Haïkus aux quatre vents

Haikus quatre ventsLe haïku m’appelle et me conduit, je m’abandonne à son pas. Je reviens sur son chemin, avant qu’il ne retourne au silence, et moi au vide, à l’ignorance, où je connais autrement. S’il ouvre à ce brin de clarté que l’on devine, s’il rend visible le rien dans les marges, alors le réel devient plus présent, plus exprimable.

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés