Le blogue de Jacques Gauthier

Au service de la Parole

Priere Bible

Saint Luc écrit son évangile plusieurs années après la résurrection de Jésus. Il a d’abord reçu l’Évangile de Jésus Christ des « serviteurs de la Parole » (Lc 1, 2). À son tour, il rédige un récit pour évangéliser ceux qui sont issus comme lui du monde païen. C’est sa manière de se mettre au service de la Parole et des croyants. Il s’en explique dans son prologue. Ce frère dans la foi, qui n’a pas connu le Christ, ouvre l’Évangile à tous et va insister sur la miséricorde de Dieu. Il poursuit son œuvre d’écrivain dans un deuxième tome, Les Actes des Apôtres. Prédication de Jésus En ce 3e dimanche du temps ordinaire, Luc nous fait le récit de la prédication de Jésus à Nazareth. Tous les verbes sont importants. "Selon son habitude", Jésus entre dans la synagogue le jour du sabbat, se lève pour faire la lecture, ouvre le livre, lit...

Lire la suite
  748 lectures

18 octobre: Luc l'évangéliste, compagnon de Paul

Saint Luc

Nous connaissons peu de choses de Luc. Paul l’appelle « le médecin bien-aimé » (Col 4, 14). Irénée de Lyon écrit dans son livre Contre les hérésies que « Luc, le compagnon de Paul, consigna en un livre l'Évangile que prêchait celui-ci ». La tradition chrétienne le considère comme l’auteur des Actes des Apôtres qui constitue en quelque sorte la seconde partie d’un même ouvrage commencé avec l’Évangile. Les deux écrits sont adressés à un certain Théophile, nom qui signifie en grec, « aimé de Dieu ». Cet homme, peut-être un converti comme Luc, nous reste inconnu, mais il peut désigner tout lecteur chrétien : « Cher Théophile, dans mon premier livre, j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné, depuis le moment où il commença, jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions aux Apôtres qu’il avait choisis » (Ac 1, 1) Le compagnon de Paul Luc...

Lire la suite
  16416 lectures

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés