusqu’au bonheur éternel. « D’un seul cœur, ils participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes dont Marie, mère de Jésus, et avec ses frères. » (Ac 1, 14). Mère de l’Église Les textes...

Lire la suite
  994 lectures

Marie dans l'histoire et la liturgie

Marie Histoire

La piété mariale n’a pas été aussi développée dans l’Antiquité chrétienne comme elle le sera plus tard, surtout après le Moyen Age. La première prière à Marie vient des Evangiles. C’est ce qu’on a appellé par la suite le « Je vous salue Marie ». Cette prière reprend les paroles de l’ange à Marie et quelques mots d’Elisabeth.  Les premiers siècles On retrouve dans la catacombe de Priscille à Rome l’image la plus ancienne de Marie (vers 115). La prière la plus antique qui nous soit parvenue est le Sub tuum: « Sous ta garde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas la prière de tes enfants en détresse, mais délivre-nous de tout danger, ô toujours vierge, glorieuse et bénie ».  En 381, le concile de Nicée introduit dans le Credo cette formule en lien avec le Christ : « Il a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme ». Cyrille, évêque d’Alexandrie,...

Lire la suite
  909 lectures

Marie dans la Bible: modèle des croyants

Marie Bible

Marie, la « comblée de grâce » n’est pas une sorte de déesse hors du temps, un personnage éthéré loin de notre quotidien. Elle fait partie de cette histoire biblique où des femmes ont eu leur importance, malgré une société fortement patriarcale : Sarah, Myriam, prophétesse et sœur de Moïse, Déborah, Esther, Judith, Houlda, Ruth.  Marie, ou Myriam, qui signifie « bien-aimée de Dieu », est née d’Anne et de Joachim, entre les années 18 et 16 avant Jésus-Christ, selon un écrit apocryphe, le Protévangile de Jacques. Elle aurait été présentée au Temple à trois ans.  Pour bien connaître Marie, rien ne vaut un retour aux sources : la foi de la première communauté chrétienne. L’expression de cette foi se trouve dans le Nouveau Testament. Un premier regard nous montre qu’on y parle assez peu de Marie. Les Apôtres, et surtout saint Paul, furent discrets sur la mère de Jésus. Pourtant ce silence cache des secrets que...

Lire la suite
  1682 lectures

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés