Le blogue de Jacques Gauthier

(École de prière 72) Méditation de pleine conscience et oraison

Meditation

On peut se demander pourquoi il y a une si grande attirance de nos contemporains pour la méditation de type orientale, comme la méditation de pleine conscience, et une telle méconnaissance de l’oraison chrétienne, appelée aussi prière contemplative. Contrairement à certaines techniques orientales et psychologiques de méditation, il ne s’agit pas de se dissoudre dans un tout impersonnel, mais de chercher la rencontre du Dieu vivant dans une relation interpersonnelle d’amour qui nous ramène vers les autres. Un état d’éveil À l’heure des réseaux sociaux et des chaînes d’information continue, des portables et des tablettes, la méditation de pleine conscience, mindfulnessen anglais, est très populaire. Elle désigne un état d’éveil où la personne est attentive à son expérience sensorielle, cognitive, émotionnelle, ainsi qu’à tout ce qui l’entoure. Inspirée du bouddhisme, cette pratique se vit dans l’attention au moment présent et demande un arrêt pour mieux voir, une paix pour mieux accueillir, un...

Lire la suite
  17034 lectures

École de prière (71) Un simple regard d'amour

Oraison croix

Dans son Histoire d’une âme, Thérèse de Lisieux définit ainsi la prière : « C’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le Ciel, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie ; enfin c’est quelque chose de grand, de surnaturel qui me dilate l’âme et m’unit à Jésus ». On peut dire la même chose de l’oraison chrétienne, qui est une forme de prière intérieure et silencieuse où l’on porte un simple regard d’amour vers le Christ qui nous aime. Une relation de personne à personne Comme toute relation de personne à personne, l’oraison est « une réalité simple et complexe, à la portée de tous », écrit Henri Caffarel au début des Cinq soirées sur la prière intérieure. Il suffit de s'arrêter, d’accueillir le moment présent comme une grâce, de s'asseoir en silence dans la confiance au Christ, de l’aimer et de se...

Lire la suite
  3923 lectures

Prière d'alliance

Oraison desert

Père, tu m’as séduit dès ma jeunesse,tu m’as entraîné jusqu’au désert, tu m’as parlé cœur à cœur,dans le silence de la prière.   Tu m'as guidé par des liens de tendresse, présence d’amour infini en l'âme, trésor enfoui que je porte en secretdans le vase fragile de la foi obscure.   Tu m’appelles toujours par mon nom,  élan de vie, relation d’amour. Ta paix grandit en moi chaque jour,et je me vois dans ta beauté.  Apprends-moi à oublier le chemin balisé pour que je retrouve la source d'eau vive, toi qui te caches au fond de l'être, comme une perle précieuse.   Ouvre mon coeur à ta parole quand je chemine avec le Christ, que mon désir de le rencontreraccorde ma vie au souffle de l’Esprit. Tu m’as créé unique et libre, je m’abandonne à ta miséricorde.Renouvelle ton alliance dans mon corps,je demeure ton enfant pour l'éternité. Pour aller plus loin: Un souffle de fin silence (Noroît); La prière chrétienne (Presses de la Renaissance).

  2721 lectures

Le poème de la messe

Messe

Dans son livre, Le poème de la sainte liturgie, Maurice Zundel propose une vision sacramentelle de l’univers où, par la liturgie, toutes les réalités chantent la gloire de Dieu et sont recréées dans le Verbe. En 1975, l’année même de sa mort,  il professa toujours le même enthousiasme pour le poème de la messe donné au monde par le Verbe lui-même qui s’est dépouillé de tout dans une grande pauvreté intérieure : « Après cinquante ans de sacerdoce, je suis toujours émerveillé par l’éternelle fraîcheur, l’éternelle nouveauté de la messe. Si celle-ci était la première ou si ce devait être la dernière, ce serait encore le même émerveillement, le don ultime d’amour sans cesse recommencé. » (cité par Bernard de Boissière et France-Marie Chauvelot, Maurice Zundel, Paris, Presses de la Renaissance, 2004). En cette même année 1975, Patrice de La Tour du Pin s’éteignait après avoir voué sa vie et son œuvre à la quête du Dieu de joie...

Lire la suite
  3940 lectures

École de prière (70) Le tabernacle

Tabernacle

Le tabernacle, tabernaculumen latin, signifie « tente », en référence à celle du rendez-vous où Dieu s’entretenait avec Moïse et se manifestait à son peuple (Cf. Exode 40, 34-38). Ce lieu est aussi appelé « tente de la Rencontre » pour bien indiquer que c’est Dieu qui s’approche de nous pour nous rencontrer.  Dans les églises, le tabernacle est le lieu privilégié de la présence divine sous le mode sacramentel. C’est là qu’est déposé le pain eucharistique, c’est-à-dire le corps du Christ, appelé le saint-sacrement. Il est gardé dans cette sorte d’armoire, non seulement pour être distribué aux malades, mais pour s’offrir à notre adoration.  Les tabernacles et leurs traditionnelles veilleuses ont souvent été des phares dans ma vie. Je suis chez moi près du tabernacle, parce que l’eucharistie est le trésor de l’Église, donc le mien aussi. Je ressens cette présence eucharistique du Christ comme une absence ardente, car je ne...

Lire la suite
  3946 lectures

École de prière (67) Prier avec amour

Prière amour

Prier, c’est s’entretenir avec Dieu comme deux amoureux se regardent en silence. La foi nous dit qu’il est près de nous, qu’il nous écoute et nous comprend. Racontons-lui ce que nous vivons. « Seigneur, je désire que ce temps de prière que je prends pour toi soit comme tu veux. Je crois en toi, apprends-moi à prier et à t’aimer. Je t’offre ce que je suis et ceux qui me sont chers. Envoie ton Esprit, qu’il donne vie à ma vie. Je te loue pour ce que tu es, et merci pour ton amour infini, etc. » L'amitié de Dieu Parler à Dieu comme on parle à un ami témoigne de la place centrale qu’il occupe dans notre vie. Nous nous éveillons à sa présence, nous prenons conscience de son amour. La prière nous révèle notre identité profonde d’enfants de Dieu et la mission d’amour qui est la nôtre. N’était-ce pas ainsi que Jésus agissait...

Lire la suite
  4036 lectures

École de prière (62): L'oraison selon Henri Caffarel

Caffarel 36k

Je vous partage la conférence que je donnerai au collège des Bernardins à Paris le 9 décembre 2017 lors du colloque Henri Caffarel: prophète pour notre temps. Une nécessité vitale L’oraison avait la première place dans la vie du père Caffarel parce que le Christ l’avait également. Dès le début de son apostolat auprès des couples en 1936 et jusqu’à la fin de sa vie, cet homme de foi priait de longues heures par jour, souvent devant le Saint Sacrement, et s’accordait des mois de désert chaque année. Voici comment il s’adonnait à l’oraison, selon les propos d’un témoin: « Assis sur son petit banc de prière, le corps et la tête bien droits, les yeux le plus souvent clos, les mains largement ouvertes sur les genoux, parfaitement immobile, tout recueilli, tout présent à Dieu présent au plus intime de lui-même. Plus rien ne comptait. On aurait dit qu’il était à la...

Lire la suite
  6476 lectures

Désirer Dieu avec François d'Assise

Saint Francois

  Les mystiques chrétiens parlent du désir de Dieu avec ardeur. Saint Bernard écrivait dans son Traité de l’Amour de Dieu : « Dieu a fait de toi un être de désir et ton désir, c’est lui, Dieu ». Il s’inspirait d’Augustin qui affirmait que « le désir est le fond du cœur ». En désirant Dieu, on se rend capable d’être comblé par lui. Présence de Dieu en soi Dieu est une présence significative à l’âme qui attend qu’on le reconnaisse. La prière, expression par excellence du désir, est le moyen le plus simple et le plus direct pour entrer en relation personnelle avec Dieu. C’est l’échange de deux regards, de deux désirs. Lorsque nous désirons Dieu, nous le cherchons; et lorsque nous le cherchons, nous le désirons. Notre désir devient notre prière. Il suffit de fermer les yeux quelques minutes, de descendre dans notre cœur, d’écouter le silence, de faire un acte de foi...

Lire la suite
  4594 lectures

École de prière (58) Prier dans la nature

Nature 1

La nature peut être un véritable chemin de prière. Elle s’étale sous nos yeux comme une écriture à déchiffrer. Dieu nous la donne pour nous refaire, nous reposer, nous guérir, que nous soyons en vacances ou non. La nature nous incite à revenir à notre cœur et nous apprend à y séjourner comme dans une maison amie. Dieu y a laissé les traces de sa beauté pour nous attirer en lui. Exercice de présence « Pour celui qui prie sans cesse, le monde entier devient église », disait le moine orthodoxe Silouane. Je vous suggère cet exercice de présence dans la nature, où vous priez avec tous vos sens. D’abord, marchez lentement et regardez. Dieu éclate tellement dans toute sa création, note Péguy, que pour ne pas le voir et le louer, il faut être bien aveugle. Il resplendit dans les fleurs et les oiseaux, les astres et les eaux, les arbres et...

Lire la suite
  8893 lectures

Merveilleuse présence eucharistique

St Sacrement Foyer de Charite Sutton

  « Il est grand le mystère de la foi », proclame le prêtre à la messe à la suite du récit de l'institution de l'Eucharistie. Ce mystère d’une présence, où se vit le merveilleux échange entre le Christ et nous, de son corps et de son sang, est un trésor qui doit être sans cesse redécouvert. (Photo prise au Foyer de Charité de Sutton au Québec) Une présence active L’action liturgique rend en effet présent le Christ ressuscité sous quatre modes principaux. Il est présent dans l’assemblée en prière : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux » (Matthieu 18, 20). Il est présent dans sa parole qui nous révèle le Père. Il est présent dans la personne du ministre qui agit en son nom. Enfin, il est « présent […], au plus haut point », sous les espèces eucharistiques (document conciliaire de...

Lire la suite
  3111 lectures

École de prière (55) Le corps en prière

Prier mains

La prière est tellement simple qu’elle est à la portée de tous. Dans les précédents articles de l'École de prière de ce blogue, j’ai passé en revue quelques positions corporelles que nous prenons spontanément dans la prière : assis, à genoux, debout. Voici des exercices pratiques pour chacune de ces positions. Ils peuvent aider à entrer dans l’oraison intérieure, appelée aussi prière contemplative, à prolonger la prière du Christ, à vous unir à l’Esprit qui prie le Père. Le « vous » que j’utilise ici désigne une personne, non un groupe. Prier debout Trouvez un endroit calme. Tenez-vous droit, les pieds bien à plat au sol. Détendez-vous en prenant quelques respirations. Récitez une prière que vous connaissez, ou gardez silence en prenant conscience que vous êtes vivant et que l’amour de Dieu habite en vous. Joignez lentement les mains près du cœur ou sous le nez, la tête légèrement inclinée. Vous croyez que...

Lire la suite
  3492 lectures

École de prière (54) Comment apprendre à prier simplement?

Priere chretienne

Je vous partage une  belle recension de Bernard Plessy à propos de mon livre La prière chrétienne. Guide pratique. C'est paru sur le site Aleteia du 7 mai 2017 sous le titre: Comment apprendre à prier simplement? C’est en priant qu’on apprend à prier La première édition de ce guide pratique écrit par Jacques Gauthier date de 2010. Il nous est rendu, dans la collection « Les clés du sacré », et c’est fort heureux, car le service qu’il peut rendre est inestimable : nous apprendre à prier. Rien n’est plus personnel que la prière, dira-t-on ! Comment prétendre l’enseigner, la diriger ? Jacques Gauthier part d’un constat très simple, qu’exprime un proverbe populaire : c’est en forgeant qu’on devient forgeron. C’est en priant qu’on apprend à prier. Et comme son expérience personnelle est aussi intense que diverse (il nous en fait volontiers confidence), il se met au service de son lecteur (qui devient ami : le tutoiement vient spontanément) avec...

Lire la suite
  3087 lectures

École de prière (49) Prier pour les autres

Prier mains

Il arrive que l’on me demande de prier en portant dans mon coeur une intention spéciale. Il ne s’agit pas ici de ces demandes de prières que l’on retrouve sur Internet, comme avoir du succès, de l’argent, où l’on exhorte ceux et celles qui prient à ne pas briser la chaîne de prière, sinon personne ne sera exaucé. Là, on tombe carrément dans la superstition et la pensée magique. Prier, ce n’est pas soumettre Dieu à notre volonté, mais entrer dans son désir de salut et de bonheur pour chacun de nous. Dans une interview que j’accordais sur l'efficacité et la fécondité de la prière, je répondais que Dieu n'est pas un guichet automatique, une loterie où l'on achète un billet : « Prier, c'est se mettre en présence de Dieu, s'abandonner pour s'en remettre à Lui, et accueillir la paix qu'il nous donne » (La Croix, 25 janvier 2014, p....

Lire la suite
  7008 lectures

En avant, la vie!

Mort

Lors d’une émission d’Apostrophes, Bernard Pivot avait demandé à sœur Emmanuelle (1908-2008) quel était son mot préféré. La réponse fut immédiate : Yalla!, mot arabe qui signifie : « En avant ! » La mort est en avant, notre naissance aussi. Nous n’avons jamais fini de naître. Pour les croyants et croyantes, la mort est vue comme le jour de leur véritable naissance. Thérèse de Lisieux, décédée le 30 septembre 1897, écrivait : « Je ne meurs pas, j’entre dans la vie ». De son côté, Félix Leclerc chantait : « C’est grand la mort, c’est plein de vie dedans ». Un accompagnement par la présence J’ai relaté dans le livre Récit d’un passage les derniers mois de la vie de mon beau-père. Mon accompagnement auprès de lui m’a rendu plus humain et plus lucide face à la mort. J’ai surtout retenu trois choses de cette expérience. La vie n’a de sens que dans la...

Lire la suite
  3989 lectures

École de prière (44) Reprendre l'oraison

Jacques vacances

J’arrive de vacances aux Îles de la Madeleine, situées dans le golfe du Saint-Laurent. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais c’est souvent difficile de "faire oraison" lorsqu’on est ailleurs. C’est déjà un défi et un combat d’être fidèle au temps d’oraison durant l’année, alors quand l’horaire est chamboulé durant l’été, le cœur à cœur silencieux avec le Seigneur en prend souvent un coup. Eh bien, à la rentrée, il n’est jamais trop tard pour reprendre. Ce qui est cool avec la prière, c’est que nous pouvons toujours recommencer. Elle est sans cesse un départ, non une arrivée. Comme l'écrivait Madeleine Delbrêl dans Alcide: "Si tu crois que le Seigneur vit avec toi, partout où tu as la place de vivre, tu as la place de prier. Si tu vas au bout du monde, tu trouves la trace de Dieu; si tu vas au fond de toi, tu...

Lire la suite
  5716 lectures

Les visites du Verbe avec saint Bernard

Saint Bernard Jesus

Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153) revient toujours à l’amour du Verbe dans ses traités, lettres et sermons. Il médite sans cesse sur ce privilège qu'a l’être humain de porter en lui la ressemblance divine. L'expérience du Verbe Dans ses sermons sur l’Avent, l’abbé de Clairvaux parle de trois avènements du Verbe : à Bethléem, en l’âme, et à son retour glorieux. Il s’émerveille de ce mystère du Verbe venu dans notre chair par pure miséricorde, qui se fait enfant dans les bras de Marie, de la crèche à la croix. Cet abaissement façonne l’amour et enracine la foi au delà de ce que l’on peut ressentir. Le saint nous invite à nous laisser visiter par le Verbe, à accéder à notre vérité intérieure en imitant son humilité et en vivant son Évangile. Ces visites du Verbe se trouvent au cœur de la spiritualité bernardine. En prenant exemple sur saint Augustin dans ses...

Lire la suite
  5223 lectures

École de prière (39) La prière du coeur

Priere du coeur

J’aime bien me représenter l’oraison intérieure comme un chemin que l’on fait en marchant. Plus qu’un simple rite à accomplir, l’oraison est d’abord une expérience à vivre. Au début de mon cheminement spirituel, j’accordais de l’importance à telle posture, à la manière dont je respirais et priais, au silence, aux consolations que je pouvais ressentir. Mais avec le temps, cela est devenu moins important. J’ai compris que ce n’est pas la posture du corps qui est centrale, mais l’attitude intérieure qu’elle suscite, comme l’intention d’être en présence de Dieu, quoiqu’il arrive, même si je suis dans une grande aridité et que les distractions m’envahissent. En tant qu’être de relation, je me reçois de Dieu dans la prière intime qui me relie à lui dans une expérience de communion, mais non de fusion. La prière de Jésus S'il ne faut pas absolutiser les méthodes ou techniques de prière, celles-ci peuvent tout de...

Lire la suite
  6668 lectures

École de prière (38) Quelle est la meilleure méthode?

Priere soir

La prière chrétienne est désir et rencontre, méditation et contemplation, connaissance de soi et de Dieu. Elle est un puissant moyen pour communier à l’amour de Dieu répandu en nous par son Esprit. La foi et l’amour nous guident mieux sur ces chemins de la prière que les méthodes ou les techniques extérieures à nous. Je dis souvent que la meilleure méthode est de ne pas en avoir, ou bien c'est celle qui libère le mieux la prière en nous. L’Esprit saura bien nous donner la prière qu’il nous faut si nous l’invoquons avec confiance, car nous ne savons pas prier comme il faut, nous dit saint Paul. « Viens, Esprit Saint »! Les chemins de l’Esprit Saint À l’article de mon blogue, Petit lexique à retenir, je signalais que Jésus n’a pas donné de méthode précise pour méditer et prier. Il nous a laissé une prière vocale, le Notre Père, et il...

Lire la suite
  4605 lectures

École de prière (37) Petit lexique à retenir

Priere Bible

L'"École de prière" existe depuis trois ans sur mon blogue. J'ai surtout parlé de l’oraison, appelée aussi prière contemplative, passant en revue les difficultés habituelles que nous rencontrons lorsque nous faisons oraison chaque jour : manque de temps, pas assez de silence, difficulté de se recueillir, distractions, sécheresse, ennui, impression de ne pas savoir prier, sentiment qu’il ne se passe rien, que Dieu est trop loin, tentation de découragement, manque de foi. J’ai suggéré quelques pistes pour nous aider à persévérer dans ce cœur à cœur avec le Seigneur. Un lecteur me faisait remarquer que l’expression « faire oraison » n’était pas tout à fait juste ; on se livre à l’oraison. En effet, nous ne faisons rien dans cette forme de prière silencieuse, sinon être là, offerts au Seigneur, dans une attention amoureuse à son mystère. « Parle, Seigneur, car ton serviteur écoute » (1 S 3, 9) ! Le temps que nous donnons à Dieu...

Lire la suite
  7092 lectures

L'aujourd'hui du Dieu fait homme

Creche 2015

La fête de Noël arrive à grands pas. Comment la vivrons-nous cette année? Serons-nous seuls, entre amis, en famille? Avons-nous hâte? Sommes-nous débordés par les préparatifs? Pourtant, Dieu est toujours là, au coeur même de notre vie. Arrêtons-nous un peu, si possible devant une crèche, et méditons sa Parole pour reprendre souffle. Photo de notre crèche qui se trouve sous l'arbre de Noël au salon. L'écoute de la Parole Le temps liturgique de l’Avent nous montre que Dieu n’est pas dans un avenir que l’on peut prévoir, mais dans l’aujourd’hui où l’on devine sa présence aimante en nous. Il veut naître en nous chaque jour. Sa Parole nous ouvre à son désir de bonheur et de salut, bien au-delà de ce qu’on peut imaginer. « On obtient de Dieu autant qu’on en espère », écrivait saint Jean de la Croix. Forts de cette espérance invincible, nous ne pouvons que répéter avec Samuel :...

Lire la suite
  3999 lectures

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés