Le blogue de Jacques Gauthier

À la brunante

Te souviens-tu de mon désir
croisant ton ombre à la brunante
quand un suaire de silence
recouvrait la première neige
 
Que de sentiers à dépister
avant d'entrevoir ta maison
que de forêts à traverser
avant d'atteindre ton absence
 
Amour qui naît
amour qui vient
es-tu de l'autre côté du versant
en dessous des choses
ou derrière le décor
au-dedans des hommes
 
Jacques poeme
 
N'oublie pas ces instants troublants
des rendez-vous à la brunante
où la passion mettait en cage
les cœurs volages pour l'hiver
 
Que de secrets à découvrir
avant la blessure des mots
que de combats à revêtir
avant la tendresse des corps
 
Amour qui fuit
amour qui part
es-tu de l'autre côté du versant
en dessous des choses
ou derrière le décor
au-dedans des hommes
 
Rappelle-toi cette chanson
quand tu m'attends à la brunante
dans les moments de solitude
près de ces neiges du couchant
 
Que de nuits à te désirer
avant le baiser de l'aurore
que de printemps à te guetter
avant le cri de ta présence
 
Amour qui passe
amour qui dure
es-tu de l'autre côté du versant
en dessous des choses
ou derrière le décor
au-dedans des hommes
 
Du recueil de poèmes Le refrain des heures, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2022, p. 16-17. 
Pour aller plus loin, cet article du blogue, Quand prière et poésie s'embrassent.
Mon recueil, Un souffle de fin silence (Prix littéraire Le Droit 2018).

Les noces de Cana
Au commencement, le Verbe

Sur le même sujet:

 

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés